AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Jo | Aide moi à comprendre pourquoi je réagis de cette manière et je te l'expliquerais mieux.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Jo | Aide moi à comprendre pourquoi je réagis de cette manière et je te l'expliquerais mieux. Mar 28 Juil 2009 - 21:23

LA COLÈRE EST LA NON-ACCEPTION DE L'INACCEPTABLE
featuring Joshua Stanford et Johanna Grace Llewellyn


DEGAGE ! Joshua, je t’ordonne de sortir de MA maison !
C’est aussi la mienne j’te ferais remarquer…
Plus maintenant.
Josh arqua un sourcil, son regard amusé se posant sur son père. Il afficha une mine faussement choqué avant d’éclater de rire. Le jeune homme s’étala soudainement de tout son long sur le canapé du salon et attrapa une cigarette dans la poche avant de son jean dernier cris. C’était de la provocation pure et simple. Il fit mine de chercher un briquet, puis releva les yeux jusqu’à son père. Ce dernier ruminait, honteux de ne pas réussir à contrôler son propre fils. Un sourire narquois avait fendu le visage de Josh.
Tu as du feu ?
Espèce de petit bâtard suffisant…
C’est bon p’pa, j’en ai trouvé merci.
Harry Stanford poussa un juron. Il balança la première chose qui tomba sous sa main dans le visage de son fils –heureusement pour ce dernier ce n’était qu’un coussin. Josh l’ignora royalement et alluma sa cigarette avec le briquet qui trainait toujours dans sa poche arrière. Il la porta à ses lèvres et tira un moment dessus, faisant rougir le bout incandescent. Il leva les yeux, souffla, et à travers la fumée il aperçut le visage de son père, la haine se lisant rien que dans ses pupilles. Harry se mit à hurler, il ne se contrôlait plus très bien.
BORDEL, JOSHUA ! Je t’ordonne de quitter cette fichue baraque ! DE-GA-GE ! Va rejoindre ta trainée, retourne dans ton…
Telle une furie, Josh s’était rué sur son père. C’était la seule insulte qu'il n’acceptait pas. Traînée. Surtout quand Harry Stanford faisait allusion à Venus Vasilis. Le jeune homme s’apprêtait à lui mettre son poing dans la figure mais son père fut le plus rapide. Il était plus âgé, avait plus de force. Il attrapa son fils par le col de sa chemise et le fusilla un long moment du regard. Harry Stanford pouvait avait tous les défauts du monde, il était certainement le pire père mais jamais, jamais, il n’avait levé la main sur son fils.
C’est ta dernière chance, Joshua. Dégage.
Il s’était exprimé sur un ton glacial. Il relâcha son fils et le repoussa avec force un peu plus loin. Josh ne broncha pas. Il coula un regard vers la porte d’entrée mais ne se décida toujours pas à sortir. Son père ne gagnera pas.
Josh je t’en supplie, fait ce qu’il dit.
Ce n’était pas Harry qui avait parlé, mais plutôt sa mère avec sa voix douce et tremblante. Elle était soudainement apparue dans le salon, discrète, adossée au mur qui séparait la cuisine de la pièce. Depuis combien de temps les observait-elle se détruire ? Elle croisa le regard du jeune homme ; ce fut un regard presque suppliant. C’était la seule personne qui arrivait à le calmer car Josh l’aimait trop pour ne pas l’écouter. Coraline Stanford était sans doute celle qui avait le plus d’emprise sur lui à ce niveau là. Sans un mot, le jeune homme tourna les talons et claqua la porte d’entrée.


‘tu m’manques, sœurette. RDV dans 30mn
à notre plage vers la jetée, ok ? ’


Ce fut les mots qu’il tapa sur l’écran de son Blackberry, à l’instant même où il franchit le portail de la maison Stanford. Il pressa son pouce sur le ‘send’ –son portable avait un écran tactile intégré- et sélectionna la personne dans son répertoire qu’il avait le plus envie de voir ce soir, Johanna Grace Llowellyn. Sa Jo. Il sauta dans sa Ferrari tape à l’œil et sans accorder un seul regard à la maison dans lequel il avait vécu depuis ses deux ans, il appuya avec rage sur l’accélérateur. Il bifurqua à plusieurs croisements, une fois à gauche, une fois à droite. Le fait de conduire avait réussit à le calmer –du moins en partie. Voir le visage doux et svelte de celle qui était devenue sa demi-sœur il y a seulement 3 ans le rendrait de bonne humeur. Jo le rendait toujours de bonne humeur. C’était une jolie blonde à la joie de vivre, toujours souriante –il avait ce point en commun- rarement négative. C’est ce qui lui plaisait chez elle depuis dix-sept longues années qu’il la connaissait. Il gara son carrosse à quelques mètres seulement de la plage et se hissa du véhicule en sautant par-dessus la portière. Il était en avance, Johanna n’arriverait sans doute pas avant quinze bonnes minutes. Il fit quelques pas sur le sable et se dirigea vers la jetée où les deux jeunes gens se rencontraient souvent. C’était devenu leur endroit de rendez-vous habituel depuis quelques années ; tous les deux appréciaient sauter de la jetée, là où la mer formait une petite crique et là où les vagues s’écrasaient dans un bruit feutré contre la jetée en pierre. Josh s’assit au bout de celle-ci, laissant ses pieds dans le « vide ».
Il avait hâte que Johanna le rejoigne.


