AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Starbucks Coffee ▪ Breakfast

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité




Starbucks Coffee ▪ Breakfast Vide
Message(#) Sujet: Starbucks Coffee ▪ Breakfast Starbucks Coffee ▪ Breakfast EmptyJeu 25 Fév 2010 - 2:26

    Sydney

    Cela faisait maintenant à peu près un mois que Perry avait emmenagé à Miami. Son appartement à Ocean Grove commencait petit à petit à prendre la forme d'un bel appartemment, et son travail s'annoncait déjà proilifique. En effet le jeune architecte avait déjà eu quelques coups de téléphones pour des potentiels clients. Une nouvelle vie qui s'annonçait donc particulièrement agréable pour le jeune homme, très heureux à l'idée de vivre seul, dans une ville ou personne ne le connait, et ou tout doit être fait ou refait.
    C'est après s'être douché et s'être vêtu d'une chemise blanche dont il avait retroussé les manches et d'un jean délavé que Perry quitta son nouvel appartemment dans l'optique de pouvoir petit déjeuner. Il était environ 8h du matin, les rues de Miami étaient déjà bien agitées, et le jeune homme n'eut pas à chercher longtemps, il aperçut en effet à deux pas de chez lui un de ces fameux Starbucks Coffee qui lui rapellait New-York. Il esquissa un sourire avant de penetrer dans le magasin, étrangement vide.
    Perry avait toujours été matinale, il était de ceux qui pensaient que la vie appartenait à ceux qui se levaient tot. C'était même devenue une manie, impossible en effet pour lui de faire la grasse matinée. Qualité pour certains, défauts pour d'autres.
    Le jeune homme s'approcha de la caisse où personne ne faisait la queue, il se contenta alors de demander séchement un viennois avant de prendre place au fond de la salle, à une table qui donnait sur la rue. Quelques instants plus tard, le chocolat fut apporté et accueilli par un merci des plus brefs. Perry prit alors une première georgée tout en fermant les yeux. C'était évident, ce nouveau départ allait lui permettre bien des choses. Il ésperait seulement, que ses soucis de New-York ne le suivent pas jusqu'ici.
    Perry ne savait pas trop de quoi allait se composer sa journée. Il ne connaissait encore personne dans cette ville, ce dont il se fouttait éperduemment d'ailleurs. Le seul conatct qu'il avait eu depuis son arrivé avait été ce coup de téléphone avec un jeune homme gay, voulant refaire son appartemment. Perry et lui avait décidé d'un rendez vous. Mais rien n'était encore décidé, les honnoraires du jeune homme n'ayant été pas encore annoncés. Et un architecte diplômé d'une école New-Yorkaise, ça prend beaucoup, surtout quand il s'apelle Perry Parker et que l'argent est un besoin.
    Derière lui, Perry avait laissé une famile unie, une famille soudée, mais il avait surtout laisser la ville de son coeur, celle où il avait passé toute sa vie. C'était indéniable, New York allait lui manquer.
    Les georgées se suivèrent, et le regard du jeune new-yorkait vacquait entre en dehors du magasin, et la foule de personnes allant au travail, et entre l'interieur du magasin très calme où étaient présent, seuls un jeune couple discutant autour d'un café, et une vieille dame dégustant un cheesecake tout en lisant un magasine de mode. Ce contraste fascinait l'architecte qui esquissa un très mince sourire avant de porter son attention à la porte du magasin qui s'ouvrit. Une jeune femme brune y fit son entrée. Perry lui porta très peu d'attention. Un simple regard suivi de quelques autres georgées suffirent. Le jeune homme porta en effet à nouveau son attention sur la rue.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Starbucks Coffee ▪ Breakfast Vide
Message(#) Sujet: Re: Starbucks Coffee ▪ Breakfast Starbucks Coffee ▪ Breakfast EmptyVen 26 Fév 2010 - 15:42

    Sydney était encore dans la période de repérage, encrage dans la ville d’Océan Grove. Elle était dans les préliminaires de son projet, où son visage devait au fur et à mesure être connu de tout ceux qui l’entourait. Devenir une habitude auprès de ces gens pour que ses sentiments ne soient pas découverts trop vite. Pour ceux là, cette demoiselle était la voisine parfaite, toujours souriante et polie. Le tout était de ne pas se faire griller immédiatement. Les faux semblants, il fallait avouer qu’elle était née pour ça. Les gens étaient tellement aveuglés par ce qu’ils souhaitaient qu’ils en oubliaient se qu’ils avaient. Ainsi la jeune femme n’eut même pas à faire d’efforts pour se muer en habitante parfaite. Elle vivait dans un petite maison d'Apple Road, quasiment vide, n’ayant pour seul loisir des livres. La déco’ se limitait à des tableaux ; univers plutôt froid, je vous l’accorde. Un silence de plomb régnait entre ces murs, ne recevant aucune visite.

