AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Oh non pas encore elle ! [PV Ava]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité




Oh non pas encore elle ! [PV Ava] Vide
Message(#) Sujet: Oh non pas encore elle ! [PV Ava] Oh non pas encore elle ! [PV Ava] EmptyMer 28 Oct 2009 - 11:59

Cris avait passé ces dernières semaines la jambe dans le platre à moitié infirme. Réduit à se déplacer en béquilles. Tout ça à cause d'un foutu éclat d'obus qui n'avait rien trouvé de mieux à faire que de se planter dans sa jambe. Cris se trouvait en Somalie lorsque son équipe était tombé sur une embuscade et que le camion dans lequel il se déplaçait s'est retrouvé sous les tirs de lance roquette. La moitié de ses coéquipiers y étaient passés, quand à lui il avait eu plus de chance si on pouvait vraiment apeller ça comme ça. Résultat des courses il s'était fait rappatrié illico presto au pays et l'armée l'avait déclaré invalide, le médecin ayant diagnostiqué qu'il ne retrouverait pas l'usage complet de ses facultés. Rien de bien grave en fait, juste que si il comptait se faire un marathon c'était loupé. Seulement il était vrai que pouvoir se tirer en quatrième vitesse était plus que recquis dans son métier, donc il pouvait comprendre. Seulement rendez vous compte lui qui venait de passer ses 6 dernières années en tant que soldat, tout d'un coup se retrouver à la retraite c'était dur ! Lui qui ne vivait plus que pour ça. Comment allait il faire pour reprendre une vie normale après tout ce qu'il avait vécu ? L'armée lui recommanda d'aller voir un psy mais Cris ne s'y était jamais rendu. Comme si une bonne femme avec ses conseils à deux balles allait pouvoir l'aider. De toute manière il n'était vraiment pas du genre à s'épancher sur ses problèmes avec les autres.

Bref ces derniers mois avaient été plutôt durs pour Cris qui détestait se retrouver handicapé. Cette impression d'être faible, vulnérable...l'insupportait. Fort heureusement voilà une semaine maintenant qu'on l'avait libéré, il pouvait enfin marcher normalement ! Les premiers jours il avait tout de même la jambe assez engourdie et boitait encore un peu, mais à présent ça allait beaucoup mieux. A vrai dire il avait retrouvé ses pleines capacités. Enfin il pouvait marcher et trotiner c'était déjà. Et quoi de mieux pour fêter cela que de rejoindre aussi une ligue illégale de combats de rue ? Oui Cris était d'une grande logique...A vrai dire il était tombé dessus par hasard, lors d'une de ses énièmes baggares en bar, un mec l'avait repéré, trouvant qu'il se démerder plus que bien et lui avait demandé si il serait interessé par de vrais combats. Cris n'avait pas hésité deux secondes, c'était fait pour lui ! Le parfait moyen pour se défouler et évacuer toute cette rage qu'il avait en lui. Etant donné que maintenant il ne pouvait plus le faire en jouant à la guéguerre avec ses armes à feu. En plus de cela, il pourrait gagner des sous avec les paris. Après tout il fallait bien qu'il vive non ? Maintenant qu'il n'avait plus de boulot. Parce que franchement c'était pas avec la pension d'ancien combattant qu'on lui reversait qu'il allait pouvoir subvenir à tous ses besoins.

Ce soir Cris avait donc participé à un de ces combats. Vous connaissez fight club avec Brad Pitt ? Et ben c'était un peu dans le même genre. Violent. Où il n'y avait aucune règles, tous les coups étaient permits. Comme toujours Cris remporta son combat, non mais franchement il faudrait qu'on pense sérieusement à lui fournir des adversaires mieux que ça ! De vrais amateurs à côté de lui. Néanmoins il ne s'en tirait pas indemne non plus, ayant récolté un oeil au beurre noir, une lèvre fendue et probablement une ou deux côtes fêlées. Que voulez vous dans chaque bataille on y laisser des plumes. C'était donc dans cet état, plutôt amoché, qu'il rentra chez lui. La première chose que toute personne censée aurait faîte en rentrant était de prendre une douche et soigner ses blessures. Mais non pas lui. Il se dirigea d'entrer vers son mini bar où il se servit un verre de vodka. Il en était là quand quelqu'un décida de choisir son très mauvais moment pour sonner. Merde qui pouvait bien venir l'emmerder ? Il préféra ne pas aller ouvrir, pensant que la personne en aurait marre d'attendre et s'en irait. Mais en fait non, c'était qu'elle était plutôt insistante ! Elle avait du surement remarqué qu'il était rentré, et elle était bien décidé à lui parler. Enervé, Cris du se résoudre à aller ouvrir. Et devinez avec qui il tomba nez à nez ? Ava ! La première chose qu'il pensa en la voyant fut ** Oh non pas encore elle... ** Décidément elle était pire que de la vermine, impossible de s'en débarasser ! N'avait il pas été assez clair l'autre jour quand il lui avait dit de le laisser tranquille ? Non mais regardez là en plus ! Avec son petit air innocent et son gateau dans la main !

    CRISTIANO ▬ Qu'est ce que tu veux ? Ce n'est vraiment pas le moment...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Oh non pas encore elle ! [PV Ava] Vide
Message(#) Sujet: Re: Oh non pas encore elle ! [PV Ava] Oh non pas encore elle ! [PV Ava] EmptyMer 28 Oct 2009 - 18:44

    Accoudé à sa fenêtre, Ava regardait les habitants du quartier passer, discuter ou simplement rentré chez eux. Après une journée de cours fatigante, elle n’avait pas trouvé la force d’ouvrir un livre. Elle travaillait déjà beaucoup mais elle avait toujours l’impression de ne pas faire assez. C’était le coté un peu perfectionniste de sa mère qui ressortait. Quand elle avait sept ans, cette dernière occupait tous ses mercredis après midi avec des leçons de piano. Elle n’était jamais satisfaite et ça, Ava s’en souvient comme si c’était hier. Elle pensait souvent à sa mère mais elle se sentait vide de tous sentiments à présent lorsqu’elle voyait son visage se dessiner dans son esprit. Elle les avait abandonné elle et son père il y a dix ans pour un autre homme mais elle ne pouvait rien y faire. Si, fut un temps, elle avait de la haine, à présent, elle se sentait vide. Elle ne ressentait quasiment plus rien, si ce n’est un peu de dégout. La tête pleine d’idée et de pensées toutes plus diverses les unes que les autres, elle restait calme, toujours a regarder ses voisins. Cependant, un voisin attira toute son attention. Cristiano S. Mancini. Cela ne faisait pas très longtemps qu’il etait revenu à Ocean Groove ici mais elle sentait bien qu’il n’était pas au meilleur de sa forme, qu’il était dans une sorte de détresse. En effet, un soir, elle l’avait vu rentrer chez lui totalement ivre et il n’avait pas été discret. Après avoir renversé au moins trois bouteille, il avait mit au moins un quart d’heure à mettre sa clé dans la serrure pour rentrer chez lui. Le lendemain, elle était venue toquer chez lui pour lui en parler, mais il lui avait gentiment dit de se mêler de ses affaires en lui claquant la porte au nez. Ava obstiné ne comprenait pas ce que ce jeune homme pouvait avoir comme problème pour être si distant et désagréable mais elle comptait bien le découvrir et lui venir en aide, parce que personne ne devait être dans cet état ! Bref, Ava vit Cristiano rentrer chez lui, et un sourire éclaira son visage. Rapidement, elle descendit les escaliers pour se rendre à la cuisine et enlever du four le merveilleux gâteau qu’elle venait de faire. Elle y ajouta un glaçage préparé à l’ avance et sortit de chez elle pour se rendre, devinez oui, chez son voisin Cristiano. Elle sonna à la porte, mais il semblait que le jeune homme ne voulait pas répondre. Cependant, Ava était coriace, pire qu’une petite saleté incrusté, elle savait ce qu’elle voulait et c’est pas qui allait la faire reculer. Elle sonna encore, et encore lorsque le jeune homme se décida enfin à ouvrir. Là, elle sourit, fière d’elle et en tenant bien compte d’effacer vite fait bien fait la réflexion du jeune homme de sa mémoire.

    - Bonjour Cristiano. J’espère que tu vas bien. Je me suis dit qu’un bon gâteau, préparé avec application pouvait te faire plaisir, c’est mieux que les pizzas que tu commande sans arrêt. Tu sais, les livreurs font beaucoup de bruit dans la rue et leur pizza sont infecte, je me demande comment tu peux faire.

