AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 1348 Apple Road : Rendez Lily heureuse, c'est tout ce que je veux.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité




1348 Apple Road : Rendez Lily heureuse, c'est tout ce que je veux. Vide
Message(#) Sujet: 1348 Apple Road : Rendez Lily heureuse, c'est tout ce que je veux. 1348 Apple Road : Rendez Lily heureuse, c'est tout ce que je veux. EmptyVen 16 Avr 2010 - 1:35

    Flash-Back

    Docteur Foster ?

    Anton était dans son bureau, il regardait par la fenêtre, pensant à ce qui s’était passé avec Lily. Ca faisait une heure que cette dispute était passée, mais il ne pouvait se l’enlever de l’esprit.

    Docteur Foster ?

    Hum ?

    Vos patients vous attendent.

    J’arrive.

    Fin Flash-Back

    Il en oubliait son travail, il en oubliant ses patients, il en oubliait tout. Le fait de savoir Lily à nouveau avec son ex mari était quelque chose que Anton ne pouvait admettre. Il avait avoué à la jeune femme ce qu’il ressentait pour elle. Comme elle l’avait dit ça n’était pas le moment, seulement il ne voulait pas la perdre. Mais en sortant du bureau il s’était rendu compte qu’i l’avait définitivement perdu. Il ne pourrait pas revenir en arrière, c’était totalement finit. Allant finalement faire son travail jusqu’à la fin de la journée, il avait les idées ailleurs, toujours tournées vers cette fameuse dispute. Mais, c’est en allant chercher ses filles qu’il décida de ne rien montrer sur son mal être. Arrivant à l’école publique de la ville, il sortit de la voiture et partit voir la secrétaire. Le lendemain il aurait besoin d’un papier, il venait donc le demander pour être sûr de l’avoir au plus vite le lendemain. Puis, il retrouva ses filles et ils partirent chez eux.

    La fin de journée fut plutôt tranquille. Anton avait commencé à faire le repas pendant que Alice et Joy faisaient leurs devoirs. Il avait été les voir pour les aider au cas où, mais apparemment elles n’avaient pas besoin de lui ce soir. Il aurait pourtant aimé que ça soit le cas. Anton avait besoin de se changer les idées et faire les devoirs des filles ou tout autre chose seraient bien mieux que de ruminer la solitude dans laquelle il était. Seulement Anton avait aussi comprit une chose, c’était qu’il finirait désormais sa vie seul sentimentalement parlant. Il avait pensé pouvoir construire quelque chose avec Lily, seulement après son annonce il savait qu’il laisserait plus ses sentiments prendre le dessus. C’était terminé pour lui tout ça et même si les filles auraient du mal à l’accepter, elles devraient s’y faire, Anton ne reviendrait pas sur ce choix. Enfin bref, mangeant avec ses filles, tout en parlant de la journée qu’elles avaient passés à l’école, l’ambiance était déjà plus détendue. Il avait pû rire avec les deux demoiselles et ça lui avait fait le plus grand bien.

    Allant regarder un film avec elles, il se retrouva comme d’habitude coincé entre elles. Une demi heure plus tard, elles commençaient à bayer et Anton se mit à sourire. Se fut alors qu’il eu un appel sur son portable et il décrocha. La voisine invitait les filles à venir passer la nuit. Anton fut étonné, mais finalement ça n’avait rien de plus normal. Le plus grand de ses fils était là et Alice et Joy étaient amoureuses de lui. Béguin de jeune fille, en effet ce garçon à 27 ans. Parlant avec les petites, il vit leurs sourires et expliqua à la voisine qu’ils seraient là dans quelques minutes. Laissant les filles faire un petit sac, prenant ce dont elles avaient besoin pour la nuit, Anton les accompagna ensuite chez la voisine. Il resta là-bas pendant environ une heure et retourna ensuite chez lui. Se retrouvant seul, il alla au piano et commença à jouer sans réelle mélodie en tête. Mais la mélodie qu’il jouait arriva vite dans les sons graves, il cessa alors de jouer. Soupirant, il commençait sérieusement à en avoir marre de repenser sans cesse à la dispute qu’il avait eue avec Lily. Il ne savait pas comment y mettre fin, c’est alors qu’une idée arriva dans son esprit, mais il savait aussi que s’il acceptait de réaliser cette idée, Lily lui en voudrait sans doute. Allant dans sa chambre, il s’allongea sur son lit et ferma les yeux, voulant se détendre un peu et essayer de se vider la tête de sa journée.

