AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Ecole publique : Comme on se retrouve, une discussion s'impose.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Ecole publique : Comme on se retrouve, une discussion s'impose. Dim 27 Juin 2010 - 19:49

    8h

    Papa !

    Grognant Anton se retourna dans son lit pour essayer de se rendormir.

    Les filles, je vous ait dit de le laisser tranquille.
    Mais on veut le voir.
    Il a été de garde toute la nuit.
    Mais . . .

    Anton soupira. La conversation s’était passé juste devant sa chambre et la porte était ouverte. Il avait donc tout entendu et il soupira.

    Venez là.
    Super !

    Esquissant un semblant de sourire, il laissa les filles venir près de lui. Les prenant dans ses bras, il les laissa lui faire des bisous et des câlins. Finalement ça n’était pas si mal que ça de se faire réveiller ainsi. Il n’avait pas les bras de sa nouvelle compagne, mais il avait ses deux filles qui le réveillait finalement plutôt tranquillement. Baillant à s’en décrocher la mâchoire, il sentit les filles coller leurs têtes sur son torse.

    Il est quelle heure ?
    8h.
    Vous ne devriez pas être à l'école ?
    On commence à 9h aujourd’hui.
    Ah oui c’est vrai, j’avais oublié.
    Tu es rentré à quelle heure ?
    A 6h.
    Oh non, on t’a vraiment réveillé trop tôt.

    Les deux petites baissèrent la tête et Anton sourit.

    Ne vous inquiétez pas, j’aime me faire réveiller par vous quand c’est plein de bisous et de câlins.

    Souriant, il les vit alors revenir près de lui et l’embrasser à nouveau. Souriant de plus belle, il entendit sa mère dire aux filles d’aller se préparer. Se retrouvant alors seul, Anton vit son père à l’entrée de sa chambre.

    Tu travailles à quelle heure ?
    13h.
    On s’occupe des filles, reposes-toi.

    Anton vit la porte se fermer et il fronça les sourcils. Il aurait bien dit merci, mais pour le moment, entre lui et son père s’était encore tendu. Depuis que John avait parlé avec Lily, Anton ne reconnaissait plus son père. Comme si elle avait sû trouver les mots qu’ils n’avaient pas eus pendant plus de 40 ans. Se rendormant un peu plus tard, il se réveilla finalement au alentours de 11h. Soupirant doucement, il se leva à son rythme et trouva ses parents en train de parler dans la cuisine.

    Bien dormit ?
    Ouais.

    Souriant, il alla prendre finalement une douche et s’habiller. Une fois fait, il alla prendre un petit déjeuner. Parlant avec ses parents, il parla plus avec Colleen, sa mère, mais il répondait parfois à son père. Puis, allant prendre des affaires de sport, il salua ses parents et partit pour l’école publique de la ville pour s’occuper des classes qui feraient du sport avec lui. Parlant avec des professeurs et autres personnes de l’établissement, il commença son cours. Puis, il enchaîna avec les autres cours et 17h fut vite arrivé. Allant prendre une douche, il se rhabilla et soupira doucement. Allant prendre son sac, il but une gorgée d’eau et entendit des pas qui venaient vers lui. Se retournant, il vit un petit garçon qu’il connaissait bien désormais.

    Nathan ?

    Fronçant les sourcils, il se demanda pourquoi Lily ne lui avait pas dit que son fils était de retour en ville.

    Tu vas bien ?

    La jeune femme lui avait dit que le petit garçon était en colère contre elle parce qu’il croyait qu’elle n’avait rien fait pour que son couple avec Thomas se recrée. Anton voulait donc savoir à quel point il en voulait à Lily, mais aussi à lui, vu q’il était désormais avec sa mère.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: Ecole publique : Comme on se retrouve, une discussion s'impose. Lun 28 Juin 2010 - 18:16

    La situation était compliquée pour Nathan. D'ailleurs cela était quelque peu compréhensible. Le jeune garçon avait vécu le divorce de ses parents, s'en était suivi un déménagement et donc un dépaysement total. Ensuite, le père du jeune garçon était venu le rejoindre à Miami, il s'était remis avec son ex-femme, la mère de Nate donc puis le couple s'était une fois encore séparé. Et bien que Nathan était un garçon intelligent, il avait du mal à tout suivre. Ce qui était également compliqué pour lui, c'était de savoir sa mère avec un autre homme que son père. D'après lui, il se devait de protéger sa maman, il devait veiller sur elle et il voyait d'un mauvais oeil la relation qu'elle avait avec le docteur Foster. Mais bon, Nathan n'avait pas vraiment son mot à dire dans toute cette histoire. Pendant une période il s'était montré très pénible et totalement invivable. Il avait donc fait un sac et s'était retrouvé chez son père. Mais après un moment, il avait commencé à réfléchir à son comportement. Lily lui manquait terriblement et il s'en voulait d'avoir été un petit dur à cuire mal élevé. Alors il avait pris son courage à deux mains et avait demandé à sa mère s'il pouvait revenir vivre avec elle. Cette dernière accepta mais y mis ses conditions, ce que Nathan compris, cette fois.

