AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 « DON'T HAUNT ME AGAIN »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité




« DON'T HAUNT ME AGAIN » Vide
Message(#) Sujet: « DON'T HAUNT ME AGAIN » « DON'T HAUNT ME AGAIN » EmptyVen 22 Jan 2010 - 21:28




« DON'T HAUNT ME AGAIN » Zimona_5452 « DON'T HAUNT ME AGAIN » 13780965 « DON'T HAUNT ME AGAIN » 20504403
DON'T HAUNT ME AGAIN
RHYS BLYTHE & HAILEY CALDWELL




N'avez vous jamais entendu parler de la solitude ? De ce sentiment de n'avoir personne capable de vous comprendre ? De n'avoir que pour divine amie que la chaleur d'un verre d'alcool qui vous réconforte le coeur le temps d'une soirée.C'est ainsi qu'il y a un an et durant les six mois qui ont suivi janvier 2010, Hailey Caldwell s'était donnée corps et âme à une activité aujourd'hui résolue : l'alcoolisme.La cause était connue de tous les habitants d'Ocean Grove et si la jeune femme avait pu attirer les inquiétudes de certains de ses voisins, elle n'avait jamais été le sujet des inquiétudes de Rhys Blythe, son ex petit-ami.Il n'y avait pas eu de rupture, juste un départ.Le sien, celle de l'être aimé.Un départ brutal dont elle souffre encore aujourd'hui, en silence, un départ dont Hailey n'avait jamais su les raisons.Pas de lettres, pas de coups de téléphone, pas de messages, ni d'e-mails.Hailey Caldwell s'était faite une raison depuis plus de six mois.Rhys Blythe était parti, lâchement et brutalement, et son retour n'étant que peu probable à Ocean Grove, la jeune Caldwell avait pu commencé à profiter de la vie aux côtés d'un autre homme, du nom d'Esteban Carson.