    Ava sourit de plus belle et poussa doucement la porte pour entrer –pour la première fois- chez l’ancien combattant. Elle venait de lui faire un gâteau, il pouvait l’inviter à entrer quand même ! Non ? Eh bien trop tard. Ava posa le gâteau sur le premier meuble qu’elle remarqua puis se tourna vers Cristiano et le sourire qu’elle avait jusqu'à présent, s’évanouit d’un coup. Il était pas mal amoché et elle se demandait comment elle n’avait pas pu le remarquer plus tôt. Plaquant une main sur sa bouche, elle le dévisagea quelque seconde. Qui avait bien put lui faire ça ?! Sa lèvre fendue saigné encore et ce n’était franchement pas beau à voir. Ava s’exclama alors.

    - Oh mon dieu Cristiano, qu’est-ce qui s’est passé ?? Je… Enfin… Tu peux me faire confiance je ne dirais rien mais s’il te plait, ne me dis pas que c’est à cause de tes petits soucis ? Elle s’interrompit en voyant son visage. ...L’alcool je veux dire… Ecoute Cristiano, ce n’est pas là peine de me regarder de cette façon. Tu as du coton ? Il faut désinfecter tout ça.

    Elle ne lui laissa pas en placé une et se dirigea vers la salle de bain. Oui, comme si elle était chez elle… Elle avait conscience qu’elle pouvait être insupportable seulement là, elle pensait réellement bien faire, c’était dans l’intérêt du jeune homme après tout.


[Dsl c'est pas top, je tenterais de me rattrapper au prochain ]
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Oh non pas encore elle ! [PV Ava] Vide
Message(#) Sujet: Re: Oh non pas encore elle ! [PV Ava] Oh non pas encore elle ! [PV Ava] EmptyJeu 29 Oct 2009 - 13:56

Avec son ton désagréable, il lui fit comprendre d'entrée qu'elle n'était pas la bienvenue. N'importe qui ayant un peu de bon sens aurait saisi le message et serait gentiment rentrer chez soi. Mais non pas elle. A croire qu'elle était maso allez savoir ? Parce qu'il ne comptait clairement pas se montrer aimable avec elle. Et pourquoi le ferait il d'ailleurs ? Cette jeune femme n'était qu'une emmerdeuse qui venait se meler de ce qui ne la regardait pas ! La preuve en était qu'elle s'invita toute seule dans sa maison sans qu'il l'y autorise ! Mon Dieu Ava était vraiment la personne la plus butée qu'il ai jamais connu ! Enfin justement non...cela lui rapellait une jeune femme, toute aussi obstiné qu'elle et curieuse : sa défunte soeur. Cette dernière n'avait pas son pareil pour le faire chier, et lorsqu'elle avait une chose en tête elle ne lachait jamais l'affaire ! Comprenez donc que Cristiano avait encore moins envie de voir cette Ava ! Non seulement elle était casse couille il fallait le dire, mais en plus de cela il ne supportait pas sa présence qui lui rapellait trop celle de sa soeur.

AVA ▬ Bonjour Cristiano. J’espère que tu vas bien. Je me suis dit qu’un bon gâteau, préparé avec application pouvait te faire plaisir, c’est mieux que les pizzas que tu commande sans arrêt. Tu sais, les livreurs font beaucoup de bruit dans la rue et leur pizza sont infecte, je me demande comment tu peux faire.

Non mais regardez là avec son air innocent ! Comme si elle n'avait pas entendu ses paroles. Mais c'est qu'en plus elle le surveillait ? Et puis qu'est ce que ça pouvait lui faire qu'il ne bouffait que des pizzas ? Mais elle n'avait pas tort, c'est vrai que Cristiano ne mangeait que de la malbouffe, pizza, hamburgers...Déjà c'était pas cher, et en plus il ne savait pas cuisiner, ni n'en avait envie, et surtout son frigo et ses placards étaient constament vide. Conclusion il se faisait souvent livrer. D'ailleurs si elle devait faire une petite expérience dans son frigo elle ne trouverait surement que le reste de part de pizza de la veille, des bières, un yaourt et peut être une bouteille de lait. Rien de plus. Quand aux placard vallait mieux ne pas essayer c'était pire. Quand à l'état de sa maison ce n'était pas non plus joli joli a voir. Disons que le désordre ne le dérangeait pas. A vrai dire il était plus que bordélique, des vêtements sales trainaient par ci par là, des cannettes de bière vide, des restes de repas...Pour tout vous dire il y'avait même son fusil d'assaut qui trainait dans un coin. Et non il n'en avait pas honte. De toute manière il vivait seul, alors qui ça allait gêner ?

CRISTIANO – Depuis quand mon régime alimentaire te concerne ?

Il n'allait tout de même pas la remercier de lui apporter son satané gateau ! Surtout qu'il n'était pas dupe, ce n'était qu'une excuse bidon pour venir le voir et l'importuner une fois de plus. C'est alors que malheur elle s'attarda sur son visage s'étant rendu compte de ses blessures. Evidemment elle n'allait pas passer outre et lui en faire tout un plat.

AVA ▬ Oh mon dieu Cristiano, qu’est-ce qui s’est passé ?? Je… Enfin… Tu peux me faire confiance je ne dirais rien mais s’il te plait, ne me dis pas que c’est à cause de tes petits soucis ? L’alcool je veux dire… Ecoute Cristiano, ce n’est pas là peine de me regarder de cette façon. Tu as du coton ? Il faut désinfecter tout ça.

Non mais pour qui se prenait elle ? Elle entrait comme ça dans sa maison sans y être invitée, et en plus elle venait lui faire des reproches ! Voilà qu'elle espérait même qu'il se confie à elle, genre ils se connaissaient depuis toujours ! Déjà qu'il ne se confiait même pas à ses proches, alors pourquoi le ferait il avec une quasie inconnue ? Cette fille était folle !

CRISTIANO ▬ De quoi je me mêle ? Et puis c'est franchement rien je me suis simplement battu et l'autre type était parfaitement consentant. Non mais qu'est ce que tu fais ? La demoiselle venait de s'éclipser dans la salle de bain, apprement s'étant mis martel en tête de le soigner ! Parce que maintenant elle voulait jouer le rôle d'infirmière à domicile ?? Cris leva les yeux au ciel. Rhoo c'est pas vrai... En plus pour une fois cela n'avait rien avoir avec l'alcool, Cris avait simplement participé à un combat de rue voilà tout. Certains jouaient au foot ou au basket, bah lui il se battait. Chacun son truc non ? En revanche du coup là il regrettait de ne pas être saoul, ça l'aiderait surement bien à supporter sa présence ! M'enfin après tout la soirée ne faisait que de commencer. Il avait toujours son verre de vodka en main, qu'il termina cul sec. Il en aurait bien besoin si mademoiselle devait s'éterniser.

CRISTIANO ▬ Vas y fais comme chez toi je t'en pris !

Lui cria t'il sur un ton sarcastique
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Oh non pas encore elle ! [PV Ava] Vide
Message(#) Sujet: Re: Oh non pas encore elle ! [PV Ava] Oh non pas encore elle ! [PV Ava] EmptyJeu 29 Oct 2009 - 16:30

    - En ce qui concerne ton régime alimentaire, je ne m’en mêle pas, je te dis juste qu’une alimentation saine et équilibré pour un corps sain, dans un environnement… Saint, c’est bien. Dit elle a voix haute alors qu’elle filait droit vers le couloir

    Vraisemblablement, Cristiano n’avait ni une alimentation saine, ni un environnement saint. Ava enjamba une pile de vêtements afin de se diriger vers la salle de bain. Cette accro du ménage faisait un travail sur elle-même pour ne pas enfiler des gants et astiquer de fond en comble la maison. Certes, elle voulait sincèrement aider Cristiano, mais elle savait aussi que ce dernier pouvait la prendre par le bras et la mettre dehors d’une minute à l’autre. Il y avait des limites à ne pas franchir. Ava inspira un grand coup en ajustant son petit chemisier blanc et poursuivit sa route vers la salle de bain en prenant soin de ne pas regarder par terre pour ne pas voir les vêtements et autre objets qu’elle ne connaissait même pas. Il était évidement que Cristiano avait besoin d’une femme d’intérieur parce que seul, livré à l’abandon, sa maison ressemblait vaguement à une tanière, une genre de grotte squatté par des sans domiciles. Ava alluma la lumière de la salle de bain et ouvrit la pharmacie plutôt bien remplie à sa grande surprise. De là ou elle était, elle entendait Cristiano criait mais elle ne réagit pas, trop occuper à prendre de quoi nettoyer ses plaies. Elle ne faisait pas ça par pitié, loin de là. Cristiano l’intriguait vraiment. Il était distant et froid et si bon nombre de personne auraient pu abandonner il y a fort longtemps, elle non, elle voulait apprendre à le connaitre, le comprendre et l’aider. Ava attrapa dont tout ce dont elle avait besoin et se dirigea vers le salon toujours en écoutant Cristiano. Elle posa tout sur la table et se tourna vers le jeune homme, ses mains sur ses hanches elle patienta quelque seconde et finit par ouvrir la bouche. Oui, parce que c’était quelque seconde de trop