    Voilà une bonne quinzaine de jours que Syd’ prenait ses marques dans la ville, débutant quelques tableaux et avait déjà plusieurs rituels. Avant d’arpenter les rues, un café fort pour se requinquer de ses insomnies. Son tombeau glacé ne la retenait guère, et de toute façon elle n’avait pas de cafetière alors.. La jeune fille aux cheveux bruns qu’apercue Perry n’était pas Sydney, puisqu’elle-même arborait une chevelure de jais. Bien calée dans le sol par ses talons, la californienne semblait tenir debout exclusivement grâce à son corset bleu foncé qui comprimait son buste. Encore à l’extérieur du Starbucks, ses prunelles claires jonglaient entre les clients qui étaient dans son champs de vision. Dix minutes passèrent environ, et enfin elle se décida à se décoller du trottoir. Une fois la porte poussée, l’iceberg se présenta à la caisse pour commander son viennois. Oui, un viennois. Elle détestait ça d’ailleurs ; rien que la vue de ce monticule de sucre lui laissait un gout acide le long de la gorge. Il fallait savoir sacrifier ses papilles. Bien que l’homme n’ai pas daigné adresser un regard à l’idiote, la curiosité poussait Syd’ à vérifier qu’il faisait partit des rares individus ayant une intelligence dépassant la conscience d’une autruche. La demoiselle restait convaincue du contraire, il ne fallait pas se faire de faux espoirs.

    De longues enjambée plus tard, la voici assise en face de l’inconnu, une main autour de sa boisson et l’autre reposant sur la table, à plat. Le sourire absolument forcé qui se veut naturel, l’entrain simulé et la naïveté imaginée. A force d’avoir dénigré les gentilles rêveuses, Syd’ s’était accaparée leurs manies et attitudes. Elle scruta le garçon un bref instant, le détaillant des pieds à la tête, sans gène. Son visage était fermé et ses traits plutôt dur, ce n’était pas vraiment l’idéale pour faire son numéro de gourde. Mais la peintre avait beau se convaincre qu'elle n'avait besoin de personne, tenir un jeune homme sous le coude pouvait être utile à un moment ou à un autre ; surtout quand on a ses intentions.

    « Hey salut ! » Là, elle se faisait presque peur. Le seul soucis était que sa voix rauque contrastait étrangement avec le ton léger et un peu demeuré qu’elle prenait. « Désolée de te déranger mais j’ai vu qu’on avait déjà un point commun, le viennois ! C’est génial non ? » Joignant le geste à la parole, elle porta la paille à ses lèvres. Heureusement cette dernière était opaque, ainsi son interlocuteur ne put voir que le liquide redescendit aussi vite qu’il était monté.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Starbucks Coffee ▪ Breakfast Vide
Message(#) Sujet: Re: Starbucks Coffee ▪ Breakfast Starbucks Coffee ▪ Breakfast EmptyVen 26 Fév 2010 - 17:04