    Il était chez Lily seulement depuis une journée. Pourtant il était là, devant le gymnase de l'école et bientôt il chercherait des yeux Anton. Il devait le voir, lui parler, s'excuser. Oui, ça c'était ce que Lily aimerait et Nate savait que c'était la meilleure chose à faire. Seulement Nathan avait un mal fou à se mettre en retrait face à Anton, surtout depuis que le docteur était avec sa mère. Fixant le bâtiment, il souffla et sortit les mains de ses poches. Il savait que vivre avec sa mère allait impliquer de faire des efforts. Il croiserait certainement Anton et devrait se montrer poli envers lui, autant donc commencer tout de suite, sur de bonnes bases. Il alla donc pousser la porte d'entrée et ses yeux se posèrent tout de suite sur l'homme. Soufflant une fois de plus, il releva légèrement la tête et fit quelques pas, afin de le rejoindre. Ce fut Anton qui parla le premier.

    « Hum, hum. Ca va », répondit il.

    Détournant un instant le regard il savait ce qu'il avait à dire. Il fallait lui présenter des excuses, lui dire qu'il s'en voulait d'avoir mener la vie dure à sa mère ainsi qu'à lui, ne pas oublier de dire qu'il allait faire des efforts, qu'il s'en voulait également de s'être montré casse pieds alors que Anton ne voulait que son bien. Cependant, c'était tellement plus simple à dire qu'à faire et en regardant de nouveau Anton, quelque chose en lui monta. Désormais il était avec sa mère et Nate avait du mal à s'y faire. C'était sa mère, il se devait de la protéger et il sentait qu'Anton était une sorte de danger pour Lily.

    « C'est possible qu'on discute un peu ? Si vous n'êtes pas trop occupé », ajouta t-il sur un ton poli.

    Nathan tentait de garder son calme mais voir Anton était en train de lui faire changer d'avis. Il ne savait plus vraiment s'il devait ou non s'excuser. Après tout, il était avec sa mère et là, il sentait de nouveau la colère monter doucement en lui.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: Ecole publique : Comme on se retrouve, une discussion s'impose. Lun 28 Juin 2010 - 22:04

    Le fait de voir Nathan faisait étrange à Anton. Il pensait que s’il devait revenir Lily l’aurait mit au courant. Mais apparemment ce n’était pas le cas. Alors soit elle n’en avait pas eu le temps, soit elle ne savait pas qu’il était venu le voir. C’est vrai qu’il n’avait pas vu la jeune femme depuis deux jours. Cette dernière voulait se concentrer sur son travail pour oublier ses problèmes avec Nathan justement. Alors peut-être qu’elle avait passé ces deux jours à parler avec lui. Il était donc de retour en ville. Pour combien de temps ? Anton ne le savait pas, mais il avait une petite idée sur le fait qu’il n’était pas la pour rien. Demandant au garçon s’il allait bien, il écouta sa réponse. Apparemment il avait quelque chose à dire, mais Anton n’était pas certain que ça soit en sa faveur. Rangeant sa bouteille d’eau, il regarda à nouveau Nathan et attendait de savoir ce qu’il voulait. L’entendant parler, Anton resta sérieux.

    J’ai du temps devant moi.

    Lui faisant signe de venir s’asseoir avec lui, Anton prit place sur un des bancs de la salle. Puis, il se tourna vers le petit garçon. Il était tendu. C’était étrange, c’était un petit garçon qui lui parlait et il était tendu alors que c’était lui l’adulte. En même temps sachant que Nathan voulait protéger sa mère, le médecin savait à l’avance qu’à un moment donné il allait le mettre en garde. Anton savait aussi qu’il ne devait pas se laisser faire face à Nathan, mais il ne voulait pas non plus avoir de problèmes avec Lily. Ca ne faisait pas longtemps qu’ils étaient ensemble, alors il ne voulait pas que sa conversation avec Nathan apporte des problèmes à son couple. Restant toujours fixer le petit garçon, Anton attendait de savoir s’il allait garder son self-control ou si le petit garçon allait lui hurler dessus. C’est vrai qu’il pouvait le faire et quelque part Anton ne lui en tiendrait pas rigueur. Après tout il avait vu ses parents divorcés, puis se mettre à nouveau ensemble et finalement Lily avait choisit le médecin. Nathan devait donc lui en vouloir d’avoir séparé ses parents. Enfin bref, au lieu de trop penser, il préféra poser son attention sur le garçon et attendit son verdict.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: Ecole publique : Comme on se retrouve, une discussion s'impose. Mar 29 Juin 2010 - 8:57

    Face à Anton, Nate avait un peu de mal à faire descendre la colère qui montait en lui. Il avait réellement voulu lui présenter ses excuses mais quand il avait pensé à tout cela, le docteur Foster n'était pas en face de lui, à présent c'était différent. Il déglutit avec un peu de difficulté et respira quelques secondes en prenant tout son temps, comme lorsqu'il sentait une crise d'angoisse commencer. Prenant ensuite place à côté de l'homme, il se redressa un peu, pencha la tête et enchaîna, calmement mais avec une petite pointe d'agacement.