    Bah alors, qu’est-ce que tu attends ? Tu devrais t’assoir, ça risque de piquer un peu. Oui… Enfin, je pense que tu ne vas rien sentir en fait, à moins que tu ne sois l’un de ses hommes qui se font passer pour des gros dur et qui pleurent dans les jupes de leurs copines. Ne te méprends pas, je n’ai pas dis que tu étais l'un de cesgarçon. Rhys Blythe oui, mais toi probablement pas. Peu importe tu ne dois même pas savoir qui est ce Blythe et si tu veux un conseil, evite de t'approcher de lui, il craint... Elle sentait qu’elle était en train de se perdre dans ses explications, c’est pourquoi, elle s’arrêta quelque seconde, fronça les sourcils pour réfléchir, et reprit. - Tu as dis que tu t’aider battu hein ? Je ne veux pas paraitre vieux jeu, tu sais rabat joie tout ça mais… T’as pas un peu passé l’âge ? Je veux dire, imagine qu’il te sois arrivé quelque chose. Tu sais, les nerfs montent vite et tu peux toujours tomber sur des personnes dérangées. Qui sait ce qui aurait pu se passer... Bon sang, j’ai l’impression d’entendre ma mère parler. Ava sourit amèrement à sa propre remarque et fit un signe à Cristiano. - Bon, tu viens t’assoir ou je dois venir à toi ? Allez, t’as rien à perdre, si tu ne désinfecte pas tes plaies, ce sera pire que maintenant et franchement, autant que ce soit moi qui le fasse, tu risquerais de perdre patiente…

    C’est à ce moment qu’Ava remarqua le verre vide que Cristiano tenait encore dans la main. Elle baissa la tête en soupirant et ne dit rien pour le moment, même si son regard, lui, en disait long. Elle passa une main dans ses cheveux légèrement mal à l’aise. Il était en train de se gâcher sa vie. Il ne s’en rendait probablement pas compte, mais il était en train de se détruire tout doucement, à feux doux. Elle connaissait bien se sentiment, elle l’avait ressentit à de nombreuse reprise, comme pendant les semaines qui suivaient le départ de sa mère par exemple. Certes, Ava n’avait pas les mêmes problèmes que Cristiano, elle n’avait pas eut les mêmes vies que lui mais dans le fond, ils avaient tout deux perdu une personne qu’ils aimaient profondément selon les rumeurs et ça, ça les rapprochaient enormement. Ava joignit ses mains en se forçant à sourire et planta son regard dans celui de Cristiano qui devait en avoir plus que marre d’elle. Peut importe, il fallait qu’il vienne s’assoir pour qu’elle le soigne. Il le fallait !

    Je te donnerais une sucette si tu est sage... Dit-elle pour plaisanter. Plansanterie de mauvais gouts, je vous l'accorde mais c'était du Ava tout craché ça !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Oh non pas encore elle ! [PV Ava] Vide
Message(#) Sujet: Re: Oh non pas encore elle ! [PV Ava] Oh non pas encore elle ! [PV Ava] EmptyJeu 29 Oct 2009 - 17:21

AVA ▬ En ce qui concerne ton régime alimentaire, je ne m’en mêle pas, je te dis juste qu’une alimentation saine et équilibré pour un corps sain, dans un environnement… Saint, c’est bien.

Hmm c'est ça, c'était lui tout craché ! Un corps sain dans un environnement sain ! Non mais y'avait qu'à regarder sa maison, c'était flagrant non ? Il fut un temps où elle était parfaitement rangée... A l'époque où sa sœur était encore vivante, où les choses comptaient encore à ses yeux. Mais maintenant, à quoi bon ? Voilà que la brunette revint avec tout un attirail pour le soigner.

AVA ▬ Bah alors, qu’est-ce que tu attends ? Tu devrais t’assoir, ça risque de piquer un peu. Oui… Enfin, je pense que tu ne vas rien sentir en fait, à moins que tu ne sois l’un de ses hommes qui se font passer pour des gros dur et qui pleurent dans les jupes de leurs copines. Ne te méprends pas, je n’ai pas dis que tu étais l'un de ces garçons. Rhys Blythe oui, mais toi probablement pas. Peu importe tu ne dois même pas savoir qui est ce Blythe et si tu veux un conseil, evite de t'approcher de lui, il craint...

Non mais cette fille était un vrai moulin à parole ! Ne s'arrêtait elle jamais ? C'était fou le nombre de mots qu'elle pouvait débiter à la minute. Autant dire carrément l'opposé de Cris, qui lui économisait sa salive et ne parlait que pour dire des choses très pertinentes (a). Alors évidemment qu'il ne connaissait pas ce Rhys machin chose, et qu'est ce qu'il en avait a faire ? Pourquoi même entrait il dans la conversation ? Cris eut une soudaine envie de la virer vite fait de chez elle. L'empoigner par le bras et la balancer dehors. Mais cela ne serait pas très gentleman vous en conviendrez ? Il n'était pas une brute toute de même...quoi que. En tout cas évidemment qu'il n'était pas une chochotte ! Cris était un soldat entrainé à supporter la douleur ! Et franchement il avait subi bien bien pire dans sa vie, alors franchement ce n'était pas un petit bobo au visage qui allait lui faire peur. De toute manière il avait apprit à vivre avec la douleur, à vrai dire quelque part c'était la seule chose qui lui permettait de se sentir encore vivant. Une des raisons pour laquelle il participait à ces combats illégaux. Cris l'écouta déblatérer ses inopsies sans rien dire. Elle allait bien devoir s'arrêter de parler à un moment donné ou un autre non ? Pas sur vu qu'elle continuait dans sa lancée.

AVA ▬ Tu as dis que tu t’aider battu hein ? Je ne veux pas paraitre vieux jeu, tu sais rabat joie tout ça mais… T’as pas un peu passé l’âge ? Je veux dire, imagine qu’il te sois arrivé quelque chose. Tu sais, les nerfs montent vite et tu peux toujours tomber sur des personnes dérangées. Qui sait ce qui aurait pu se passer... Bon sang, j’ai l’impression d’entendre ma mère parler.

Ben voyons maintenant elle s'inquiétait pour lui ? Pauvre petite chose qui aurait pu tomber sur un vilain monsieur qui lui voulait du mal ? A l'entendre parler elle paraissait tellement naïve ! Et puis depuis quand il y'avait un âge pour se battre ?

CRISTIANO ▬ Ne t'en fais pas pour moi, je sais me défendre. Je suis grand tu sais ? Non non il ne se foutait pas du tout d'elle^^ Et puis c'est plutôt l'autre type qui aurait besoin de tes soins, pas moi. De toute manière c'était un combat arrangé, tu vois ? Comme sur un ring de boxe avec des spectateurs et tout. En plus violent seulement. Mais pourquoi lui racontait il tout ça ? Rhaa c'est juste qu'elle l'énervait avec ses conseils à deux balles.

AVA ▬ Bon, tu viens t’assoir ou je dois venir à toi ? Allez, t’as rien à perdre, si tu ne désinfecte pas tes plaies, ce sera pire que maintenant et franchement, autant que ce soit moi qui le fasse, tu risquerais de perdre patience…

Cristiano n'avait pas spécialement envie de se faire soigner par demoiselle, mais devant tant d'instance il finit par céder. Après tout plus vite ils en auraient fini plus vite elle serait partie ! Peut être fallait il lui donner ce qu'elle voulait pour être enfin débarrassé d'elle une bonne fois pour toute ! Et puis de toute manière qu'est ce qu'il risquait ? Ce n'était pas non plus si terrible que ça qu'elle désinfecte ses plaies.

AVA ▬ Je te donnerais une sucette si tu est sage...
CRISTIANO ▬ Tu sais que t'es une vraie emmerdeuse ? Lui rétorqua t'il en soupirant. Sur ce il s'assit sur son canapé, comme mademoiselle voulait. Satisfaite ? Et dépêches toi où je pourrais changer d'avis.