Janvier 2011.Les jours passaient et se ressemblaient pour Hailey Caldwell.Qui aurait cru qu'un jour elle attérirait sur les plateaux d'un tournage en tant qu'actrice principale d' un film.Lancée il y a un peu plus de six mois, la jeune femme aspirait à sa nouvelle vie, elle avait changé, teint ses longs cheveux blonds en bruns.Elle avait également pris son courage à deux mains et avait répondu un "oui" sincère quand Esteban Carson la demanda en mariage il y a quelques semaines de cela, le jour de son anniversaire.Si on avait dit il y a un an à Hailey Caldwell qu'elle tournerait dans des séries et des publicités pour se faire connaître, qu'elle tournerait un film dont le scénario l'avait profondément émue, et qu'elle serait chaque jour accrochée à son téléphone avec les organisateurs de son mariage, elle ne vous aurait pas cru.Car,oui, cette vie digne de la perfection n'était pas ce qu'elle avait prévue pour elle, ni ce à quoi elle avait aspirée pendant tant d'années.Mais elle avait grandi, muri, et aujourd'hui, Hailey Caldwell se montrait une femme apparement amoureuse, épanouie et talentueuse.Son succès n'était pas encore très important, mais chaque jour, elle s'arrangeait pour faire parler d'elle.Son agent, lui promettait un avenir prometteur, ainsi que d'autres personnes toutes aussi importantes que lui.Hailey Caldwell était au moins qui faisait tout pour se faire remarquer et percer dans un domaine qui ne lui avait jamais été prédestiné.C'est qu'en plus, elle y avait pris goût, à ses soirées mondaines, à se faire chouchouter, à apprendre le métier d'actrice.Elle avait appris à aimer cela.Il était bien loin le petit boulot de secrétaire de Lyann comparé à cet univers hollywoodien dont par chance on lui avait ouvert les portes.
Les jours passaient à une vitesse grandissante, et alors qu'Hailey avait l'impression de s'être levé il y a seulement une petite heure, elle constata avec grande surprise, que le plateau de tournage commençait à se vider.Jetant un rapide coup d'oeil à sa montre, elle comprit l'espace d'un instant plus tard pourquoi.Midi, l'heure où scénaristes, figurants, réalisateurs, producteurs allaient tous déjeuner, l'heure également où Hailey Caldwell annonçà d'un ton enthousiaste son départ. « Je prends ma pause. » Sac sur l'épaule, café en main et trench dans l'autre, Hailey Caldwell semblait épanouie, elle pensait l'être, pensait qu'il fallait profiter de ce bonheur qui s'offrait à elle.Arrivant à la sandwicherie des plateaux de tournages, Hailey chercha son porte-monnaie dans son sac.Elle ne put s'empêcher de penser que c'était un beau fouillis à l'intérieur.Ne levant pas la tête, et cherchant son porte-monnaie tant convoité, la jeune femme prit la peine de commander, sans avoir jeter un coup d'oeil aux nombreuses variétés de sandwichs. « Mettez moi ce que vous pouvez avoir de plus calorique comme sandwich. » Si toute l'équipe du film était partie au restaurant, comme Hailey avait l'habitude de se joindre à eux, aujourd'hui, elle avait rendez-vous avec les organisateurs de mariage, qui faut l'avouer, n'arrêtaient pas de monopoliser sa boîte vocale.Ayant enfin trouvé l'argent nécessaire à payer son repas, la jeune femme leva la tête et fut constatée de voir que le vendeur ne lui était pas si inconnu que cela.Cheveux mi-longs, barbe mal rasée, une silhouette qu'il ne lui était pas inconnue, le vendeur n'était autre que Rhys.Son Rhys, du moins son ex-Rhys.En l'espace de quelques instants, elle ne sut quoi dire, restant ébahi et surprise dans un premier temps.Mais cette surprise fit place à un lot de rancoeur et de colère qui remontèrent à la surface.Vérifiant s'il n'y avait personne autour d'eux, la jeune femme le regardait, les yeux remplis de colère, se préparant à crier, hurler, à lui arracher la tête si elle en avait eu les capacités.Un petit son ironique et sournois sortit de sa bouche, mais elle aurait beau tout dire et tout faire contre lui, cela ne changerait rien, il était parti, et ce départ, Hailey l'avait encore au fond de la gorge. « C'est une caméra cachée, c'est çà ? On me fait une blague ? A moins que ce ne soit ta putain de culpabilité qui t'a ammené ici ? Qu'est-ce que tu fiches ici, Blythe ?! Ah, je sais, tu t'es certainement dit qu'au bout d'un an, tu ferais mieux de voir l'état dans lequel se trouve cette pauvre Hailey. » Excédée à la vue du jeune homme, Hailey ferma les yeux l'espace de quelques secondes, cherchant à se convaincre que ce n'était qu'un cauchemar, cherchant également à se calmer.En les rouvrant, elle put constater que le jeune homme se trouvait toujours en face d'elle.C'était bien réel, Rhys Blythe avait fait son retour, et travaillait désormais sur un stand de sandwichs.La colère qu'elle avait cherché à enfouir au fond d'elle-même pendant toute cette année remontait petit à petit.Il l'avait abandonné, il n'avait aucune idée de l'état dans lequel elle s'était trouvé par la suite, du nombre incessant de verres d'alcool bus chaque soir, de la perte de son emploi du à une chute de motivation énorme, d'un changement de caractère.Quitte à ne plus se supporter elle-même, elle avait pris la résolution de ne plus désirer le jeune homme, de le laisser hanter une autre qu'elle, de ne plus avoir à faire avec lui.Et voilà que Monsieur revenait, après plus d'un an à avoir espéré que ce dernier refasse un jour surface à Ocean Grove, qu'il se trouvait devant elle.Les sentiments qu'elle avait eu pour lui, jamais il ne put en savoir l'intensité, jamais il ne put savoir à quel point elle s'était attachée à lui.Et lui qui avait promis de ne jamais l'abandonner était en fait devenu aux yeux d'Hailey une personne qui n'était plus digne de recevoir sa confiance.Rhys Blythe l'avait humiliée, trahie et blessée.Le bruit qui suivi fut bref mais clair.La main droite d'Hailey avait atteri sur la joue du jeune homme.Quoi de mieux que ce geste pour faire comprendre à Rhys que son estime pour la jeune femme était devenue , au fil des mois, inexistante ? Et ce n'était pas parce qu'il était derrière un stand qu'il ne pourrait pas enfin s'expliquer. « Bienvenue chez toi, Rhys... » Le ton de sa voix fut amer et ses yeux reflétant une rancoeur absolue, Hailey n'avait pu empêcher la claque que venait de prendre le jeune homme, il y a désormais quelques secondes, et qui laissait une légère marque rosée sur sa joue.Se montrant forte, elle ne pouvait s'empêcher de ruminer de l'intérieur, son stress n'était pas pour autant visible mais son anxiété la poussa à jouer avec son alliance.Elle aurait aimé tourner les talons, s'enfuir, certainement pour pleurer face à cette nouvelle qui lui avait plus que légèrement coupé l'appétit.Mais elle fit face, elle avait appris à ne plus fuir les ennuis le jour où Rhys avait également pris la fuite.Il était le seul coupable, et la future Mrs.Carson n'allait pas se priver de remuer le couteau dans la plaie.