    « Maman veut bien que je vive de nouveau avec elle. Sauf que y'a des conditions ».

    D'après Nate il était plus intelligent de commencer à dire à Anton qu'il allait rester vivre avec sa mère. Il voulait aussi lui faire comprendre que Lily tenait à ce qu'il fasse des efforts. Le médecin comprendrait certainement et après tout, Nathan savait que c'était primordial pour le bien être de tous qu'il se comporte mieux. Il ne savait pas comment cela aller pouvoir se passer mais bon, il était évident qu'il ne pourrait pas se comporter de la même façon que quelques semaines plus tôt, Lily risquerait de perdre patience et Nate avait réellement envie de rester avec elle.

    « Je sais que j'ai était très pénible et que j'ai fait du mal à maman...et, et à vous peut-être. J'vous présente mes excuses ».

    Il n'avait pas eu beaucoup de mal à dire cela cependant il se leva à la fin de la phrase. Pendant quelques secondes, il fixa la porte des vestiaires des garçons, située un peu plus loin. Nathan ne devait pas s'arrêter là, c'était plus fort que lui. Préférant rester debout il se tourna légèrement vers Anton. Sur un ton un peu sec mais calme il ajouta.

    « Mais ma mère reste ma mère. Vous avez pas intérêt à lui faire du mal, mon père lui en a déjà suffisament fait. C'est une femme géniale ma maman, si un jour elle pleure à cause de vous ou si elle n'est pas bien parce que vous avez fait quelque chose de mal, j'vous le dis maintenant, je vous pourri la vie, c'est aussi simple que ça ».
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: Ecole publique : Comme on se retrouve, une discussion s'impose. Jeu 1 Juil 2010 - 16:06

    Le médecin ne s’attendait pas à voir le fils de sa compagne. Il le laissa parler, sachant que s’il était là c’était pour une raison précise. Allant donc s’asseoir avec lui un peu plus loin, Anton le laissa prendre la parole. Il préférait le laisser parler pour savoir ce qu’il avait à lui dire. Non seulement il ne voulait pas le brusquer, mais en plus, il savait que Nathan aurait sans doute besoin de dire qu’il voulait protéger sa mère. Anton le comprenait très bien d’ailleurs et s’il pouvait lui expliquer certaines choses et surtout son point de vue à ce sujet, il le ferait, enfin si Nathan lui en laissait l’occasion. Ecoutant alors Nathan dire qu’il revenait vivre avec sa mère mais avec des conditions, Anton resta sérieux et attentif. Il ne savait pas qu’est-ce que Lily avait pû lui dire, alors il se devait d’écouter. Mais il savait désormais que le petit garçon revenait en ville pour vivre avec sa mère. Anton savait alors qu’il ferait son possible pour ne pas passer trop de temps avec Lily si cela devrait amener des problèmes entre la mère et le fils. Puis, Anton entendit alors le petit garçon lui présenter des excuses pour ce qui s’était passé il y a quelques mois de ça.

    C’est oublié depuis longtemps.

    Anton savait que ça se passerait mal avec Nathan. Lily lui avait expliqué tout ça et quand ils s’étaient embrassés, puis retrouvés face à Nathan, ça s’était vraiment mal passé. Le médecin ne s’était pas attendu à autant d’animosité de la part du garçon, mais il pouvait le comprendre. Le voyant alors se lever, Anton fronça les sourcils. Mais il le laissa parler et il ne pû s’empêcher de sourire intérieurement. Nathan défendait encore sa mère et Anton devait avouer qu’il était content qu’il prenne soin de sa mère à ce point.

    Je le sais Nathan et je dois dire que je suis content que tu me le dises à nouveau. Ta mère mérite d’être heureuse et je ne veux que ça.

    Il continua de fixer le petit garçon qui était toujours debout.

    Si je prenais au pied de la lettre tes propos, je devrais moi te pourrir la vie. J’ai vu ta mère pleurer à cause de toi, alors je devrais moi aussi la protéger de toi et de tes sautes d’humeur.

    Anton restait très calme, il n’était pas en colère, il voulait juste expliquer les choses.