Car sa patience avait des limites ! N'empêches il n'avait pas l'habitude qu'on se préoccupe autant de lui. Et même s'il ne l'avouerait jamais, quelque part, au fond de lui, ça lui faisait plaisir cette attention. Mais évidemment plutôt mourir que de l'avouer !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Oh non pas encore elle ! [PV Ava] Vide
Message(#) Sujet: Re: Oh non pas encore elle ! [PV Ava] Oh non pas encore elle ! [PV Ava] EmptyVen 30 Oct 2009 - 12:40

    Ava sourit lorsqu’elle vit Cristiano s’approcher et lui demander par la même occasion si elle savait qu’elle était une emmerdeuse. Plusieurs fois, les gens le lui avaient fait remarquer mais elle ne les avait jamais réellement écoutés. Certes, Ava était une emmerdeuse, mais elle était une adorable emmerdeuse. Du genre à sermonner une personne tout en prenant soin d’elle ou encore, à chercher des informations sur certaines personne avec un adorable petit sourire enfantin et innocent. Oui, elle était une emmerdeuse, mais une emmerdeuse à qui on ne pouvait rien refuser, la preuve, Cristiano venait de s’assoir en face d’elle. Elle se rappelait qu’au lycée, elle était la rédactrice en chef du journal de l’école et déjà a cet époque, les autres élèves la considérait comme une emmerdeuse coincé qui passe son temps à dénoncer des trucs ‘’cool’’. Quatre années plus tard, Cristiano lui disait la même chose, comprenez que ça la fasse sourire ! Ava répondit par un hochement de tête lorsqu’il lui demanda si elle était satisfaite. Doucement, elle se pencha sur le visage de Cristiano afin de mieux voir les diverses petites blessures. D’ailleurs, elle était si proche, qu’elle pouvait presque sentir son souffle effleurer son visage. Embarrassé - car n’étant pas habituer à ce genre de situation- elle recula brusquement en faisant mine de chercher un produit bien précis dans tous ce qu’elle avait pris dans la salle de bain du jeune homme. Aux yeux des autres jeunes de son âge, Ava était la fille la plus coincé qu’ils n’aient jamais connu et ce n’était pas tout à fait faux. D’une grande timidité avec les hommes, elle se comportait parfois très bizarrement. Il faut dire, elle était en quelque sorte pudique des sentiments qu’elle pouvait ressentir et n’avait jamais su faire avec. Grandir sans une mère, cela comporte bien plus d’inconvénients qu’on ne le croit. Ava ne serait jamais confiée aux sujets de ses coups de cœurs, elle n’avait jamais su si elle avait été amoureuse, elle n’avait pas reçu de conseils et aujourd’hui, cela se ressentait dans son comportement. Coincé, et encore vierge pour résumé. Ava secoua doucement la tete comme pour s’enlever toutes ces idées de la tete et imbiba le coton qu’elle avait dans les mains, d’alcool. Il fallait qu’elle fasse vite, car Cristiano pouvait très bien perdre patiente.

    - Des combats arrangés… du genre combats de coqs ? Ou de chien ? Peut importe l'animal en fait. Vous vous battez jusqu’à ce que l’autre ne soit même plus en état de bouger ou pire, de se reconnaitre. C’est ça ? C’est horrible…

    Ava commença à tamponner doucement la plus grosse plaie sur le visage de Cristiano. Celle ou le sang avait déjà coagulé. Son application et sa concentration était remarquable, on aurait presque dit qu’elle avait fait ça toute sa vie. Lorsqu’Ava était lancée dans quelque choses, peu de chose arrivaient à l’arrêter car elle était doté qu’une volonté hors du commun. Le manque de réaction de la part de Cristiano l’étonna quelque peu, n’importe qui aurait au moins froncé les sourcils ou se serait au moins pincé les lèvres, mais pas lui.

    - Pourquoi est-ce que tu fais ça ? Je ne comprends pas. Tu n’es pas idiot pourtant. Il n’y a que les rigolos pleins de muscles qui tentent de se prouver quelque chose et les personnes qui en veulent à la terre entière qui font ça. Je ne vois vraiment pas pourquoi…

    Ava se stoppa net en se souvenant de ce qu’on lui avait dit au sujet de Cristiano lorsqu’il avait emménagé quelques années plus tôt. Il avait perdu sa jeune sœur. Elle ne savait pas si c’était la raison pour laquelle il agissait ainsi mais n’allait pas lui demander. Pas aujourd’hui en tout cas. On dit qu’il fau combattre le mal par le mal. Si ce dicton est juste, cela signifie qu’il faut souffrir pour avancer. Quand le moment serrait bon, peut être qu’Ava lui en parlerait. Pour l’instant en tout cas, Cristiano s’infligeait des souffrances physiques avec ses combats et c’est comme s’il voulait se torturer, se punir. Ava posa le coton qu’elle venait d’utiliser sur une serviette en papier qu’elle avait préalablement déplié sur ses genoux et dit, tout en saisissant un autre bout :

    - Avant que tu ne dises quoi que ce soit, je suppose que dans ce genre de combats, les coups ne sont pas seulement portés au visage. Est-ce que tu es baissé autre part ? Tu devrais enlever ton tee-shirt, non ?

    Ava ne pensait pas pouvoir dire ça un jour mais elle l’avait bien fait. Elle venait bien de conseiller à un voisin –très charmant en plus- de se dévêtir. C’était ma foi, très particulier comme situation, bien qu’il n’y ait aucune ambiguïté bien sur. Ava n’en revenait pas en tout cas et elle sentit son visage rougir mais ne fit aucun geste qui aurait pu trahir son stress.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Oh non pas encore elle ! [PV Ava] Vide
Message(#) Sujet: Re: Oh non pas encore elle ! [PV Ava] Oh non pas encore elle ! [PV Ava] EmptyVen 30 Oct 2009 - 19:50

Ava pour examiner ses blessures approcha son visage si près du sien qu'il pouvait sentir son soufle sur son visage. Une sensation pas des plus désagréables, surtout que ça n'avait pas échapé à Cristiano qu'Ava était une très belle femme. Emmerdeuse à souhait certes, mais jolie quand même. Une beauté qu'il appréciait, qui différait des autres, de toutes ces pin up conscientes de leurs atouts physiques et qui en jouaient beaucoup trop. Non elle était dôté d'une beauté naturelle...Bref Cristiano fut légèrement amusé lorsque soudainement, se rendant compte de la proximité de leurs deux visages elle se recula, faisant mine d'examiner les divers produits. Cris n'était pas dupe, il pu sentir l'embarras de la jeune femme. Il y'en a plein qui aurait carrément profité de la situation pour l'allumer, mais elle elle était toute tourneboulé simplement du au fait d'être si proche de lui. La demoiselle était tellement...prude. N'était ce pas mignon ? En tout cas lui il aimait bien, au moins ça changeait^^.

AVA – Des combats arrangés… du genre combats de coqs ? Ou de chien ? Peut importe l'animal en fait. Vous vous battez jusqu’à ce que l’autre ne soit même plus en état de bouger ou pire, de se reconnaitre. C’est ça ? C’est horrible…

Hmm oui cela dépendait des points de vue. A vrai dire il était vrai qu'il ne conseillerait pas ça à ses amis. Après tout c'était violent, dangereux et illégal. Mais dans sa situation ce n'était pas pareil...Et puis de toute manière qui se souciait qu'il foute sa vie en l'air ? Avec le temps Cris avait réussi à repousser tous ses amis.

CRISTIANO – Si on veut. Mais que veux tu, l'homme est un animal sauvage.

Ava commença alors à désinfecter ses plaies. La plupart des gens auraient surement grimacé, ou effectuer un mouvement de recul au contact de l'alcool, mais pas lui. Il ne bougea même pas d'un milimètre, comme si il ne ressentait rien. A vrai dire il était tellement habitué à la douleur qu'elle faisait parti de son quotidien donc ça ne lui faisait rien.

AVA – Pourquoi est-ce que tu fais ça ? Je ne comprends pas. Tu n’es pas idiot pourtant. Il n’y a que les rigolos pleins de muscles qui tentent de se prouver quelque chose et les personnes qui en veulent à la terre entière qui font ça. Je ne vois vraiment pas pourquoi…

Que voulez vous Cristiano était une énigme pour beaucoup de monde. Evidemment qu'elle ne pouvait pas comprendre, il ne s'attendait pas à ce qu'elle puisse d'ailleurs. Les seules personnes qui savaient ce qu'il ressentait, c'était ses anciens coéquipiers qui s'étaient battus au front avec lui. C'était peut être bizzare, mais au moins là bas, sur le terrain il se sentait dans son élément. Alors maintenant qu'il n'était plus apte à combattre, obligé de rester dans cette foutue ville, il ne s'était jamais senti aussi seul.

CRISTIANO – Qui sait ? Je suis peux être seulement un rigolo plein de muscles qui aime cogner sur les gens.

C'est alors que la demoiselle lui posa une question qui le surprit. Elle voulait qu'il enlève son Tshirt pour qu'elle puisse examiner ses autres blessures. Venant de sa part il ne s'y attendait pas, il n'aurait pas pensé qu'elle aurait osé. Mais si. Et justement ayant prit conscience de ce qu'elle venait de dire, elle se mit à rougir. Il savait pertinemment qu'elle n'avait aucunes arrières pensées derrière la tête. Elle n'était pas de ce genre. Bien qu'elle pourrait surement profiter de la vue. Elle n'avait pas vraiment tort, il avait bel et bien reçu des coup à l'abdomen, d'ailleurs il pensait avoir une ou deux côtes fêlées. Seulement il ne voyait vraiment pas en quoi elle pourrait l'aider pour cela. Habituellement il aurait refusé mais la situation était assez marrante. Ava étant tellement prude et timide, ça pouvait être comique de voir sa réaction. Alors surement qu'elle s'attendait à un refus, et peut être espérait elle même mais non ! Etant donné qu'elle était là, autant en profiter un peu non ?