Saint-Rhys était de retour à Ocean Grove, c'était certainement une évidence. Hallelujah !


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




« DON'T HAUNT ME AGAIN » Vide
Message(#) Sujet: Re: « DON'T HAUNT ME AGAIN » « DON'T HAUNT ME AGAIN » EmptyLun 1 Fév 2010 - 1:32


Depuis son retour et l'arrêt soudain qu'avait subit ses études un an plus tôt, Rhys Blythe se devait de trouver un plan B. Pour sa vie professionnelle mais également pour sa vie privée. En effet, s'être enfui en plaquant famille, petite amie et amis derrière lui n'était peut-être pas l'idée du siècle, surtout s'il comptait réellement reprendre le cours de son existence à Ocean Grove. Malgré tout, en tête brûlée et d'une confiance étonnante, le jeune homme avait décidé de relever le pari, peu importe où cela le mènerait. Depuis son séjour en Asie, une important qualité s'était greffée sur lui : celle de n'avoir pas peur de relever les manches lorsque les circonstances l'exigeaient. Aussi, comprenant qu'il lui faudrait rapidement se lancer sur le marché du travail (bien qu'il fut héritier d'une certaine fortune mais il n'était évidemment plus question pour lui de se reposer sur le boulot qu'avait pu exécuter son grand-père), Rhys estima qu'un job temporaire et à faibles responsabilités lui conviendrait parfaitement pour se remettre doucement dans le bain et le rythme de Miami.
Ce fut ainsi qu'il se retrouva vendeur de sandwiches sur un plateau de tournage d'un film ou d'une série – il n'en avait strictement aucune idée et à vrai dire, cela ne l'intéressait franchement pas. Le monde des médias l'avait toujours débecté à cause principalement de la façon dont ils s'acharnaient sur sa famille et donc naturellement, les films et les séries ne suscitaient guère plus d'attention chez lui. Ce n'était que des mises en scène filmées, des mensonges portés sur grand écran. Rien de bien glorieux, rien de bien admirable. Cynique ? Simplement les deux pieds fermement ancrés sur terre depuis qu'il avait perçu la pauvreté à portée de main et la violence à l'état pur. L'attitude totalement détachée mais assez investi dans son boulot pour ne toujours pas s'être fait virer, Rhys se remotiva autant qu'il le pouvait lorsque midi arriva et avec lui un flux de salariés bossant sur le tournage en cours. Relevant ses manches, il essaya de paraître le plus indifférent possible lorsqu'un trio de blondinettes aux jambes interminables lui demandèrent d'être servies d'une simple salade sans vinaigrette. Si son expression semblait cordiale face à elle, dès qu'il tourna le dos pour préparer les salades, ses yeux roulèrent vers les cieux, démoralisé par la façon dont ces jeunes femmes se laissaient volontairement mourir de faim alors que s'offraient à elle des rations beaucoup plus adaptées à leurs besoins. Une fois qu'elles furent servies, Rhys du s'occuper de deux autres clientes tout aussi restrictives avant d'enfin entendre une commande qu'il n'espérait même plus. « Mettez moi ce que vous pouvez avoir de plus calorique comme sandwich. » Si son visage s'illumina à ces paroles, il perdit cependant très rapidement toute joie en réalisant qu'il connaissait cette voix. Jetant un coup d'œil précipité sur la demoiselle derrière son comptoir, il resta figé un long moment, lorsqu'il eut la preuve qu'il ne s'était pas trompé. Hailey Caldwell. Son cœur se mit à battre si fort contre sa poitrine qu'il dut faire un pas en arrière pour tenter de se calmer. Il avait l'étrange impression de l'avoir quitté depuis une éternité mais à la fois, de ne l'avoir jamais abandonné. Elle n'avait pas changé. Oui bien sûr, la couleur de ses cheveux était passée du blond au