    Avec ta mère on a décidés de faire les choses doucement et tranquillement. On a tout notre temps pour apprendre à se connaître. Que ça soit elle et moi, toi et moi, Lily et mes filles et même toi et mes filles. On a tout notre temps pour faire les choses bien et je te demanderais juste une seule chose.

    Fixant toujours le garçon dans les yeux, il garda un air toujours sérieux et concerné.

    J’aimerais apprendre à te connaître. Tu es le fils de Lily et je veux que ça se passe bien entre nous. Dis-moi quand tu voudras bien passer un peu de temps avec moi et on le fera.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: Ecole publique : Comme on se retrouve, une discussion s'impose. Sam 3 Juil 2010 - 10:38


    Il s'était excusé et à présent il se disait que ce n'était pas plus mal. En agissant comme cela il portait quelque chose de moins sur ses épaules. Tout d'abord, Anton ne pourrait pas lui reprocher par la suite de ne lui avoir pas présenter ses excuses et puis le médecin en parlerait peut-être à Lily, ce qui pour le jeune garçon était une bonne chose. Cependant Nathan n'avait pas pu faire autrement d'ajouter autre chose. Il se devait de mettre en garde, une fois encore, Anton en lui disant clairement qu'il ferait tout pour protéger sa mère de lui. Mais ce que l'homme lui dit le fit relever encore plus la tête. Anton était en train de lui expliquer que lui aussi avait fait souffrir Lily. Nathan le savait, même s'il n'était n'un gamin, il savait qu'il avait fait du mal à sa mère et parfois cela avait été volontaire, étant donné qu'il tenait la jeune femme responsable de la deuxième séparation entre elle et Thomas. Mais le fait que ça soit le docteur Foster qui le lui rappelle lui fit mal. Il le regarda quelques secondes, ne trouvant rien à redire et glissa ensuite ses mains dans ses poches, bien qu'il ne soit pas très détendu.

    « Ben... ».

    Ce que venait de lui dire Anton le déstabilisait un peu. Ca le rendait quelque peu moins nerveux de savoir que lui et Lily voulaient prendre leur temps mais Nate se posait pas mal de questions. Il n'avait pas fait beaucoup d'efforts pour apprendre à connaître Anton, ni même ses petites filles. Combien de fois Lily les avait-elle vu ? Qu'avait-elle fait avec elles ? Etaient-ils sortis à quatre, sans lui ? Etrangement, Nathan ne ressentait pas de la jalousie à cet instant, simplement une sorte de curiosité, une certaine envie également. Il souffla avant de s'assoeir de nouveau et de continuer.

    « D'accord. Je vous préviendrai ».

    Il ne pouvait pas lui refuser d'apprendre à le connaître. Lily serait certainement plus qu'heureuse de voir Anton et Nathan faire des choses ensemble et bien s'entendre et en revenant vivre avec sa mère, Nate savait qu'il devrait faire des efforts, apprendre à connaître Anton en faisait partie. Quelque chose l'embêtait tout de même un peu et il demanda donc.

    « Mais je sais pas c'que vous aimez faire. On...on a, on peut commencer par parler un peu, avant de faire quelque chose de particulier, non ? ».

    Ca lui faisait un peu peur tout de suite de faire quelque chose avec Anton mais le médecin voulait certainement d'abord discuter avec lui, histoire de savoir certaines choses. Enelevant les mains de ses poches, il reprit.

    « Ma mère et vos filles, elles font des choses ensemble ? ».

    Et oui, ça c'était quelque chose qu'il avait envie de savoir. Il avait déjà vu les petites filles mais bon, jamais il n'avait fait d'efforts envers elle et même s'il avait fait du mal à sa mère et au docteur Foster, il ne s'en était jamais pris à Alice et à Joy.












Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: Ecole publique : Comme on se retrouve, une discussion s'impose. Sam 3 Juil 2010 - 22:02

    Il ne voulait pas brusquer le petit garçon, il voulait juste les expliquer les choses et prendre son temps avec lui. Après tout, avec Lily ils prenaient leur temps, alors pourquoi ne pas faire la même chose avec son fils ? Anton avait bien le temps de voir ce que le petit garçon aime, déteste, veut, aimerait. Enfin le genre de choses que Lily veut aussi savoir avec Alice et Joy. Ecoutant donc Nathan parler, Anton resta concentré et sérieux. Puis ce fut à son tour de prendre la parole et il expliqua plusieurs choses au jeune homme. Ce dernier semblait écouter et comprendre, ce qui faisait plaisir au médecin. Au moins Nathan n’était pas renfermé tout de suite, il voulait bien écouter. Anton finit par dire au petit garçon qu’il aimerait savoir quand ce dernier voudrait faire quelque chose avec lui et qu’il ne chercherait pas à aller trop vite avec lui. Anton ne voulait en aucun cas que Nathan se sente mal à l’aise. Il préférait largement qu’il s’ouvre quand il le désirerait. Le voyant alors s’asseoir, il l’écouta aussi parler et Anton se mit à sourire.