CRISTIANO – Si ça peut te faire plaisir.

A la différence d'elle, Cris était très loin d'être chaste ou pudique. Sur ce, il retira son Tshirt, laissant dévoiler son corps divinement sculpté (a). La demoiselle pouvait aussi voir son tatouage imposant qui lui prenait tout le bras droit et une parti de son torse. Il l'avait commencé après la mort de sa soeur, il était hautement symbolique pour lui. Sinon on pouvait apercevoir aussi des hématomes récents, mais aussi à l'épaule gauche, une cicatrice du à une balle qu'il s'était reçu il y'a 2 ans de cela en Irak.

CRISTIANO – N'en profites pas trop hein.

Bah quoi ? C'était amusant de la voir dans l'embarras...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Oh non pas encore elle ! [PV Ava] Vide
Message(#) Sujet: Re: Oh non pas encore elle ! [PV Ava] Oh non pas encore elle ! [PV Ava] EmptyDim 1 Nov 2009 - 17:25

    - L’homme est un animal insatisfait, pas un animal sauvage… Ava sourit timidement en insistant bien sur sa phrase. Cristiano n’était pas un animal sauvage, loin de là, c’était ce qu’il aimait penser pour se rassurer, mais il n’agissait pas comme un animal. Il avait une morale, la capacité de pensée et c’est ce qui faisait de lui un homme. Un homme qui aimait se battre et qui avait un gout un peu trop prononcé pour l’alcool certes, mais un homme quand même. Un homme qui pour une fois, ne la repoussait pas comme à son habitude. Ava semblait fière de cela car elle pensait avoir réussit quelque chose au moins. Enfin, elle savait pertinemment qu’elle n’avait pas non plus entièrement gagné sa confiance, Cristiano n’était pas non plus du genre à faire ami ami avec le premier venu et en si peu de temps. Qu’importe, elle voulait l’aider parce qu’elle avait l’impression que beaucoup de chose les rassemblait et si pour ça, il fallait se faire remballer encore une centaine de fois, elle le ferrait sans la moindre hésitation. En tout cas, pour le moment tout ce passait bien et Cristiano parlait même un peu plus que d’habitude. Ava l’écoutait très attentivement, sans perdre une seule de ses paroles. Et lorsqu’il insinua qu’il était peu être un type sans cervelle pleins de muscle, Ava pouffa de rire. Non, pas du tout, et il le savait. Il était bien plus que ça, il n’y avait pas de doutes.

    - Tu vaux plus que ses gens là Cristiano. Je sais que je ne connais presque rien de toi, mais aussi bizarre que cela puisse paraitre, je ressens ce genre de choses. Et c’est surement ce ressentit qui fait que je suis là aujourd’hui à soigner tes blessures, même si je n’approuve pas du tout ce que tu fais parce que c’est idiot et dangereux.

    Elle pinça ses lèvres en se leva pour attraper un pansement sur la table. Elle lui demanda de ne pas bouger lorsqu’elle le posa délicatement sur la plus grosse blessure au niveau de l’arcade. Ava s’en voulait déjà d’avoir demandé à Cristiano d’enlever son tee-shirt. C’est vrai quoi, elle allait être encore plus gêné que tout à l’heure et ça, c’était vraiment embarrassant. Plus encore que de tomber devant une centaine d’étudiants moqueurs. Cristiano prit alors la parole et rien que son " si ça peut te faire plaisir " mit Ava mal à l’aise. Elle avala difficilement sa salive et tenta de rétorquer.

    - Non mais je…

    En voyant Cristiano enlever son tee-shirt, elle passa ses deux mains sur son visage en demandant au bon dieu pourquoi elle était si idiote parfois. C’est vrai pourquoi ? Elle agissait souvent sans réfléchir et cela lui posait bien souvent quelques soucis. Mais passons. Ava bouche bée regarda Cristiano lui dire de ne pas trop en profiter et tout ce qu’elle parvint à dire sur le coup fut;

    - Joli tatouage… Qu’est-ce qu’il représente ?
    Un sourire –avouons le un peu niais- plus tard, Ava se mordit doucement la lèvre inferieur pour s’empêcher de dire des bêtises. Quoi ? Elle allait lui demander quoi encore ? D’enlever son pantalon ? Ridicule, si sa mère la voyait, elle aurait probablement honte d’elle. Ava passa une main dans ses cheveux comme elle le faisait souvent lorsqu’elle était agacée ou stressé et planta son regard noisette dans celui de Cristiano, pour éviter de regarder autre part si vous voyez ce que je veux dire.

    - Tu dois penser que je suis idiote… Elle rit nerveusement et ajouta. - Je…Enfin… Je ne t’ai pas demandé d’enlever ton tee-shirt pour me rincer l’œil ce n’est pas du tout mon genre. Mais je ne dis pas que tu n’es pas mon genre… Enfin non, m*rde, que tu n’es pas bien, c’est vrai t’es cool, t’es même plutôt pas mal… En fait, je pensais qu’un type aurait pu te planté quelque chose ou te coupé avec un objet tranchant, genre un lame de rasoir… Mais c’est bête hein ? Tu l’aurais sentit, non ?

    Ava se réinstalla en face de Cristiano, en se forçant à sourire pour faire passer le flot de bêtise qu’elle venait de sortir en une minute, une fois encore sans réfléchir. Avec ça, si elle ne se faisait pas passer pour une folle totalement coincé, que fallait il de plus à Cristiano ? xD
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Oh non pas encore elle ! [PV Ava] Vide
Message(#) Sujet: Re: Oh non pas encore elle ! [PV Ava] Oh non pas encore elle ! [PV Ava] EmptyDim 1 Nov 2009 - 18:19

AVA ▬ L’homme est un animal insatisfait, pas un animal sauvage…

Hmm que de sages paroles qui laissaient à méditer. Peut être devrions nous prendre une minute pour philosopher sur la notion de l'homme en tant qu'animal, et tout ce que cela représente XD ? Cristiano préféra ne rien répondre pour la laisser sur cette note hautement intellectuelle. Ava revint ensuite sur ses paroles concernant son attitude, lui émettant l'éventualité qu'il pourrait n'être en effet qu'un gros dur plein de muscle qui a pour loisir de tabasser les gens. Évidemment il ne le pensait pas vraiment, il n'avait peut être pas beaucoup d'estime pour sa personne, mais tout de même. Il savait qu'il n'était pas ce genre de type, cela serait bien trop réducteur. Oh oui, car une chose était sur, Cris était un être complexe.

AVA ▬ Tu vaux plus que ses gens là Cristiano. Je sais que je ne connais presque rien de toi, mais aussi bizarre que cela puisse paraitre, je ressens ce genre de choses. Et c’est surement ce ressentit qui fait que je suis là aujourd’hui à soigner tes blessures, même si je n’approuve pas du tout ce que tu fais parce que c’est idiot et dangereux.

En effet c'était assez bizarre. Après tout elle ne le connaissait absolument pas, alors qu'est ce qui pouvait lui faire croire qu'il valait mieux que ça ? Surtout qu'il ne lui avait laissé entrevoir que les facettes sombres de sa personnalité. Alcoolique, violent, froid. Il la rembarrait sans cesse, se montrer désagréable avec elle, bref elle avait toutes les raisons de le prendre pour une mauvaise personne mais non. Elle continuait à vouloir l'aider. C'était à ne plus rien y comprendre ! Une personne censée aurait déjà prit la fuite depuis bien longtemps. A moins qu'elle n'était maso ?

CRISTIANO ▬ Ce que je fais est idiot et dangereux ? Intéressant... Au moins on ça en commun. Car franchement en t'obstinant ainsi sur moi, je pense que c'est ce que tu fais toi aussi.

Au moins il ne pourra pas dire qu'il ne l'avait pas prévenu ! Trop le côtoyer pourrait se révéler être dangereux. Cris n'était certainement pas la personne la plus aimable de la planète, et même s'il s'était fait une règle de ne jamais s'en prendre physiquement à une femme, il pouvait se montrer blessant.

CRISTIANO ▬ Ma théorie te concernant, c'est que tu dois être maso...Sinon je ne verrais pas d'autres raisons pour laquelle tu te donnes autant de mal pour moi, qui n'en vaut clairement pas la peine.