    Dix minutes après Anton avait mit sa veste et était dans sa voiture. Il avait décida de mettre son idée à exécution même si Lily lui en voudrait sans doute. En effet, n’ayant pas réussit à calmer son esprit, il avait été chercher sur internet l’adresse de Thomas Damon, l’ex mari de Lily. Elle lui avait dit le prénom de Thomas et leur fils Nathan avait pour nom de famille Damon, donc pas difficile de savoir qui chercher. Une fois l’adresse trouvée, il chercha un plan et regardant la carte, il partit de chez lui. Une fois arrivé devant la maison de l’homme, il hésita à sortir et à aller lui parler. Soupirant, il ferma les yeux quelques secondes et prit son courage à deux mains. Marchant tranquillement jusqu’à la porte de la maison, il arriva devant la porte. Il sonna alors à la porte et attendit que l’homme vienne lui ouvrir. Quand ce fut le cas, il souria poliment, ne voulant pas tout de suite expliquer sa venue.

    Monsieur Thomas Damon ?

    Voyant l’homme hocher positivement la tête, Anton le fixa dans les yeux.

    Désolé de venir chez vous si tard, mais j’aurais besoin de vous parler. Je m’appelle Anton Foster, je travaille avec Lily Bowen au Baptist Hospital et j’aurais besoin de vous parler quelques minutes. Je ne veux pas vous embêter longtemps.

    L’homme le regardait et ne disait rien pour le moment. Anton se disait qu’il allait sans doute devoir lui parler sur le pas de la porte où alors refrapper parce que Thomas lui aurait claqué la porte au nez, seulement il laissa le passage libre à Anton. Ce dernier fut un peu surprit, mais ne se fit pas prier pour entrer.

    Merci.

    Une fois dans la maison, il resta dans le hall et regarda ce qu’il pouvait voir de la maison dans laquelle il était.

    Je voulais en fait vous poser une simple question.

    Se retournant vers Thomas, le visage d’Anton se ferma d’un seul coup.

    Vous rendez-vous compte de la chance que vous avez d’avoir Lily à vos côtés ?

    Anton savait que l’homme allait sans doute le prendre pour un dingue mais c’était la question qu’il voulait lui poser et Anton voulait savoir si Lily n’allait pas souffrir à nouveau. Le problème c’est qu’Anton n’aurait pas imaginé une seule seconde que Lily pouvait se trouver dans la maison. Il était bien plus concentré sur l’homme en face de lui, attendant sa réponse.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




1348 Apple Road : Rendez Lily heureuse, c'est tout ce que je veux. Vide
Message(#) Sujet: Re: 1348 Apple Road : Rendez Lily heureuse, c'est tout ce que je veux. 1348 Apple Road : Rendez Lily heureuse, c'est tout ce que je veux. EmptySam 24 Avr 2010 - 11:11

    Thomas était tranquillement installé dans son bureau, à travailler des plans d'extérieur pour un projet en cours pour l'un de ses plus gros clients qui cette fois-ci lui demandait de réaliser un centre pour jeunes enfants surdoués, le défi était donc de taille pour lui mais il savait déjà plus ou moins avec précision les contours et l'organisation de la structure principale. Dans son boulot c'était un avantage certain que d'avoir cette capacité là à transposer sur le papier les plans de la vision qu'on avait eut immédiatemment d'un tel projet. Bien sûr, il fallait aussi avoir un bon esprit analytique, pour tenir compte des directives et contraintes imposés par le client ou la nature du terrain ou encore l'usage primaire de la future construction. Et pour ça, Tom et ses collaborateurs avaient un talent inné puisque sans celà, il ne se serait jamais fait un nom dans le milieu. Il n'en avait pas pour longtemps, une dernière correction à faire, et après il pourrait la rejoindre.