    On peut parler sans problèmes.

    C’était en effet un bon début et Anton répondait aux questions du petit garçon. Bon il se réservait le droit de ne pas répondre à des questions qui pourraient être trop personnelles, mais sinon il répondrait. C’est alors que Nathan posa une question et Anton décida qu’il était donc temps d’entamer une conversation tranquille et posée avec le fils de sa compagne.

    Il y a quelques jours de cela, je suis allé avec Alice et Joy à Oxford, dans la ville où je suis né et elles aussi. Là-bas, ta mère nous a rejoint et elle a fait du shoping avec mes filles et ma mère.

    Anton se voulait claire et précis pour que Nathan comprenne qu’il ne lui mentait pas. Il voulait vraiment qu’ils aient une relation de confiance d’où le fait qu’il donne le plus de détails possible.

    Sinon, elles n’ont rien fait d’autres ensembles.

    Esquissant un sourire, il regarda le petit garçon.

    Est-ce que tu veux qu’on parle de quelque chose en particulier ?

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: Ecole publique : Comme on se retrouve, une discussion s'impose. Lun 5 Juil 2010 - 8:23


    Le jeune garçon se demandait ce que Anton aimait. Bon, il était vrai qu'il avait quelques petites idées mais dans le fond, il ne le connaissait pas tant que ça, étant donné qu'il n'avait rien fait pour. Et puis il redoutait un peu ce que le docteur Foster et lui allaient faire. Ca lui paraissait plus évident, pour le moment tout du moins, de se contenter de discuter, d'ailleurs pour Nate c'était déjà un sacré pas. L'attention du gamin se porta peu après sur Lily, Alice et Joy. Curieux, il eut envie de savoir ce qu'elles avaient déjà bien pu faire ensemble.

    « D'façons le shopping c'est un truc de filles, non ? ».

    Nathan n'aimait pas spécialement traîner dans les grandes surfaces ou faire les boutiques excepté quand il s'agissait de boutiques de sport. Là il pouvait prendre du plaisir à regarder les différents articles, à essayer des tenus, à regarder les ballons. En disant cela il voulait dire que lui n'aurait pas spécialement aimé faire les magasins. Il pensa même que c'était une bonne chose que sa mère et les deux petites filles aient fait cela ensemble, au moins les petites avaient une femme vers qui se tourner pour demander conseil et puis Anton n'avait pas cette corvée de faire les magasins, sauf si pour lui faire les boutiques n'étaient pas une torture. Il ajouta.

    « Et elles s'entendent bien ensemble ? ».

    Si Alice et Joy s'entendaient bien avec Lily, c'était un gros avantage pour Lily et Anton. Peut-être qu'aussi Nathan se sentirait obligé de faire des efforts vis-à-vis d'Anton mais bon, il avait tout de même un petit caractère et ce n'était pas gagné d'avance. Après avoir soufflé un peu, il s'appuya contre le dossier du banc et continua.

    « Euh...j'sais pas...c'est quoi vos sports préférés ? ».

    Pour débuter une conversation, Nate se disait que le sujet du sport était une bonne idée. En effet, il était évident que Anton devait aimer le sport puisqu'il donnait quelques cours. Et Nate aussi aimait ça. Il en pratiquait depuis plusieurs années et aimait découvrir d'autres activités qu'il n'avait jamais tenté. Avec ce sujet le jeune garçon était presque certain qu'il n'y aurait ni de cris, ni de mot de travers, excepté si ça dérapait.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: Ecole publique : Comme on se retrouve, une discussion s'impose. Lun 5 Juil 2010 - 21:15

    Nathan semblait vouloir faire des efforts et Anton en était vraiment content. Le laissant donc parler de ce qu’il voulait, le médecin lui répondit sans hésiter. Apparemment Nathan voulait savoir si ses filles et Lily avaient déjà fait des choses ensemble. Anton lui expliqua donc ce qu’il savait à ce sujet et écouta les réponses de Nathan. Se mettant à sourire aux propos qu’il tenait, il continua de le regarder.

    Ca c’est vrai. C’est pas ma tasse de thé, mais bon parfois il faut le faire.

    Le médecin commençait à comprendre aux questions du garçon qu’il voulait savoir si Lily, Alice et Joy étaient vraiment proches ou pas. Anton ne voulait pas lui mentir, mais il ne dirait rien sur le fait que Joy considère Lily comme une mère.

    Oui, elles s’entendent vraiment bien.