M'enfin passons. Pour en venir à un sujet beaucoup plus intéressant. Mademoiselle lui avait demandé de retirer son Tshirt, et au vu de son expression, elle regretta automatiquement d'avoir eu l'audace d'une telle chose. Surtout au vu de la réaction de Cristiano qui s'exécuta. Hey hey fallait réfléchir avant ma jolie ! Cris prenait un malin plaisir à l'enfoncer encore plus dans son mal aise. Ava était médusée, et avait l'air de ne plus savoir où se mettre.

Ava ▬ Non mais je… Trop tard ! Joli tatouage… Qu’est-ce qu’il représente ?
CRISTIANO ▬ Oh..Rien, je le trouvais joli c'est tout

Cris passa rapidement sur la question, ne voulant pas s'éterniser sur le sujet. Chose dont Ava avait du s'en rendre compte mais peut importe. Elle se contenterait de cette réponse et puis c'était tout. Revenons en au plus amusant. La gêne de la brunette. Il la voyait, tentant désespérément de ne pas le regarder autre part que dans les yeux. Chose qui était assez difficile vous en conviendrez quand on avait un tel homme devant soi (a). En réponse à son stress, Ava fit ce qu'elle savait le mieux faire : parler. Encore et encore.

Ava ▬ Tu dois penser que je suis idiote… Je…Enfin… Je ne t’ai pas demandé d’enlever ton tee-shirt pour me rincer l’œil ce n’est pas du tout mon genre. Mais je ne dis pas que tu n’es pas mon genre… Enfin non, m*rde, que tu n’es pas bien, c’est vrai t’es cool, t’es même plutôt pas mal… En fait, je pensais qu’un type aurait pu te planté quelque chose ou te coupé avec un objet tranchant, genre un lame de rasoir… Mais c’est bête hein ? Tu l’aurais sentit, non ?

N'était ce pas comique de la voir s'emmêler ainsi les pinceaux ? Il n'avait rien dit et voilà qu'elle était en train de lui faire un plaidoyer pour essayer de le convaincre qu'elle n'avait aucunes intentions derrière la tête. A-D-O-R-A-B-L-E. Même que pour la première fois, elle réussit à décrocher un sourire à Cristiano !

CRISTIANO ▬ Hmm en effet je pense que je l'aurais sentis si on m'avait tailladé...Je pense même, enfin je crois qu'il y'aurait eu du sang sur mon Tshirt. Non non il ne se foutait pas du tout d'elle^^ Mais bon je peux me tromper. Il était vrai que sur ce coup là ce qu'elle venait de dire était complètement idiot. En tout cas je te remercie vraiment de t'inquiéter ainsi pour moi...Peut être voudrais tu que j'enlève aussi mon pantalon afin de t'assurer que je ne fasse pas d'hémorragie ? En tout bien tout honneur évidemment 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Oh non pas encore elle ! [PV Ava] Vide
Message(#) Sujet: Re: Oh non pas encore elle ! [PV Ava] Oh non pas encore elle ! [PV Ava] EmptyMar 3 Nov 2009 - 17:19

    - Très bien, alors tu n’es qu’un type plein de muscles sans cervelle et moi, je suis maso. Je ne sais pas si tu essais de me faire peur ou pas, mais en tout cas, ça ne marche pas. Non non, tu vois, je n’ai pas peur, ta tactique pour me faire fuir ne fonctionne pas et je pense que tu va devoir me supporter encore un long moment mais ne t’en fais pas, il parait qu’avec le temps, on s’habitue à ma personne…

    Ava sourit en replaçant une mèche de ses cheveux derrière son oreille. Certains amis d’Ava l’avaient d’abord détesté avant de réellement s’intéresser à elle. D’apparence froide et intransigeante, ils ne pouvaient pas se la voir mais en apprenant à la connaitre, ils avaient découvert toutes ses qualités et c’est tout naturellement qu’ils s’étaient rapprochés d’elle. Drôle sans même le vouloir, généreuse et compréhensive, Ava avait toutes les qualités pour être une bonne amie et ça, les gens s’en rendaient compte beaucoup trop tard malheureusement. Ava soucieuse de bien être des gens et en particulier de celui de Cristiano (a) soupira en l’écoutant.

    - Oh oui, tu ne vaux rien, c’est vrai. En fait, tu ne vaux tellement pas grand-chose que je me demande ce que je fiche ici ?! Cesse de dire des âneries Cristiano. Je ne serrais pas ici si ce que tu dis es vrai. Tu peux être odieux avec moi, me repousser autant que tu le voudras mais ça changeras pas ma vision de ce que tu es. Les femmes ont un sixième sens, tu ne le sais pas encore ? On peut ressentir les choses et ce sixieme sens, il est encore plus développé chez moi. Tu n’es pas ce que tu prétends être avec moi. Le gars mauvais violent, je suis certaine que ce n’est pas vraiment toi. Je peux me tromper, oui, mais ce n’est que lorsque j’en aurais la réelle preuve que j’arrêterais de vouloir t’aider. Autrement dit, probablement jamais…

    Ava était obstiné et si Cristiano devait la détester pour ça, pas mal de gens la félicité au contraire. Elle avait la niaque, elle savait ce qu’elle voulait et ou elle devait aller pour l’obtenir. Au lycée, elle avait même été élu présidente du conseil des élèves grâce a ce caractère de leader. Ava savait qui elle était et ou elle allait et ça, c’était de plus en plus rare de nos jours car les gens se perdaient souvent dans leur envies, leur velléités absurdes. Bref, vint le moment fatidique ou Cristiano enleva son tee-shirt et là, Ava n’avait plus qu’une envie, disparaitre. Cristiano n’était vraiment pas sympa à la malmener de la sorte. Il ne voyait pas qu’elle était déjà très mal à l’aise, à quoi bon l’enfoncer ? Bon d’accord, cela devait être amusant mais quand même ! Un peu de respect ! Ava n’était tellement pas habituer à ce genre de situation qu’elle ne savait plus si elle avait envie de se cacher les yeux, regarder, pleurer ou toucher. C’est que c’était perturbant pour elle. Ava écouta distraitement le jeune homme répondre à sa question concernant le tatouage mais elle n’en cru pas un mot. De nos jours, qui pouvait bien faire un tatouage parce qu’il le trouvait joli à part des greluches. Et puis même, elle voyait bien qu’il voulait répondre à la question rapidement sans s’éterniser parce que.. Parce qu’il ne voulait pas lui en parler. Ava se sentait toute chose et ce qui es sur c’est qu’alors qu’elle regardait Cristiano droit dans les yeux, elle parvint à voir un joli sourire se dessiner sur son visage. Elle était ridicule et c’est pour ça qu’il souriait, il se moquait d’elle. Ava ferma les yeux quelque seconde en écoutant Cristiano. Ah oui, il était totalement en train de se foutre de sa gueule et même si elle riait nerveusement, en réalité, elle priait le bon dieu pour qu’une cape d’invisibilité tombe sur elle, comme ça, par magie, TOUT DE SUITE !

    - Oui je sais, c’est idiot. Mais… Comment dire ? Tout le monde peut se tromper. Je ne suis pas infirmière. Cristiano lui demanda alors si elle voulait qu’il enlève son pantalon et Ava, se leva d’un bon en mettant ses mains devant elle. - Non non non, surtout pas !! Ca ne va pas non ?! Je ne voulais pas te mater. Je.. Je… Si j’avais voulu te regarder, je serais resté chez moi, à ma fenêtre on voit absolument tout de là, je ne serrai pas venu directement chez toi… Ca fait un peut pervers ce que je viens de dire hein ? Ava grimaça en se demandant quand elle allait bien finir par arrêter de s’enfoncer. - Il faut que tu sache que je ne veux pas coucher avec toi, Voila. Je t’apprécie mais ce n’est pas ce que je veux… Et là, c’est le drame.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Oh non pas encore elle ! [PV Ava] Vide
Message(#) Sujet: Re: Oh non pas encore elle ! [PV Ava] Oh non pas encore elle ! [PV Ava] EmptyMar 3 Nov 2009 - 20:33

Ava l'accusa d'essayer de lui faire peur pour qu'elle prenne la fuite. Peut être y'avait il là un fond de vérité la dedans... Cristiano avait tendance à repousser toutes les personnes qui essayait de s'approcher un peu trop près de lui. Il avait réussi à faire fuir quasiment tous ses amis, et ne laissait plus personne entrer dans sa vie. Après la mort de sa sœur, ça n'a été qu'une rapide dégringolade. Il était tellement énervé contre la Terre entière...Il en voulait à tout le monde. Et même si aujourd'hui cela s'est un peu atténué, il est toujours en colère, révolté. Il n'avait jamais réussi à trouver cette paix intérieure, et peut être n'y arriverait il jamais. Cristiano se voyait comme un cas désespéré. Et il ne voulait pas entrainer les gens autours de lui dans sa chute. Et peut être aussi une part de lui se protéger. Car ainsi en ne s'attachant à personne il n'aurait pas à souffrir lorsqu'elle celle viendrait à partir. Oh parce que oui cela arrivait forcément à un moment ou un autre. Sa sœur, ses amis, Jayda. Savez vous les dernières paroles que lui avait échangé Jayda, celle qu'il considérait comme la femme de sa vie ? Il lui avait annoncé qu'il était envoyé en Irak, et elle l'avait tout bonnement plaqué en lui balançant qu'elle aimerait qu'il y reste ! Qu'il meurt puisqu'apparemment c'était ce qu'il cherchait ! Non mais vous vous rendez compte ? Mais dans le fond il l'avait cherché...Il ne pouvait s'en prendre qu'à lui même. Ava continua dans sa litanie comme quoi il n'était pas ce qu'il prétendait être.