brun chaud mais son visage gardait la beauté pour laquelle il avait craqué et son élégance se prouvait à chacun de ses gestes. Elle était magnifique et ce constat réussi à l'apaiser : il ne lui avait finalement pas causé tant de peine que ça puisque visiblement, elle s'en sortait parfaitement bien aujourd'hui, sans lui. Abandonnant l'assiette qu'il tenait dans sa main, il se rapprocha du comptoir à l'instant même où Hailey finit par lever son regard sur lui et le reconnaître à son tour. Le jeune homme esquissa un faible sourire, comme s'il souhaitait rendre ces retrouvailles les plus plaisantes possibles, pensant qu'Hailey jouerait le jeu mais ce ne fut pas le cas, loin de là. L'expression souriante de Rhys s'évanouit dès qu'elle ouvrit la bouche et se mit à l'incendier. Soudain mal à l'aise, il prit une profonde inspiration lorsqu'il s'apprêta à lui demander de se calmer et de réfléchir à ce qu'elle venait de dire. C'était injuste de sa part de le faire passer pour un lâche alors qu'il s'agissait probablement de l'action la plus courageuse qu'il ai jamais effectué de son existence. Sans doute pas la plus compréhensible mais indéniablement la plus utile. Pourtant, il comprenait sa position : elle n'avait reçu aucune nouvelle et son départ avait été des plus brusques au moment où tout semblait aller pour le mieux entre eux. Se penchant par dessus le comptoir pour pouvoir s'adresser à elle d'un ton plus intimiste et éviter d'étaler leurs problèmes aux yeux des autres membres du tournage, le jeune homme ouvrit la bouche mais c'était déjà trop tard. La violente gifle qui s'abattue sur sa joue brisa tous ses espoirs d'une réconciliation rapide et discrète. Se redressant en portant une main sur sa joue endolorie où la main d'Hailey avait jadis été si tendre, il n'osa pas relever le regard vers elle, encore sonné par le geste qu'elle venait de faire. Ce n'était pas une question de douleur : Rhys s'était pris des coups beaucoup plus violents au visage mais c'était le message et la haine qui y étaient inscris. Elle le haïssait, aucun doute n'était plus possible là dessus. Quand elle lui annonça d'un ton ironique la bienvenue, Rhys baissa sa main et accepta enfin de la regarder droit dans les yeux. Son visage n'affichait plus aucune trace d'un sourire et son regard durcit soutenait celui de la jeune femme. Il n'allait pas esquiver la confrontation cette fois, il ne voulait pas prendre le risque de définitivement la perdre car elle signifiait encore beaucoup pour lui, malgré ce qu'elle semblait croire. Hésitant entre contourner son stand et la rejoindre ou rester à sa place, il opta finalement pour la deuxième solution : inutile de la brusquer pour le moment.

« Hailey … » Il secoua la tête, visiblement prit de court et hésitant sur les mots qu'il devait employer. Cette situation était définitivement très différente de ce qu'il s'était figuré … « Mon intention n'était pas de partir aussi longtemps. J'ai … J'avais confiance en toi, je savais que tu te relèverais et que tu m'oublierais. Je me doutais que tu m'en voudrais au départ mais j'espérais que la compréhension finirait par prendre la place de la rancœur. Visiblement, je me suis gouré ... »

Son regard émeraude se laissa traverser d'un voile de lassitude, laissant transparaître le malaise de son âme à cet instant. Hailey fut une amante, une amie, une confidente et subir un regard aussi brutal de sa part était tout simplement une épreuve trop difficile à braver, même pour lui.
Revenir en haut Aller en bas
 

« DON'T HAUNT ME AGAIN »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
F I L T H Y S E C R E T :: Miami - Centre ville :: Lieux divers-