    Perry était là, installé à cette table dans un coin plus ou moins isolé avec cette vue sur le trottoir. Il avait levé la tête pour apercevoir une jeune femme brune, suivie de près par une autre demoiselle. Celle ci, Perry ne lui accorda aucun intérêt particulier. A vrai dire le jeune n'avait jamais été le genre de type à se retourner sur les filles dans les rues, ou a aborder ces demoiselles sans prétextes particuliers avec comme seul but de les mettre dans son lit. Dans son enfance on avait souvent penser que Perry n'aimait pas les femmes, et n'allait jamais les aimer, il avait contredis tout le monde en ayant sa première relation, des plus considérables puisqu'il avait passer plus de deux ans de sa vie avec.
    Si Perry ne collectionnait pas les filles et ne les collectionne toujours pas, c'est tout simplement parce qu'il est très compliqué, et que chaque détail a une importance considérable. Ainsi il n'avait eu que deux copines dans sa vie, et il n'avait pas peur de le dire ouvertement. Certains parlaient d'un manque physique, Perry niait l'existence de ce manque, et rétorquait que seul lui manquait le sexe avec une personne qui vaut le coup.
    Perdu dans ses pensées le jeune homme prit encore quelques gorgées de ce viennois, qui décidément avait un gout bien différent que ceux de New-York, bien que bon. Il leva alors ses yeux pour apercevoir que la deuxième jeune femme qui avait pénétrer dans le café s'était assise en face de lui. Il arqua légèrement un sourcil, tout en la fixant assez froidement. Perry observa le non gène de la demoiselle qui le scruta ouvertement avant de prendre la parole.« Hey salut ! » dit elle dans un premier temps avec un sourire des plus déconcertants. Perry hésita entre foutage de gueule ou simple idiotie. Elle reprit ensuite « Désolée de te déranger mais j’ai vu qu’on avait déjà un point commun, le viennois ! C’est génial non ? » Perry resta impassible et de marbre face à l'attitude étrange qu'employait la jeune femme. Elle but ensuite de nouveau dans ce qui semblait être un viennois. Le présence de la jeune femme à première vue était désagréable pour le jeune homme. Il apprécia cependant sa voix et ses traits fermés et durs. Il ne comprenait pas cependant pourquoi elle l'abordait ainsi, et il comptait bien lui demander.

    « J'espère que je ne vais pas à avoir à supporter toutes les personnes de cette ville qui aiment le viennois. »

    Perry sourit alors légèrement avant de mettre une nouvelle fois à ses lèvres son propre viennois. Il n'avait pas forcément voulu être méchant, il avait juste fait comme à son habitude, dit ce qu'il lui passait par la tête. La jeune femme ne lui était pas spécialement désagréable, en fait comme à son habitude elle l'indifférait comme beaucoup. Perry reprit ensuite:

    « Vous êtes là pour un but précis ? Si ce n'est pas le cas, j'aime déjeuner seul. »

    Perry détourna ensuite son regard pour le porter sur la rue à nouveau.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Starbucks Coffee ▪ Breakfast Vide
Message(#) Sujet: Re: Starbucks Coffee ▪ Breakfast Starbucks Coffee ▪ Breakfast EmptySam 27 Fév 2010 - 1:04

    Si on avait entendu leur « conversation », nul doute qu'il y aurait eu railleries. On pouvait croire à une pucelle toute excitée par sa première drague lourde. L'incruste, puis l'approche ultra subtile. Mais il faut être réaliste, Sydney aurait quand même choisit mieux. Lui par contre aurait difficilement trouvé plus atypique. L'air inattaquable et la barrière que semblait imposer le garçon n'était pas qu'une apparence quand il ouvrit la bouche. D'ailleurs, être mêlée à un flot de personne pouvait la vexer sérieusement. Même dissimulée derrière un masque d'idiotie, ne respirait-elle pas l'intelligence ? Un grincement de dents témoigna de ce léger agacement, tandis que sa main se serrait un plus fort autour de son verre. « J'espère que je ne vais pas à avoir à supporter toutes les personnes de cette ville qui aiment le viennois. » Une certaine faculté a retomber sur ses pattes, même balancée du 4ème étage. Son esprit tournait à cent à l'heure, et alors que son visage n'exprimait rien, c'était l'ébullition en interne. Il n'était pas question d'ennemie, mais chacun de ses interlocuteurs représentait une possible cible, ou individu à se méfier. Montrer une quelconque faille, la moindre hésitation, et c'était un talon exposé à la vue de tous, prêt à recevoir sa flèche.

    « Justement, j'espérais cette réplique. »

    On lâche la naïve pour se fondre dans une Sydney beaucoup plus proche de l'original. Rien ne vaut le masque moulé sur sa propre peau. « Vous êtes là pour un but précis ? Si ce n'est pas le cas, j'aime déjeuner seul. » Elle posa son viennois sur le plateau que portait la serveuse qui passait, faisant rapidement l'aller retour vers la caisse, revenant avec un café. Alors effectivement il aurait put penser que la demoiselle allait céder et le laisser en paix, mais ce n'était vraiment pas son genre. Les challenges sont fait pour être relevés non ? Sa première performance avait essuyé un cuisant échec. Voyons la deuxième. Sa tasse posée sur la table elle releva son regard azur, le sourire niais remplacé par un plus discret, juste à la pointe droite de ses lèvres.