Dernière édition par Joshua Stanford le Mer 29 Juil 2009 - 14:43, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: Jo | Aide moi à comprendre pourquoi je réagis de cette manière et je te l'expliquerais mieux. Mar 28 Juil 2009 - 23:25

Lorsque Johanna se décida enfin à regarder l'heure il était déjà vingt-trois heures. Encore une soirée plongée dans les livres pensa t-elle. Elle s'étira longuement espérant chasser les courbatures qui lui lacéraient le dos, en vain. La jeune femme était en première année d'étude du journalisme, une voie qui saurait certainement ravir sa curiosité. Ses partiels arrivant à grand pas, elle révisait nuit et jour, espérant ainsi assurer son avenir. Le souvenir d'une soirée entre amie lui semblait très lointaine désormais et elle dans les prochains jours elle recevrait sûrement un appel de sa mère qui ne cessera de lui répéter que sa fille unique la complètement oubliée depuis que sa mère lui a achetée une maison. En effet, depuis le début de l'année scolaire, Jo' a eu le plaisir d'emménager seule, dans une mignonne petite maison. C'est évidemment sa mère qui lui a achetée comme cadeau d'entrée à la fac, ainsi que le loyer de celle ci en attendant que sa précieuse fille ai enfin le temps de se trouver un petit boulot, ce qui ne saurait tarder d'après Johanna. En tout cas, merci maman. La blondinette s'empara d'une barre chocolatée et la dévora en l'espace de quelque secondes seulement. Ça creuse le trop plein de réflexion. Elle s'apprêtait à s'affaler dans son canapé lorsque son portable vibra dans la poche arrière de son jean, annonçant l'arrivée d'un sms. Lorsqu'elle vit le prénom de Josh s'afficher sur l'écran elle ne put s'empêcher de sourire. Néanmoins, le fait qu'il lui envoie un message à cette heure ci, à onze heures du soir était plutôt étrange. Josh sait parfaitement que la jeune femme passe son temps à étudier et ne l'aurais pas déranger inutilement un soir de semaine. Johanna ne prit pas le temps de répondre, elle prit ses clefs de voitures et ferma la porte derrière elle. Au volant de son 4x4 rouge, elle repensa à tout les souvenirs qu'elle avait avec Joshua. Cela faisait une éternité qu'il se connaissait. Il avait d'abord été son ami, puis maintenant son frère. Elle se demandait parfois ce que leurs vies seraient devenues si l'adolescente qu'elle était autrefois n'avait pas arraché la vérité à sa mère. Elle était cependant plus qu'heureuse d'avoir découvert le pot aux rose. De toute façon ce secret aurait été dévoilé, tôt ou tard.

Le 4x4 se gara en bordure de la plage à côté de la Ferrari de son demi-frère. En observant sa voiture elle ne put s'empêcher de sourire; Josh avait vraiment le don d'attirer l'attention sur lui. Ils étaient si différents tout les deux, mais se complétaient tellement. Ils n'avaient pas besoins de parler pour se comprendre, un simple regard suffisait et remplaçait parfois les conversations inutiles. Jo' retira ses espadrilles noires, aimant ressentir le contact du sable sous ses pieds. D'ici, elle pouvait déjà apercevoir Josh. Rien qu'à la posture qu'il avait, rien qu'à son regard dans le vague qu'elle pouvait distinguer même le dos tourné, elle pressentait que quelque chose n'allait pas. Elle pressa le pas s'en vraiment s'en rendre compte, se trouvant à présent aux côtés de celui qu'elle appelait parfois sa moitié. La jetée était leur endroit à eux. Un magnifique endroit dans lequel personne ne parvenait à les retenir, dans lequel ils étaient libre, à la fois seuls et tous les deux. Elle posa ses chaussures sur le sable et vint s'asseoir près du jeune homme. Elle posa sa tête contre son épaule et observa les vagues s'écraser contre les rochers. Ils restèrent un moment silencieux avant qu'elle se décide enfin à briser ce silence qui n'en était pas vraiment un.

Raconte moi.
Ce fut la seule phrase qu'elle prononça à son égard. Elle voyait bien qu'il allait mal et voulait aller droit au but espérant apaiser son mal être. Elle balançait ses pieds au dessus des vagues pourtant lointaines, la tête toujours sur l'épaule de son frère, tout en attendant sa réponse.