AVA ▬ Oh oui, tu ne vaux rien, c’est vrai. En fait, tu ne vaux tellement pas grand-chose que je me demande ce que je fiche ici ?! […] Tu peux être odieux avec moi, me repousser autant que tu le voudras mais ça changeras pas ma vision de ce que tu es. […] Le gars mauvais violent, je suis certaine que ce n’est pas vraiment toi. Je peux me tromper, oui, mais ce n’est que lorsque j’en aurais la réelle preuve que j’arrêterais de vouloir t’aider. Autrement dit, probablement jamais…

Rhoo mais qu'est ce qu'elle l'énervait avec sa pseudo intuition féminine ! Non mais sérieusement on ne pouvait pas juger une personne simplement en se basant sur une intuition ! Elle ne savait absolument pas tout ce qu'il avait pu faire par le passé...Tout le mal...Il ne devrait même pas être là aujourd'hui. Mais ça c'était une chose dont il ne pouvait pas parler, et quand bien même il ne le ferait pas. Et puis surtout son obstination l'énervait au plus haut point ! A vrai dire ça tournait même plus à l'obsession là ! Mais ce qui le gênait le plus, c'était cette foutue ressemblance avec sa sœur ! Ça en devenait complètement troublant tant il la voyait à travers elle. Il n'avait certainement pas besoin de ça.

CRISTIANO ▬ Jamais ? A mon avis ça se fera plus tôt que tu ne le penses. Je ne dis pas tout ça simplement pour t'effrayer. J'énonce la vérité point barre. Je ne suis pas quelqu'un de fréquentable, et tu n'as pas idée de ce que j'ai pu faire par le passé...Alors sincèrement tu me fais marrer avec ton intuition à deux balles. M'enfin comme tu l'as dis, tu verras par toi même. Mais tu ne pourras pas dire que je ne t'avais pas prévenu.

Au moins comme ça les choses étaient claires. Qu'elle ne vienne pas se plaindre par la suite. Bref pour en revenir à un sujet plus léger : sa nudité partielle. Et surtout la réaction d'Ava. Tellement drôle non ? Mais sérieusement il y'avait de quoi se délecter de la situation ! Alors il n'allait certainement rien faire pour la mettre plus à l'aise. Il aurait pu certes, mais non. Non mais vous avez vu dans quel état elle se mettait pour un peu de peau dénudé ? Ohh cela devrait être comique de l'amener dans certains clubs qu'il fréquentait...où la nudité était omniprésente.

AVA ▬ Oui je sais, c’est idiot. Mais… Comment dire ? Tout le monde peut se tromper. Je ne suis pas infirmière. Oui m'enfin là...Elle ne devait plus avoir toute sa raison^^. Pas besoin d'être infirmière pour se rendre compte qu'il ne s'était pas fait poignarder ! Et puis en plus ils n'utilisaient jamais d'armes, seulement leur corps pour se battre. Quand Cris lui demanda si elle ne voulait pas qu'il enlève le bas aussi tant qu'ils y'étaient, Ava fit un bon en arrière, paraissant limite choquée, avec les bras en avant pour pas qu'il ne le fasse. Mais c'est qu'elle le prenait capable de le faire en plus ? Remarquez...Hmm non quand même pas. Quoi que ? Ne serait ce pas un bon moyen de se débarrasser d'elle ? - Non non non, surtout pas !! Ca ne va pas non ?! Je ne voulais pas te mater. Je.. Je… Si j’avais voulu te regarder, je serais resté chez moi, à ma fenêtre on voit absolument tout de là, je ne serrai pas venu directement chez toi… Ca fait un peut pervers ce que je viens de dire hein ? Ha parce qu'elle l'espionnait maintenant ? Merde il n'avait même pas fait attention qu'elle pouvait le mater depuis chez elle. Sérieusement elle s'enfonçait toute seule. Lui se moquait d'elle, et elle en rajoutait ! Comme si elle le faisait exprès et qu'elle voulait justement qu'il se foute d'elle. Ne voyais elle pas qu'il plaisantait ? Rhalala elle prenait les choses trop au sérieux. Qu'elle se déride un peu ! Il faut que tu sache que je ne veux pas coucher avec toi, Voila. Je t’apprécie mais ce n’est pas ce que je veux… Cris se demandait comment elle en était arrivé à cette conclusion. Une simple plaisanterie sur le fait qu'elle ne devrait pas en profiter, et maintenant voilà qu'elle lui sortait qu'elle ne voulait pas coucher avec lui et tout le tralala. Wouah. Non mais vraiment. Wouah. Cris prit un air faussement indigné.

CRISTIANO ▬ Quoi ? Tu ne veux pas coucher avec moi ? Moi qui pensait que tu n'étais venu la que pour ça. Quelle déception.

Peut être devrait il se sentir vexé ? Après tout elle venait de lui annoncer qu'elle ne voulait pas de lui ! La plupart des types l'auraient surement été mais pas lui. Il n'était pas superficiel à ce point, et surtout il ne voyait vraiment pas Ava de ce point de vue là...Comme une potentielle conquête. Plutôt dégueulasse à l'idée d'y penser même étant donné qu'elle ne cessait de lui rappeler sa sœur !

CRISTIANO ▬ Rappelle moi à l'avenir de fermer mes rideaux, on ne sait jamais il pourrait y'avoir des pervers dans le coin. Quoi ? Rhoo... Mais puisque la vision de moi torse nu te révulse à ce point voilà je remet mon Tshirt. Ce qu'il fit. Il esquissa ensuite un autre sourire pour ajouter En tout cas tu ne tiendrais même pas 20 secondes dans un interrogatoire...Vu comment elle réagissait à la pression, à débiter toutes ces paroles.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Oh non pas encore elle ! [PV Ava] Vide
Message(#) Sujet: Re: Oh non pas encore elle ! [PV Ava] Oh non pas encore elle ! [PV Ava] EmptyDim 8 Nov 2009 - 22:14

    Ava écouta Cristiano d’une oreille distraite lorsque ce dernier lui assura qu’il n’était pas quelqu’un de bien. Bla, bla et bla. Elle n’avait pas peur, elle agissait au feeling et là, elle sentait qu’elle n’avait pas à avoir peur malgré ce qu’il était en train de lui dire. N’importe quel personne aurait pu le prendre mal et s’en aller, en se disant qu’elle aurait essayé mais Ava n'était pas comme ça, non seulement elle essayait, mais en plus, elle s’obstinait pour y arriver. Et puis, prendre des risque, ça ne lui faisait pas si peur. C’est vrai, la vie était une succession de décisions plus ou moins importante à prendre. De décisions qui contrôleraient le futur de chaque personne. Là, elle prenait la décision de ne pas lâcher Cristiano malgré tout ce qu’il pourrait dire et si c’était un risque, elle acceptait de le prendre et ne regretterais probablement pas parce qu’elle était comme ça. Elle menait sa vie au gré de ses envies et de ses croyances. Elle pensait que Cristiano était plus que ce qu’il laisser paraitre, elle y croyait et donc, elle voulait l’aider. Il fallait qu’il la laisser au moins essayer. De toute façon elle ne reculerait devant rien. Lorsque le jeune homme termina sa tirade, elle se contenta de lever les yeux aux ciels en soupirant légèrement. Bla, bla,bla. En gros, si Cristiano n’avait rien dit, cela serrait revu au même.