    Souriant au petit garçon il espérait qu’eux aussi un jour puisse bien s’entendre. Ca ne serait pas toujours facile évidemment, mais il espérait que Nathan ferait des efforts envers lui et lui en ferait aussi en retour. Puis, lui demandant de quoi il voulait parler, il le laissa s’installer sur le banc et sourit à sa question.

    La boxe et le base-ball.

    Ses deux sports préférés.

    Après j’aime bien le reste aussi, mais ce sont ces deux là que je préfère.

    Gardant toujours son sourire, il reprit la parole.

    Et toi ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: Ecole publique : Comme on se retrouve, une discussion s'impose. Lun 12 Juil 2010 - 15:02

    En effet, parfois il n'y avait pas d'autre solution que de faire un peu de shopping. Ce n'était pas toujours bien amusant mais il été nécessaire de temps à autre de faire les boutiques, au moins pour s'acheter de nouveaux vêtements ou encore pour acheter des produits dont on avait besoin. Nathan n'aimait pas bien ça mais bon...et ne parlons pas des courses, passer son temps dans les rayons l'embêtait terriblement et quand il accompagnait sa mère ou son père il tentait toujours de faire le plus vite possible. Ecoutant Anton dire que Lily et ses filles s'entendaient bien, il fit un petit signe de la tête. C'était certainement mieux comme cela. Nate savait qu'il avait blessé le docteur Foster en n'étant pas toujours agréable avec lui et en ne faisant pas d'effort. Par la même occasion il avait fait du mal à sa mère. Alors il se doutait que si Alice et Joy ne s'entendaient pas avec Lily, Lily et Anton en auraient quelque peu souffert.

    « C'est mieux comme ça ».

    Il le pensait et n'était pas jaloux de la situation. Anton avait deux petites filles et aucun garçon. S'il avait eu un fils, Nate en aurait peut-être été jaloux. Savoir que sa mère pourrait bien s'entendre avec un autre petit garçon lui aurait certainement fait un peu de mal. Mais là, il ne ressentait pas ce genre de choses. Après avoir passé ses mains sur son jeans, il ajouta.

    « Moi, j'adore le basket et la natation. J'en fait en club en plus, depuis quelque temps. Le base-ball c'est pas mal, j'aime bien aussi. La boxe, j'ai jamais essayé mais j'ai déjà vu des matchs à la télé ».

    Nathan se souvenait de la première fois qu'il avait tenu une batte de base-ball. Il était petit et était à l'école. Il devait avoir six ans environ. Il avait fait quelques séances de ce sport, plus pour s'amuser que pour savoir réellement bien y jouer mais il se souvenait de ce moment. Il demanda peu après.

    « Mais la boxe c'est super dangereux, non ? Enfin y'a plein de sports dangereux aussi. Comme le ski. Vous en avez déjà fait du ski ? ».

    Il se détendait doucement. Cette conversation pourrait être utile pour eux deux et il s'en apercevait de plus en plus. Une question lui vint alors à l'esprit.

    « Alice et Joy font du sport ? ».
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: Ecole publique : Comme on se retrouve, une discussion s'impose. Lun 12 Juil 2010 - 18:38

    Apparemment Nathan était prêt à faire des efforts ce que le médecin appréciait vraiment. Il savait que ça ne serait pas quelque chose d’acquis facilement mais il ferait aussi de son mieux pour que ça se passe bien. Ecoutant donc les différentes interrogations du jeune homme, Anton répondit avec franchise. L’entendant dire que c’était bien pour Lily et les filles, Anton ne fit que sourire. Puis arriva le sujet sur le sport, sans doute ce qui serait le meilleur pour les rapprocher. Nathan demanda alors à l’homme ce qu’il aimait comme sport. Anton expliqua qu’il s’agissait du base-ball et de la boxe. Les deux sports qu’ils apprécient le plus et qu’il pratique le plus d’ailleurs. Puis, demandant au garçon ce que lui aimait, il sourit à sa réponse. La discussion était bien amorcée finalement et c’était quelque chose de bien pour eux. Puis Nathan en arriva à parler de la boxe ce qui fit sourire le pédiatre.

    C’est assez dangereux si on le fait en milieu professionnel. Moi c’est un loisir, je me bat peu contre d’autres personnes, ou très peu.

    Puis, l’écoutant lui poser une question Anton le regarda.

    Non je n’en ai jamais fais et toi ?

    Puis, écoutant la question du petit garçon, Anton sourit.

    Si on veut. Alice aime le théâtre et Joy la danse.

    C’était leurs sports à elles mais qui étaient moins reconnus en professionnel. Puis Anton pensa à quelque chose.

    Si je t’apprend la boxe je pense que ta mère va vouloir me tuer de ses propres mains mais je pourrais t’apprendre à jouer au base-ball si ça t’intéresse ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: Ecole publique : Comme on se retrouve, une discussion s'impose. Jeu 22 Juil 2010 - 23:36

    « Ah, d'accord ».