    « Vous ne voulez pas supporter toutes les personnes qui aiment cette chose ? Ça tombe bien, je déteste. » Elle appuya d'avantage la fin de sa phrase, accentuant le dernier mot. Reprenant la seconde question du jeune homme, Syd' y donna enfin réponse : « Moi aussi j'aime déjeuner seule. Alors on pourrait se regarder en chiens de faïence et se murer dans un lourd silence ? Sinon, vous pouvez serrer ma main et vous présenter. » Elle tendit celle ci, déclinant son identité par la même. « Sydney Ashford. » Se penchant sur la table, chuchota « Et vous feriez mieux de rejoindre ma main, si vous ne voulez pas que je vous grille dans ce café si populaire. » Menace ? Ça en avait l'air ; et la moue mi-désolée mi-sarcastique n'allait pas dans le sens inverse.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Starbucks Coffee ▪ Breakfast Vide
Message(#) Sujet: Re: Starbucks Coffee ▪ Breakfast Starbucks Coffee ▪ Breakfast EmptySam 27 Fév 2010 - 16:37

    Perry observait la demoiselle qui certainement agacé par sa réplique, grimaça quelque peu. Il jeta un œil au verre de celle qui et observa qu'elle le serrait, certainement irritée par l'attitude il est vrai assez insupportable du garçon. Perry n'avait pas ouvert la bouche en se disant "je veux être méchant", bien au contraire il avait comme à son habitude laisser parler se sentiments. Le coup du "tourne ta langue 7 fois dans ta bouche avant de parler", Perry ne connaissait pas. Il était du genre impulsif, on peut dire ça comme ça. En réalité il avait un vrai problème relationnel. Une compagnie étrangère ou inconnue lui était désagréable au plus haut point. Pas très pratique pour rencontrer des gens dans une ville où l'on vient d'arriver. D'ailleurs depuis ces quelques semaines passées à Miami, il n'avait réussi à sympathiser qu'avec une seule personne. Une certaine Elizabeth Potter dont la présence lui était assez supportable. Celle ci lui ressemblait sur quelques points ceux qui leur permettait de s'entendre. C'était en quelques sortes son seul soutient à Ocean Grove, pour le moment. « Justement, j'espérais cette réplique. » Perry eut un très léger rictus à cette réplique puis il observa la jeune femme en face de lui poser son viennois sur un plateau et se diriger vers la caisse. Pendant un instant le jeune homme se crut enfin seul, et se remit à ses passionnantes activités c'est à dire siroter son viennois et observer les rues actives de Miami. Mais la jeune brune ne tarda pas à reprendre place en face du jeune homme avec un nouveau verre à la main et avec cette même expression sur son visage. Le regard clair et pénétrant de la jeune femme fixait ce pauvre Perry qui resta une nouvelle fois de marbre. « Vous ne voulez pas supporter toutes les personnes qui aiment cette chose ? Ça tombe bien, je déteste. » Perry arqua de nouveau un sourcil comme il savait si bien le faire et écouta la jeune femme continuer son discours. « Moi aussi j'aime déjeuner seule. Alors on pourrait se regarder en chiens de faïence et se murer dans un lourd silence ? Sinon, vous pouvez serrer ma main et vous présenter. » A la suite de ces mots, le jeune femme tendit la main à Perry tout en ajoutant « Sydney Ashford. ». Elle marqua une pause et rajouta « Et vous feriez mieux de rejoindre ma main, si vous ne voulez pas que je vous grille dans ce café si populaire. » Cette dernière phrase fut sourire Perry. Ce qui était très rare, la jeune femme pouvait se féliciter d'avoir au moins réussit ce pari. Cruel ? Perry l'était mais bizarrement cette femme l'intriguait, il lui serra donc la main en ajoutant les paroles qui allaient avec.

    « Perry Parker. Je vous dirais bien que je suis enchanté mais ça ferait pas vraiment sincère. Je me trompe ? »

    Le jeune homme observa donc la moue de cette Sydney qui avait un certain charme. Lui gardait son air indifférent, et reposa à ses lèvres sur son verre presque vide. Il ajouta ensuite en fixant le verre de la demoiselle.