    Bref, Cristiano ne semblait pas vouloir remettre son tee-shirt et Ava commençait vraiment à se demander si elle allait devoir le lui mettre elle-même. Il jouait, il s’amusait de la voir rougir et il faut quand même se l’avouer, c’était vraiment amusant. Ava ne comprenait pas que les gens puissent rester de marbre dans ce genre de situation, elle, de voir une autre personne le torse nu –ou n’importe quelle autre partie du corps à l’air en fait- ça la mettait mal à l’aise. Par exemple, elle ne comprenait vraiment pas les strip-teaseuses. Elle tenta de s’imagine un cours instant en tenue –si on peut appeler ça une tenue- de strip-teaseuse dans un club avec pleins d’homme en chaleur et probablement impuissant et cette vision lui donna les frissons. En ré ouvrant les yeux, elle vit Cristiano prendre un air déçu en lui avouant qu’il pensait qu’elle voulait coucher avec lui et qu’il était terriblement déçu. Ah ah ah, pas la peine de se fouttre de sa gueule de cette façon, les mots lui avait échappé de la bouche ! Ma foi, une personne qui vous demande si vous désirez qu’elle enlève son pantalon, ça peut porter à confusion, n’est-ce pas ? Eh bien Ava, elle était du genre extrême. Il n’y avait pas de juste milieu avec elle. C’était tout ou rien, noir ou blanc, comprenez donc qu’elle ait automatiquement pensé qu’il voulait du sex lorsqu’il lui avait posé cette question. Se sentant rougir d’avoir était si idiote, elle ouvrit la bouche pour parler, puis la referma aussitôt de peur de dire une autre bêtise.

    Cristiano en profita pour se moquer d’elle encore une fois. Le coup des rideaux, c’était vrai, enfin, encore fallait il qu’il en achète pour le salon. Il remit enfin son tee-shirt et Ava se sentit tout de suite soulagé, bien que touché par sa dernière remarque. Là, par contre, il la sous estimait. Ava pouvait être surprenante parfois et elle était certaine de pouvoir résister à un interrogatoire. Elle n’était pas du genre à avoir peur parce qu’on tape du poing sur la table quoi. Non, vraiment, elle savait qu’elle pouvait y résister sans soucis. Quelques secondes de silence complet s’écoulèrent pendant lesquelles Ava fut pensive, puis elle finit par ouvrir la bouche, bien décidé à parler cette fois ci :

    Premièrement, je ne suis pas une perverse qui passe son temps à sa fenêtre à espionner les garçons. Il m’arrive de rester accoudé à la fenêtre pour regarder le bel endroit ou nous vivons, c’est tout. Disons que ça m’inspire pour ce que je fais. Ensuite, tu ne me révulse pas. Tu es un beau jeune homme, qui paraît un peu taré certes, mais ça ne t’enlève pas ton charme. C’est fou ça, vous les hommes, vous employez toujours l es grands mots. Je suis gênée, c’est tout, je n’ai pas l’habitude de ce genre de situation et d ‘ailleurs, j’aimerais que tu efface de ta mémoire le moment ou je t’ai dis que je ne voulais pas coucher avec toi. Ce n’est pas que je veuille hein, c’est juste que j’aimerai que tu oublis que je puisse être idiote parfois. Oui, ça me rendrait un peu plus crédible pour les prochaines fois quand je t’apporterais un gâteau fais maison. Enfin, contrairement à ce que tu pense, je suis sure de pouvoir résister à interrogatoire. Oui oui, certaine. Tu sais, j’ai de multiples facettes… Et puis, comment tu peux en être si sûre, tu à déjà subi un interrogatoire, toi ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Oh non pas encore elle ! [PV Ava] Vide
Message(#) Sujet: Re: Oh non pas encore elle ! [PV Ava] Oh non pas encore elle ! [PV Ava] EmptyLun 9 Nov 2009 - 17:25

Apparemment ses mots n’avaient aucuns effets sur Ava. Il sentait qu’il pourrait même lui annoncer qu’il était un tueur en série qu’elle ne changerait pas d’avis ! Non mais sérieusement plus bornée qu’elle tu meurs. En l’occurrence oui vu que ça avait été le cas de sa sœur^^. Elle se basait sur de simples intuitions, rien de plus. Parce qu’en réalité elle ne savait strictement rien de lui. Tout comme lui ne connaissait rien d’elle. A part qu’elle s’appelait Ava, qu’elle habitait à deux pas de chez lui, et qu’elle s’amusait à l’espionner XD Autant arrêté d’épiloguer sur le sujet, puisque c’était peine perdue. Conclusion à moins que l’un des deux déménage il l’aurait dans les pattes pendant encore longtemps. Une minuscule, mais alors vraiment très petite part de lui en était ravi (a). Parce que dans le fond elle était beaucoup moins chiante que ce qu’il disait. Après tout un peu de compagnie ce n’était pas plus mal non ? Bien qu’il s’était habitué depuis fort longtemps à la solitude.

Lorsqu’il remit son Tshirt il sentit tout de suite le soulagement d’Ava, elle était déjà beaucoup plus à l’aise. Il s’était montré gentil sur le coup non ? Il aurait pu rester ainsi encore longtemps.

AVA ▬ Premièrement, je ne suis pas une perverse qui passe son temps à sa fenêtre à espionner les garçons. Il m’arrive de rester accoudé à la fenêtre pour regarder le bel endroit ou nous vivons, c’est tout. Disons que ça m’inspire pour ce que je fais.

N’était-elle pas adorable ? A vouloir lui fournir des explications alors qu’il ne demandait rien. Cristiano avait l’impression qu’elle portait trop d’attention au jugement des autres. Comme si il fallait absolument qu’il sache qu’elle n’était pas une perverse, qu’elle était quelqu’un de bien. Elle attachait trop d’importance à son opinion. Surtout que franchement ses explications complémentaires étaient complètement inutiles dans la mesure où depuis tout à l’heure il plaisantait ! Mais apparemment elle n’arrivait pas à saisir l’ironie et le sarcasme. Elle prenait tout ce qu’il disait au pied de la lettre. Pourtant cela lui paraissait assez évident qu’il se foutait d’elle gentiment ! Et elle devrait savoir qu’il ne croyait pas sérieusement qu’elle était une perverse qui le matait. M’enfin.

AVA ▬ Ensuite, tu ne me révulse pas. Tu es un beau jeune homme, qui paraît un peu taré certes, mais ça ne t’enlève pas ton charme. C’est fou ça, vous les hommes, vous employez toujours les grands mots. Je suis gênée, c’est tout, je n’ai pas l’habitude de ce genre de situation et d ‘ailleurs, j’aimerais que tu effaces de ta mémoire le moment ou je t’ai dis que je ne voulais pas coucher avec toi. Ce n’est pas que je veuille hein, c’est juste que j’aimerai que tu oublis que je puisse être idiote parfois. Oui, ça me rendrait un peu plus crédible pour les prochaines fois quand je t’apporterais un gâteau fais maison.

Lui taré ? Voyons quelle idée ! Ce n’était pas vraiment le qualificatif qu’il utiliserait pour se décrire mais bon. D’ailleurs il trouvait que cela correspondrait plus à Ava. Mais passons. Cristiano écouta la suite de sa litanie toujours dans le but de se justifier. Cela risquait d’être dur d’oublier cette conversation comme elle venait de lui demander.

CRISTIANO ▬ Ha parce que cela veux dire qu’il y’aura des prochaines fois ? Mince…Quoi qu’il en soit je trouve adorable ton besoin de te justifier auprès de moi. Au cas où tu ne l’aurais pas remarqué, j’utilise souvent le sarcasme. Donc faut arrêter de prendre au sérieux tout ce que je dis. Mais dis moi tu parles toujours autant ?

Ava lui dit enfin qu’il se trompait sur son compte et qu’elle était sure de pouvoir résister à un interrogatoire. Haha la bonne blague. Ça se voyait qu’elle n’avait jamais eu à se trouver dans cette situation. Voyez tout ce qu’elle lui avait sorti simplement sous le coup de l’embarras !

AVA ▬ […] Et puis, comment tu peux en être si sûre, tu à déjà subi un interrogatoire, toi ?

Il sourit à sa dernière remarque. Ah si elle savait…Évidemment qu’il avait déjà subit cette expérience, durant sa jeunesse déjà, mais ça c’était un sujet dont il ne pouvait pas parler. Mais aussi et surtout à l’armée…Il s’était déjà fait capturer par l’ennemi et soumis à la torture. Et lui-même en avait pratiqué…Un instant Cris se demanda si elle savait qu’il était un militaire. En tout cas il ne le lui avait jamais dit, mais bon après elle l’aurait peut être entendu par des voisins. Il ne savait pas vraiment dans quel mesure elle connaissait sa vie.

CRISTIANO ▬ En effet je parle en connaissance de cause, et je t’assure que tu ne ferais pas long feu. Et puis il suffirait que le type se mette torse nu, et c’est bon tu avouerais tout. Ajouta t’il dans un sourire, pour la charrier une fois de plus.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





Oh non pas encore elle ! [PV Ava] Vide
Message(#) Sujet: Re: Oh non pas encore elle ! [PV Ava] Oh non pas encore elle ! [PV Ava] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

Oh non pas encore elle ! [PV Ava]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
F I L T H Y S E C R E T :: Greynolds Park & Cabane du gardien-