    Nathan s'était imaginé la boxe comme un sport dangereux, un sport où l'on se prend facilement des coups et donc où l'on se fait facilement mal. Cependant, Anton venait de souligner que cette activité était dangereuse quand il s'agissait de compétitions. Nate tenta alors de s'imaginer un entraînement de boxe. Comment cela se déroulait-il ? Que faisait les boxeurs ? Etait-ce compliqué ou amusant...ou les deux à la fois ? Il se redressa légèrement avant de poursuivre, parlant à nouveau du ski.

    « Quelques fois mais pas beaucoup. Avec papa et une fois avec mon école, quand j'habitais à New York ».

    Il avait un bon souvenir de ce séjour avec sa classe. Il avait huit ans mais il s'était bien amusé. Il se souvenait des batailles de boules de neige, d'oreillers également, des chocolats bouillants le matin avant de partir pour une grande journée de ski et des moments de rigolade avec les copains. Ah, c'était bien, très bien.

    « Le théâtre et la danse ? C'est cool. Le théâtre j'oserai pas trop mais la danse ça peut-être bien. Enfin, c'est de la danse classique qu'elle fait ? Ou c'est autre chose ? ».

    Le jeune garçon savait que les filles aimaient la danse classique. Alors c'était peut-être le cas de la fille du docteur Foster. Calant son dos au dossier il continua, un léger sourire aux lèvres.

    « Oui, elle serait capable. Ben, ouais, je veux bien. Mais j'ai pas l'équipement par contre mais j'peux demander à maman de m'acheter ce qu'il faut. J'ai aussi un peu d'argent de poche ».

    Il était plutôt content de discuter avec Anton. Au début il était réticent mais à vrai dire il pensait à ce moment que ça aurait été une erreur de ne pas faire de pas vers lui. Il imagina un moment Lily se fâcher contre Anton s'il lui apprenait la boxe puis pensa à autre chose, à un moment avec Anton où ils feraient à deux du sport.

    « Peut-être que le sport ça va nous rapprocher », lança t-il naturellement.

    Il ajouta alors en regardant Anton.

    « Maman serait contente qu'on s'entende bien, pas vrai ? Vous me promettez de pas lui faire mal et de pas prendre la place de mon père ? ».
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: Ecole publique : Comme on se retrouve, une discussion s'impose. Sam 24 Juil 2010 - 16:46

    La boxe pouvait en effet être un sport dangereux, mais pour Anton ça ne l’était pas, parce que ses partenaires avec qui il avait des combats ne cherchaient pas à faire mal, mais juste à s’amuser. Mais en général Anton prenait place devant un sac ou un pushing-ball et s’entraînait ainsi. Puis, demandant alors au jeune homme si lui avait déjà fait du ski, il écouta sa réponse en souriant. C’est vrai qu’Anton n’en avait jamais fait et pourtant c’était quelque chose qu’il aurait bien tenté. Puis comme le petit garçon voulait savoir ce que Alice et Joy faisaient comme sport, le pédiatre lui expliqua qu’il s’agissait de théâtre pour Alice et de la danse pour Joy.

    Elle aime la danse classique oui mais elle aimerait faire autre chose mais elle ne sait pas encore quoi.

    En effet la petite fille avait envie de changer, mais elle hésitait encore sur quelle danse elle voulait faire. Après tout, elle avait du temps pour y penser de toute façon, mais Anton ne voulait pas non plus qu’elle fasse quelque chose qu’elle n’aimerait pas. Puis Anton proposa à Nathan de l’aider à jouer au base-ball. Il savait que Lily serait sûrement contre la boxe, donc le base-ball était sans doute beaucoup plus prudent. Ecoutant les propos du petit garçon Anton sourit.

    Ne t’inquiètes pas pour ça, j’ai déjà mon idée.

    En effet, Anton avait pensé au début demander à ceux qui s’occupe du terrain de base-ball de prêter l’équipement à Nathan, mais il se disait qu’il pouvait bien lui en payer un après tout. Ca ne le dérangeait pas et puis il serait tout à fait content de pouvoir offrir un cadeau qui plairait au petit garçon. Se mettant doucement à rire aux propos de Nathan, Anton le regarda.

    Ca sera en tout cas un bon point de départ.

    Continuant de le fixer, le pédiatre devint beaucoup plus sérieux à ce que lui disait le garçon.

    Ca lui fera en effet très plaisir et je ne prendrais jamais la place du ton père.

    Anton savait que le petit garçon tenait à son père et il ne voulait pas prendre la place de ce dernier.

    J’aime vraiment ta mère Nathan. Je veux qu’elle et moi on puisse vivre une histoire vraiment belle et puis que toi et mes filles vous puissez accepter cela à votre rythme et voir les choses tous ensemble.