    « Café noir ? La question me brûle les lèvres, pourquoi avoir pris un viennois si vous détestez ? »


    Perry n'était pas de nature curieuse mais il était assez intrigué que la jeune femme se soit jeté sur le viennois puis sur la table ou était installé Perry. Paranoïaque vous avez dis?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Starbucks Coffee ▪ Breakfast Vide
Message(#) Sujet: Re: Starbucks Coffee ▪ Breakfast Starbucks Coffee ▪ Breakfast EmptyDim 28 Fév 2010 - 1:31

    Syd' n'avait jamais comprit ces gens froids, renfermés, qui interdisaient aux peureux toute approche. Ils ne savaient pas se qu'ils manquaient. Pleins de groupies aux actes télécommandés, des efforts épargnés, et une utilisation pratique des moyens humains à leurs dispositions. On se méfiait beaucoup moins d'un visage ravissant que d'une porte de prison, où les seuls signes de vie sont leurs clignement de paupières. C'était tellement facile de tomber dans le panneau. « Perry Parker. Je vous dirais bien que je suis enchanté mais ça ferait pas vraiment sincère. Je me trompe ? » Le malheur de Perry était que de une, il paraissait costaud et n'avait pas l'air de porter les valeurs familiales dans son cœur, puis ce brin d'homme représentait une sorte de défi aux yeux de notre demoiselle. De toute façon, il y aurait bien quelques bedeaux dans cette ville pour assurer ses arrières au cas où elle échouerait à la conquête de la Neutralité. Mais ça avait l'air bien partit pour le grand chelem. Elle ne savait pas si c'était sa menace ou la curiosité quand à la suite des évènements, qui avait poussé son interlocuteur à poursuivre la conversation en donnant son nom. La peintre ne chercha pas à comprendre cette folie, seul importait qu'il ne se défile pas. Mais la victoire n'était pas si proche, il gardait son masque rigide, ne le laissant s'écailler que pour un bref sourire. Celui ci ne manquait pas non plus de suivre ses gestes du regard, ce qui allait finir par inquiéter Sydney. Elle qui ne montrait que se qu'elle souhaitait, allait se perdre à extérioriser ses impressions. La fin est proche, mes amis.

    Allons un peu de sang froid. La partie ne faisait que commencer, et il ne fallait surtout pas stopper l'élan de son voisin d'en face. Ainsi elle ne releva pas la légère faille qu'il laissa apercevoir sur ses lèvres ; le laissant reprendre sa foutue indifférence. La californienne avait une furieuse envie de le secouer, agiter son crâne et faire vivre ses traits. Ça aurait été un peu se griller que de sauter par dessus la table et chopper ses joues, non ? Il faudrait attendre, et rester dans cette mécanique visant à l'amadouer. « Café noir ? La question me brule les lèvres, pourquoi avoir pris un viennois si vous détestez ? » Rah la déception. Les sourcils de Syd' se froncèrent, tandis que son front se plissait en une mine septique.

    « Hein ? » Dit-elle, oubliant sa première réplique, le regardant comme s'il venait de parler dans une langue non répertoriée à ce jour. « Soit j'ai un véritable don pour la comédie, soit vous êtes idiot. Je me sais brillante dans le domaine de la tromperie, mais ça serait paraitre prétentieuse que de croire en votre intelligence. » Une petite grimace dépitée, et les doigts autour de sa tasse. Dans le meilleur des scénarios la jeune femme se prenait un sermon, dans le pire, un jet de café bouillant pouvait être utile. C'était tout de même évident qu'elle jouait quelques secondes avant. Ou peut-être qu'elle en exigeait trop. Quoiqu'il en soit, elle attendait une réaction de Jerry, quit à s'en prendre une. « A moins que vous ne me prouviez que j'ai tord.. Ça ne va pas être possible entre nous. » Syd' hésita pour la petite tape sur la joue, mais elle tenait trop à la survie de son poignet. Elle se contenta donc d'un sourire ultra fière, ultra confiant, ultra agaçant.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Starbucks Coffee ▪ Breakfast Vide
Message(#) Sujet: Re: Starbucks Coffee ▪ Breakfast Starbucks Coffee ▪ Breakfast EmptyDim 28 Fév 2010 - 13:22

