AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 I wanna play the game, I want the friction | Aiden

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité




Message(#) Sujet: I wanna play the game, I want the friction | Aiden Sam 30 Jan 2010 - 23:35

    Je n'avais jamais aimé conduire à Ocean Grove. En Angleterre c'était quelque chose que j'appréciais assez, du moins une fois sorti de Londres et de ses rues pleines à ras-bord d'abrutis persuadés qu'ils sont dans leur bon droit à partir du moment où leur voiture fait le double de la mienne, et j'avais passé de longues heures sur les routes désertes de paysages digne de Heritage Films, la plupart du temps seul avec moi-même et les kilomètres qui défilaient mécaniquement sur le compteur. Et puis en traversant l'océan il avait fallut se plier à de nouvelles habitudes. Il n'y aurait eu que les autres conducteurs que je m'y serait fait, ils n'étaient pas à proprement parlé pire qu'ailleurs, mais c'était cette histoire de rouler à droite qui me perturbait. Qui était celui qui avait eu cette idée de génie d'inverser le sens de circulation en fonction des pays? Pour être allé une fois en France pendant mes années de lycée j'avais trouvé ça très bizarre et avait manqué de me faire renverser plusieurs fois pour ne pas regarder du bon côté en traversant... inutile donc de préciser à quel point j'étais à l'aise dans ma petite voiture quand je quittais mon domicile au 2968 Lemon Street. Ça n'arrivait vraiment qu'en cas d'urgence, ou lorsque je n'avais pas le choix. Même si je n'appréciais pas vraiment le bus, je m'arrangeais pour le prendre quand je devais aller loin, marchant le reste du temps ou me faisant accompagner par quelqu'un qui passait par le même itinéraire que moi. J'avais donc passé un peu plus de deux ans sans vraiment avoir de problème de ce côté là, et espérait qu'une seule chose: que cela dure.

      FLASH BACK

      - Faut vraiment que je vienne?
      - Ben, "vraiment" non, mais c'est histoire de marquer le coup... Même pas longtemps tu sais...
      - OK, j'arrive.
      - Cool! On t'attends!
      Basil s'était donc rendu à ce qui avait été envisagé comme une célébration de la fin du premier semestre de cours, prenant la voiture contrairement à son habitude puisque c'était le moyen de se rendre chez Beth & Dan le plus pratique. Il y était resté un peu plus d'une heure, le temps de papoter et d'avaler deux parts d'un gâteau fait pour l'occasion. Pas d'alcool puisqu'il conduisait, et puis attaquer la vodka et autres à 3h de l'après midi lui avait toujours paru être une hérésie. La route était quasiment déserte ce qui lui permettait de ne pas trop avoir à se tracasser sur sa façon de conduire, et il chantonnait en même temps qu'il roulait. Les Doors avaient depuis toujours été ses compagnons de trajet, il avait donc toujours un de leur CD dans la boîte à gant. "Riders in the Storm" commença, une de ses préférées. Et il ne comprit pas ce qui se passait quand une autre voiture percuta la sienne. La voix de Jim Morrison se cassa en même temps que l'airbag enflait, enveloppant Basil dans un bruit de plastique et de pluie synthétique.

      FIN DU FLASH BACK


    L'accident avait été sans gravité, mais devant le tas de tôle froissé je m'étais dis que c'était peut être mieux comme ça. Je n'aimais pas conduire, et bien soit, je ne conduirai plus. C'était le genre de décision qui demandait un minimum de réflexion, mais je l'avais prise en moins de cinq minute, me disant que ça serait probablement mieux comme ça, presque comme si cet accident avait été un signe du destin pour me dire que je ferai mieux de ne pas m'entêter dans cette voie. Parfaite avait sa propre voiture de toute façon, et je me doutais bien qu'elle me la passerait si j'en avais besoin. J'avais alors rempli les papiers d'assurance sans beaucoup d'inquiétude, remplissant chaque case comme cela était demandé, avec soin et exactitude, envoyant le tout dans le délai demandé. Je ne m'étais pas attendu à ce qu'il y ait de problèmes, juste un chèque de dédommagement une fois ma demande prise en compte et avait mis cette histoire du côté du passé, l'oubliant quasiment à partir du moment où les quelques bleus que j'en avais gardé avaient disparu. Il n'y avait pas eu de mal, alors pourquoi en faire des tonnes?
    Et puis un courrier était arrivé, m'annonçant que je devais me rendre tel jour à telle heure au bâtiment général des assurances pour régler quelques problèmes de concordance des déclarations. J'avais trouvé ça bizarre sur le moment et avait marqué le rendez-vous dans mon agenda pour être sûr de ne pas l'oublier.
    Le jour même, une dizaine de minutes en avance, je m'étais présenté au hall d'accueil où on m'avait indiqué une pièce où je devais me rendre. Quelques longs couloirs plus tard j'arrivai devant la porte où l'entrevue devait se passer, une porte ouverte sur une pièce où se trouvait déjà Aiden Lancaster, l'autre automobiliste en cause, et un homme que je ne connaissais pas.
      -Bonjour...

      -Ah, monsieur Lane je présume? Entrez, asseyez-vous! Bien, voici la copie de vos deux déclarations, vous comprendrez vite ce qui nous a posé problème je pense... Je vous laisse discuter entre vous un moment...

    Et avec un sourire poli il s'éclipsa, laissant devant chacun de nous deux feuilles photocopiées de nos déclarations, avec surligné en jaune là où les choses ne coïncidaient pas. Je fis un léger sourire à Aiden, assis en face de moi. Ca ne devait pas être bien grave, en cinq minutes nous aurions relus nos déclarations et arrangé ce qui n'allait pas, ça ne devait qu'être une question de détail, ou de termes inadaptés...
    Je me plongeai donc dans ma lecture, parcourant d'abord ma propre déclaration, acquiescent mentalement à chaque point que je relisais. Rien à redire. J'attaquai alors la sienne. Pardon? Déjà, dans "circonstances de l'accident", je n'étais pas d'accord avec lui. Une erreur peut être. Il n'avait peut être pas bien lu la façon dont il fallait remplir la déclaration, ou alors inattention, il avait inversé nos deux personnes dans son explications... Allez savoir...
      Vous avez marqué que c'est moi qui ai causé l'accident, vous avez vu?

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: I wanna play the game, I want the friction | Aiden Sam 23 Oct 2010 - 9:26

SUJET ABANDONNE
Revenir en haut Aller en bas
 

I wanna play the game, I want the friction | Aiden

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
F I L T H Y S E C R E T :: Miami - Centre ville :: Lieux divers-