    Esquissant un sourire, il continua de fixer le jeune homme.

    Ca ne doit pas être facile pour toi, mais au moindre problème vient me parler et on verra tout les deux comment on peut arranger ça, d’accord ?

    Anton voulait que Nathan lui fasse confiance et qu’il comprenne qu’il serait là pour lui et pour sa mère quoi qu’il arrive.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: Ecole publique : Comme on se retrouve, une discussion s'impose. Dim 1 Aoû 2010 - 8:12

    « Le hip hop c’est joli. J’en ai déjà vu. Y’a même des filles qui en font », lança le jeune Nathan.

    Il était vrai qu’il trouvait ce genre de danse plutôt chouette. D’ailleurs une jeune fille lui donnait quelques cours, comme ça, gratuitement. Ca les amusait bien tous les deux et puis Nate découvrait un autre sport. Plus jeune il n’aimait pas la danse, comme beaucoup de garçons il disait que ce n’était réservé qu’aux petites filles mais en grandissant et en comprenant qu’il n’y avait pas que la danse classique, il avait changé d’avis. Il pensa un instant qu’il pourrait peut-être emmener un jour Alice à l’un de ses cours particuliers de hip hop. La demoiselle trouverait peut-être cela bien. Mais pour le moment il ne préféra pas en parler à Anton, il fallait d’abord voir comment Alice et lui s’entendraient. Il secoua ensuite légèrement la tête comme pour remercier le médecin quand il lui dit de ne pas s’inquiéter pour l’équipement de base-ball. Il devait connaître des gens qui pourraient lui en prêter un ou peut-être même que Anton en avait un à prêter à Nathan. Il ajouta.

    « Hum. Oui, d’accord. Je veux bien essayer de faire ça ».

    C’était compliqué pour Nathan car cette conversation montrait bien qu’il était prêt à faire des efforts pour accepter Anton dans la vie de Lily ainsi que dans la sienne. Il avait envie d’y arriver, pour montrer à sa maman qu’il avait changé, que ce n’était plus le petit garçon insolent d’autrefois et aussi parce qu’au fond, il trouvait Anton très gentil. Nate pencha la tête avant de se baisser et de fouiller dans son sac. Il en sortit un calepin puis attrapa sa trousse et y pris un stylo.

    « Alors on fait ça quand ? », continua t-il en souriant. « J’suis dispo en fin d’après-midi le mercredi puis les week-end. Et vous ? ».

    Il regarda le docteur Foster avant de lui lancer un petit sourire. Autant fixer une date aujourd’hui d’après Nathan. Et puis en discutant avec Anton il avait eu véritablement envie de passer du temps en sa compagnie et de jouer un peu au base-ball avec lui. Il était certain que ça allait bien se passer, il en avait envie et il le fallait.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: Ecole publique : Comme on se retrouve, une discussion s'impose. Lun 9 Aoû 2010 - 15:54

    Je lui en parlerais alors.

    Souriant au petit garçon, Anton se rendait compte que finalement ça pourrait peut-être s’arranger entre lui et le garçon. Le pédiatre devait avouer qu’il était content que Nathan soit venu le voir et qu’ils puissent discuter ainsi de sport et d’autre chose. Lui en tout cas ferait tout pour que Nathan lui fasse une place dans sa vie. Il savait que ça ne serait sans doute pas évident, mais au moins il ferait tout pour que Nathan comprenne qu’il ne veut pas de mal à sa mère. Puis Anton proposa au garçon de jouer au base-ball tout les deux quand le petit le voudrait. Il se libérerait pour ça et puis ils pourraient passer une journée entière rien que tout les deux si ça pouvait les rapprocher encore un peu plus. Le fait que Nathan soit d’accord fit sourire Anton. En tout cas c’était un bon tout cela. Puis voyant le garçon chercher quelque chose dans son sac, Anton le vit sortir de quoi écrire et se mit à sourire. L’écoutant alors, il se mit à réfléchir à quand il était disponible.

    Le week-end prochain je n’ai rien. Mes parents étant là, ils pourront garder les filles.

    Le week-end devrait coller avec le fait qu’ils puissent se voir. Bon le tout était que Alice et Joy ne refuse pas qu’il sorte pour voir le fils de Lily. Elles pouvaient lui en vouloir de ça, mais Anton savait aussi qu’elles comprendraient que la situation n’était pas simple pour le jeune homme et elles feraient aussi sans doute des efforts envers lui.

    Le week-end prochain tu serais libre ?

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





Message(#) Sujet: Re: Ecole publique : Comme on se retrouve, une discussion s'impose.

Revenir en haut Aller en bas
 

Ecole publique : Comme on se retrouve, une discussion s'impose.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
F I L T H Y S E C R E T :: Miami - Centre ville :: Lieux divers-