    Perry avait toujours été comme ça, toujours été froid, distant, solitaire. Dans son enfance ça lui a joué très souvent des tours, surtout dans son plus jeune âge où il voyait ses jeunes camarades se moquer de lui. Au lycée, cela avait continuer sur ce même shema. Perry trouvait les gens de son âge vides et inintéressants, c'est pourquoi il "trainait" avec des gens plus vieux, et beaucoup moins fréquentables, c'est sur qu'on était très loin de la jeunesse dorée de Miami et surtout de Ocean Grove où se trouvait maintenant Perry. Mais le jeune homme n'avait pas à se plaindre, dans le fond c'est bel et bien lui qui avait voulu ça alors bon. Après avoir déguster une nouvelle et surement la dernière gorgée de son délicieux viennois, Perry plongea son regard dans celui de Sydney, tout en ne laissant rien apparaitre sur son visage qui restait vide, sans émotions. Cette demi-seconde de faiblesse qui était apparue avec ce sourire était maintenant bien loin. « Hein ? » Dit elle, avec un regard des plus déconcertant et des plus interrogateurs « Soit j'ai un véritable don pour la comédie, soit vous êtes idiot. Je me sais brillante dans le domaine de la tromperie, mais ça serait paraitre prétentieuse que de croire en votre intelligence. » Perry ne détourna pas son regard bien au contraire il accentua celui ci mais un très léger rictus s'installa en coin de bouche. Alors la jeune femme semblait vouloir jouer...Bien elle avait très bon un très bon client et un très bon joueur en la personne de Perry qui à présent en avait totalement oublié son petit déjeuner solitaire du matin et n'avait qu'une idée en tête remettre à sa place cette brune. Il observa une petite grimace s'installée sur le visage de la demoiselle qui semblait bel et bien se moquer du New-Yorkai. Dans d'autres circonstances et si par exemple Sydney avait été un garçon, Perry aurait réagi bien autrement et aurait pris ces phrases avec très peu d'humour...La jeune femme reprit avec un sourire des plus désagréable « A moins que vous ne me prouviez que j'ai tord.. Ça ne va pas être possible entre nous. » Perry posa sa main sur son menton, l'air outré de ce qu'il venait d'entendre. Il prit son verre de viennois vide, le secoua pour s'en assurer, puis le reposa, tout ceci sans quitter du regarder la pauvre Sydney qui n'avait aucune idée du jeu qu'elle venait de commencer. Le jeune homme prit donc enfin la parole.

    « Mais c'est que vous tenez un langage des plus parfaits. Quelqu'un extérieur à la situation pourrait presque croire que vous avez raison ! »

    Il marqua une pause tout en ne cessant de fixer sa nouvelle voisine d'Ocean Grove. Il ne savait trop quoi penser de cette demoiselle, qui au plus profond de lui l'énervait au plus haut point, mais qui d'un côté inspirait sa fascination. Il ne voulait seulement, absolument pas montrer cet aspect. Il reprit quelques secondes après.

    « Dans d'autres circonstances je vous aurais prouver par A+B que vous avez tord et que par conséquent j'ai raison. Mais cela devient très difficile le verre vide. Enfin rien à voir avec le fait que votre débat ne m'intéresse pas. Rien du tout... »

    Dit il, retirant enfin sa main de son menton et posant son verre vide sur la serveuse qui passait par là avec son plateau. Perry avait répondu avec ironie comme il avait l'habitude de le faire et ce qui avait le don d'irriter ceux qui avait le cran d'adresser la parole au jeune homme. Il avait toujours ce regard froid, et ce sourire glaciale qui ne laissait rien apparaitre.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Starbucks Coffee ▪ Breakfast Vide
Message(#) Sujet: Re: Starbucks Coffee ▪ Breakfast Starbucks Coffee ▪ Breakfast EmptyJeu 4 Mar 2010 - 22:03