    Il avait passé la journée avec son fils, puisqu'il était resté la veille dormir chez son père en accord avec Lily bien sûr. Ils s'étaient mattés un bon match de basket, Lakers contre Spurs, tout en dégustant un repas un peu plus diététique que l'habituelle pizza que commandait en temps normal Thomas pour une telle soirée. Ils avaient donc eut un steak cuit au grill et des pommes de terre sautées avec un peu de salade. Thomas tenait à faire des efforts pour assurer une bonne santé à son fils et bien sûr il en faisait de même pour lui montrer le bon exemple, même si son ventre n'en était pas absolument ravi, lui qui aimait temps manger de bonnes choses. M'enfin, si c'était pour Nathan et Lily, ça en valait la peine. Après cette soirée entre hommes donc, il avait conduit leur petit prodige à l'école et l'avait récupéré à la sortie, mais contrairement à ce qui était prévu initialement, à savoir que Nate reste encore un soir chez lui, l'un de ses amis, l'un des Pirates Argentés, l'avait invité pour une soirée films d'horreurs chez lui. Il avait donc apellé Lily pour lui demander son avis et celle-ci accepta de le laisser y aller et eux pourraient ainsi s'offrir une soirée en amoureux. Et Lily arriva donc chez lui après sa garde à l'hôpital. Il avait tout prévu, petit dîner aux chandelles sur le perron arrière de la maison, poisson cuit à la papillote sur son barbecue et un peu de légumes avec le tout et des pâtes. Il lui montrait qu'il faisait des efforts niveau nourriture, lui l'amoureux de la viande rouge. Et après quelques verres de vins et en déssert une somptueuse mousse au chocolat (oui bon, des recettes de désserts diététiques, il n'en connaissait aucune), ils rentrèrent à l'intérieur comme la température commençait à baisser. Et tandis que Lily était donc aller monter prendre un gilet à Thomas pour se couvrir, on sonna à la porte.

    Thomas alla donc ouvrir. Un homme se tenait devant sa porte, souriant et avenant, mais qu'il ne connaissait ni d'Eve ni d'Adam. Ca lui parut bizarre dans un premier temps, mais ici les voisins étaient quelques fois un peu étranges donc il ne s'offusqua pas plus que ça de cette visite surprise en pleine soirée. L'homme, qui faisait visiblement à peu près le même âge que lui (même si ses cheveux poivre et sel le vieillissaient un peu prématuremment), prononça son nom et Thomas acquiessa donc positivement à sa question. Une fois qu'il eu confirmation de son identité il enchaîna. Ainsi donc c'était un collègue de Lily? Elle ne lui en avait jamais parler. Etrange, puisqu'elle lui avait parlé de la majorité des autres. Ne voulant pas le couper dans son élan, Thomas ne disait rien et le laissa entrer dans le hall pour ne pas qu'ils discutent sur le pas de la porte. Une fois la porte refermée, il se retourna vers son mystérieux visiteur. Et ce dernier lui exposa enfin la raison de sa venue. Il voulait lui poser une question. Décidemment les gens ici étaient carrément plus bizarres qu'il ne le croyait mais bon. Il le laissa donc poser sa question, et celle-ci le déstabilisa. Et sa réaction devait être visible sur son visage car il sentit son sourcil s'arqué.


    « Je vous demande pardon? »

    Alors celui là il avait un de ces culots, de venir là, sous son propre toît pour lui poser une telle question. Mais heureusement pour Anton, Thomas avait changé et travaillé son côté impulsif, sans celà, il aurait déjà fait fusé son poing dans les airs.