    Voilà la tournure qu’avait prit la notion de jeu pour Sydney. S’éclater toute seule c’était bien de temps en temps, mais avoir quelqu’un avec un minimum de répondant, c’était bien mieux. Après 15 jours, elle s’amusait enfin. La seule traduction de cet état était la petite fossette qui se creusait dans sa joue droite, telle une virgule dans cette phrase monotone qu’était son visage. Une brève expiration. La phase des commodités semblait révolue, et c’était à couteaux tirés que les choses se profilaient. La demoiselle n’avait jamais été friande des relations simples, les politesses à n’en plus finir et l’entretien d’une amitié qui est ennuyeux. Sa relation avec les gens était aussi ambigüe que chaotique, elle pouvait être irascible envers une personne qu’elle appréciait, et serviable avec la sotte du coin. Encore une fois, tout dépend de la nécessité. Ici, bien que la jeune femme ait surement besoin d’un homme dans les semaines à venir, la tentation de continuer sur la lancée était bien trop jouissive pour prétendre essayer de la contenir. Bien partie pour se griller, Syd’ allait surement en profiter pour jouer un de ses numéros d’équilibriste. « Mais c'est que vous tenez un langage des plus parfaits. Quelqu'un extérieur à la situation pourrait presque croire que vous avez raison ! » Ses prunelles se levèrent vers le plafond du Starbucks, sa tête dodelinant de gauche à droite nonchalamment. Prenant sur elle, la peintre ne dit mot, et attendit qu’il s’enterre encore un peu plus. « Dans d'autres circonstances je vous aurais prouver par A+B que vous avez tord et que par conséquent j'ai raison. Mais cela devient très difficile le verre vide. Enfin rien à voir avec le fait que votre débat ne m'intéresse pas. Rien du tout... » Cette fois, ses lèvres formèrent un sourire franc. A qui se brulerait le moins les ailes, l’habitante était plutôt bonne.

    « Oh tant mieux alors ! J’ai vraiment eu peur que vous n’appréciez pas mes dires. Vous savez, j’aurais été très, très, trèèès triste. »

    Suivit d’un soupire. Sydney ne prit pas la peine de simuler un air de potiche, un autre destin l’attendait. Son verre était vide, ce qui représentait vraisemblablement un obstacle à la poursuite de la discussion ; alors elle appela la serveuse et tendit la main vers son plateau pour attraper une boisson au hasard. Mais ca aurait été trop simple. Avec un air renfrogné, cette dernière lui adressa un regard noir. Apparemment, ça ne se faisait pas. La californienne stagna pendant quelques secondes puis se leva, s’adressant à Perry avant de tourner les talons :

    « Tu m’excuses chéri, je vais dire un petit mot à la jeune fille. »

    Une fois à l’écart, elles échangèrent quelques mots. La serveuse fit un aller retour jusqu’au comptoir, ramenant à leur table un paquet de mouchoir et un verre de lait ; le tout posé sèchement devant ce cher Parker. Elle glissa ensuite sa main sur l’épaule de Syd’, lui glissant un « courage » compatissant . Tirant la chaise qui se trouvait juste à côté du garçon, cette dernière s’assit à sa droite, abaissant un peu violemment sa paume sur son bras . De son autre main, elle extirpa plusieurs mouchoirs en papiers, qu’elle agita devant le nez de son compagnon de jeu.

    « Tache d’être convainquant en pleurant, elle est persuadée que je suis entrain de te larguer. Si tu veux tout savoir, dans notre histoire fictive tu m’as trompé avec ma sœur et ma mère. » Avec sa mine de chien battue, seuls ses yeux pétillants trahissaient son excitation. « Oui je sais c’est pas vraiment crédible.. Mais tout est possible ! Tu peux même être séduisant dans ce monde parallèle. »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Starbucks Coffee ▪ Breakfast Vide
Message(#) Sujet: Re: Starbucks Coffee ▪ Breakfast Starbucks Coffee ▪ Breakfast EmptyDim 7 Mar 2010 - 14:56

    Cet air indifférent et à la fois déconcertant ne bougeait pas du visage de Perry. Il restait figé comme le regard du jeune homme toujours planté dans celui de sa protagoniste. Après s'être débarrassé de son verre vide et avoir répondu des plus simplement à Sydney, Perry jeta un coup d'œil à sa montre. Le jeune homme avait en effet rendez vous quelques instants plus tard. Mais bizarrement il n'avait aucune envie de quitter le café. D'autant plus que la personne face à lui semblait vouloir continuer ce jeu encore plus longtemps et Perry resta de marbre lorsque celle lui lui rétorqua : « Oh tant mieux alors ! J’ai vraiment eu peur que vous n’appréciez pas mes dires. Vous savez, j’aurais été très, très, trèèès triste. » S'en suivirent alors un air sarcastique sur le visage de la demoiselle puis un soupire. Perry sourit lui en coin, ne répondant rien. La répartie ça n'avait jamais été son fort ni son passe temps, il était plutôt du genre à attendre, regarder, bien observer, et piqué où ça fait mal au bon moment. Autant dire que les ennemis du jeune homme qui osait rentrer dans son jeu, passaient souvent de mauvaises journées. Depuis son arrivée, Perry n'avait eu pour l'instant aucun accrochage, mais en se promenant dans les rues de Ocean Grove, il crut un instant croiser une vieille connaissance de New-York. C'était surement son vieux côté parano, ou en tout cas il valait mieux que ce soit ça...Le jeune homme reporta son attention sur Sydney qui venait d'interpeller la serveuse. Une fois celle ci arrivée, elle s'empressa de prendre une des boissons sur le plateau que la serveuse portait. Perry arqua de nouveau un sourcil, fixant la demoiselle qui s'adressa à lui avant de se diriger plus loin en compagnie de la serveuse, qui semblait quelque peu fâché, normal dirons nous...« Tu m’excuses chéri, je vais dire un petit mot à la jeune fille. » Une fois de plus Perry ne répondit rien, il se contenta d'à son tour lever les yeux aux ciels, un peu consterné de l'attitude de la jeune femme. certes Perry pouvait être méchant, mais il n'en était pas moins poli ! Enfin, à vrai dire ça dépendait...Perry observa les deux jeunes femmes se parler et remarqua la mine attristée que pris Sydney. Il levant encore son sourcil l'air intrigué par cette situation. Quelques instants plus tard, la serveuse revenait vers Perry en compagnie d'un verre de lait et de mouchoirs, Perry ne comprit pas tout de suite, puis il entendit un petit "courage" sortir de la bouche de la serveuse. Sydney vint s'assoir plus près de lui et cacha son visage avant de s'adresser au jeune homme lui tenant un mouchoir « Tache d’être convainquant en pleurant, elle est persuadée que je suis entrain de te larguer. Si tu veux tout savoir, dans notre histoire fictive tu m’as trompé avec ma sœur et ma mère. » Perry eut alors un nouveau sourire en coin; cette fois nettement plus sincère. Eh oui, la demoiselle avait amusé le jeune homme ! Perry fixait Sydney qui avait gardé cet air triste mais qui avait aussi les yeux pétillants, un peu comme une petite fille à qui on offre pour la première fois une barbie. Elle reprit ensuite « Oui je sais c’est pas vraiment crédible.. Mais tout est possible ! Tu peux même être séduisant dans ce monde parallèle. » Perry se mordit alors la lèvre inférieur faisant mine de réfléchir puis après quelques secondes d'hésitations, il se saisit du mouchoir et fin mine d'essuyer le coin de ses yeux. Il s'exprima alors à Sydney parlant assez fort pour que la serveuse rester près, pour espionner, puisse entendre.

    « Mais chérie, je t'assure, c'était le seule moyen d'attirer la sympathie de ta mère ! Ne me quitte pas pour une broutille pareille ! » Il marqua une pause avant de reprendre tout doucement, s'approchant de Sydney « Si vous comptez jouer à ce petit jeu longtemps, il va falloir trouver mieux que cette histoire à dormir debout, et pour me convaincre de le continuer, éviter de me trouver sexy uniquement dans ce monde parallèle... »

    Perry se recula alors, prenant un second mouchoir et essuyant de nouveau son visage, avant de boire d'une seule traite le verre de lait. Il regarda ensuite la serveuse l'air dépité et celle ci lui rapporta dans la minute qui suivit un second. Il regarda ensuite Sydney et lui dit

    « Enfin si ça peut nous permettre de consommer gratuitement... »


    Il sourit malicieusement avant de planter de nouveau son regard dans celui de la demoiselle, encore très proche de lui. Ce petit jeu l'amusait quelque peu, et Perry semblait s'être ouvert un peu alors qu'il ne connaissait la demoiselle que depuis quelques minutes. Vous avez dit étrange ?
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





Starbucks Coffee ▪ Breakfast Vide
Message(#) Sujet: Re: Starbucks Coffee ▪ Breakfast Starbucks Coffee ▪ Breakfast Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

Starbucks Coffee ▪ Breakfast

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
F I L T H Y S E C R E T :: Miami - Centre ville :: Lieux divers-