    « Je ne sais pas ce qu'elle a pu vous dire sur ce qui c'est passé entre nous mais si je ne m'en rendais pas compte comme vous semblez le penser pour le moment, vous croyez réellement que je serais venu vivre ici, quittant mon appartement de luxe et ma boite qui marche du tonnerre juste sur un coup de tête? J'ai peut-être fait une énorme connerie en la trompant mais Lily sait que je l'aime et combien je m'en veux de ce qui a pu se passer. Alors de quel droit vous venez sous mon toît me demander une chose pareil? »

    Il n'allait pas se laisser faire comme ça, mais quelque part au fond de lui, un doute persistait. Si il était venu chez lui, ce n'était pas sans raison et la question qui venait de lui poser soulevait un doute en lui, pourquoi semblait-il tenir autant à Lily et surtout pourquoi ne lui avait-elle jamais fait la mention de ce type auparavant? Quelque chose ne sentait pas bon dans cette affaire.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




1348 Apple Road : Rendez Lily heureuse, c'est tout ce que je veux. Vide
Message(#) Sujet: Re: 1348 Apple Road : Rendez Lily heureuse, c'est tout ce que je veux. 1348 Apple Road : Rendez Lily heureuse, c'est tout ce que je veux. EmptySam 24 Avr 2010 - 20:21

    Anton savait que dès que Thomas aurait parlé de tout ça à Lily il risquait d’avoir une bonne gifle avec un sermon. Seulement Anton voulait aussi protéger Lily et surtout qu’elle ne souffre pas. C’est pour ça qu’il était venu. Elle ne l’avait pas choisit, alors il voulait qu’elle soit sûre de son choix, mais que cet homme qui l’avait déjà fait souffrir ne recommence pas. Il était c’était vrai des plus culotté de venir comme ça et de lui poser cette question ainsi, mais le pédiatre voulait que la jeune femme soit heureuse. Fixant alors l’homme, il vit son air surprit, ce qui était finalement normal vu la question posée juste avant. Le médecin, les mains dans les poches de sa veste, fixait l’homme en face de lui dans les yeux. L’écoutant alors parler, Anton le laissa dire et faire sans le couper.

    De quel droit ? Le droit de savoir si elle sera heureuse avec vous et que vous ne lui ferez pas de mal à nouveau.

    Le médecin était énervé, mais restait calme. Il ne devait pas s’énerver ça ne serait pas bon pour lui et encore moins pour Thomas. Il ne valait mieux pas que les deux s’énervent sinon ça risquait de mal finir et ça n’était pas ce que voulait le médecin.

    Vous lui avez fait du mal une fois et je sais ce que c’est.

    Anton aussi avait été trompée par son ex femme et ça lui avait réellement fait mal, mais lui n’avait pas pardonné et il savait qu’il ne le pourrait jamais.

    J’ai vu Lily au plus mal après votre divorce et quand vous avez voulu lui enlever Nathan. C’est pour ça que je suis là aujourd’hui, pour m’assurer que vous ne lui ferez pas de mal à nouveau.

    Restant face à l’homme il savait qu’à tout moment il pouvait se démonter, mais il ne le devait pas. A vrai dire Anton n’était pas fier d’être là, mais il voulait s’assurer que Lily irait bien.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





1348 Apple Road : Rendez Lily heureuse, c'est tout ce que je veux. Vide
Message(#) Sujet: Re: 1348 Apple Road : Rendez Lily heureuse, c'est tout ce que je veux. 1348 Apple Road : Rendez Lily heureuse, c'est tout ce que je veux. Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

1348 Apple Road : Rendez Lily heureuse, c'est tout ce que je veux.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
F I L T H Y S E C R E T :: Ocean Grove - Quartier Résidentiel :: Apple Road & Lemon Street-