Dernière édition par Johanna Grace Llewellyn le Jeu 30 Juil 2009 - 11:51, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: Jo | Aide moi à comprendre pourquoi je réagis de cette manière et je te l'expliquerais mieux. Mer 29 Juil 2009 - 1:07

HJ ; désolée pour ce gros pâté, mais notre sujet m'inspire ^^ N'aie pas peur mdr (a)

La provocation était tout un art dans lequel le jeune homme excellait. Sa répartie cassait les gens, le ton de sa voix les rendait perplexe. Il restait continuellement calme, posé ; sa colère surgissait impulsivement, sans que son adversaire puisse s’y attendre. Il s’énervait rarement et uniquement quand on insultait cinq personnes bien précises, les cinq seules personnes à qui il serait près à donner sa vie ; Sa mère, Jo, Venus, Lys – sa meilleure amie – et Ezéchièl, son grand frère de cœur, le grand frère qu’il n’avait jamais eu. Aucune insulte envers lui ne le touchait ni ne le mettait dans tous ses états, du moins pas autant que si on insultait ces cinq personnes. Son père l’avait sans doute bien remarqué, or quand tous les deux se faisaient face, Harry Stanford utilisait souvent la faiblesse de son fils.
Ce n’était pas comme si Josh n’avait rien à se reprocher. Au contraire il provoquait, il cherchait son père. Perpétuellement. Mais il n’y a pas de fumée sans feu, comme on dit. Le jeune homme accusait sans doute Harry Stanford de s’être si peu occupé de lui pendant son enfance, de n’avoir jamais posé le regard sur son fils avec –ne serait-ce qu’une seule fois- une sourire satisfait aux lèvres. Avait-il été une fois dans sa vie fière de son fils unique ? Josh n’avait jamais trouvé de réponse à cette question. On dit souvent que le silence est pire que tout ; car du coup on peut s’imaginer tout… et n’importe quoi. En outre, Josh a toujours su que son père était un mari « volage ». Il n’a jamais su respecter sa mère et reste d’une hypocrisie redoutable quand il jure à cette dernière qu’il l’aime. C’était sans doute la raison pour laquelle le jeune garçon n’avait jamais prononcé ces mots fatidiques « je t’aime » à Venus –alors qu’elle l’attendait tant- car il avait peur. Peur de ne pas pouvoir être l’homme d’une seule femme, peur de ressembler à son père en avouant un amour qui ne serait sans doute pas respecté. Pourtant, son cœur battait quand il apercevait la jolie brune, son corps frémissait quand elle posait sa main sur sa joue. Il n’avait jamais ressenti ça avec aucune autre femme. C’était un sentiment indescriptible, inavouable pour quelqu’un comme lui.

C’était à toutes ces choses que Josh avait songé le temps du trajet de la maison Stanford jusqu’à la jetée en pierre, sur la plage de sable. Le jeune homme avait posé son Blackberry juste à côté de lui, pas trop près de là où se terminait la jetée, histoire que son portable ne se retrouve pas à l’eau. Il ne put s’empêcher de décrocher un sourire amer lorsque son regard se posa sur son téléphone. C’était amusant de voir à quel point il avait tout ce qu’il désirait, qu’il ne manquait de rien – à part d’un père justement. Il avait une Ferrari, un BlackBerry, sans oublier qu’il portait sur lui une chemise Lacoste et un jean Diesel. Au fond de la boîte à gangs de son carrosse trainait ses lunettes de soleil noires. Des Ray Bans. Tous des objets qui coutaient une petite fortune… payés avec la carte de crédit de son paternel, avec lequel il n’avait jamais caché sa haine réciproque. C’était la seule raison pour laquelle Josh ne coupait pas définitivement les ponts avec Harry ; L’argent. Il s’y était trop habitué et en avait besoin. Son père en avait pleinement conscience et c’était sans doute pour cela qu’il continuait de payer ces objets de luxes à son fils.

Lorsque Joshua sentit la tête de la jolie blonde se poser sur son épaule, un large sourire se dessina sur ses lèvres. Enfin, Jo était là, sublimant éclairée par la lueur de la lune. Il tourna légèrement le visage en sa direction, fit glisser son bras pour enlacer sa taille et l’observa silencieusement. Depuis qu’il avait appris qu’ils partageaient le même sang –celui de son abominable père- il s’amusait toujours à retrouver leurs ressemblances physiques. Ils avaient quelques points communs dans leur façon d’être, comme par exemple cette joie de vivre et ce sourire perpétuel sur leur lèvre mais au fond, ils se complétaient plus. Physiquement, les ressemblances étaient rares. Johanna était blonde comme sa maman et au contraire, Josh était brun comme la sienne. Ils n’avaient pas le même nez ni tout à fait les mêmes traits. Il y avait une seule chose qui laissait penser qu’ils étaient frère et sœur : leur regard. Malgré que Josh avait les yeux couleur noisette et que ceux de la jeune fille étaient verts, ils avaient exactement la même intensité dans le regard, la même façon de plisser les yeux quand ils rigolaient. Ils tenaient cela de leur père.
Sans aucune surprise, Jo avait remarqué que Josh n’était pas tout à fait comme d’habitude ce soir.
Raconte moi.
Je crois que tu as de la chance de ne pas avoir connu notre père, se contenta-t-il tout d'abord de répondre.
Un faible sourire se dessina sur ses lèvres, toutefois il regretta ses paroles immédiatement après les avoir prononcées. Il épia la réaction de la jeune femme, craignant qu’elle ne le prenne mal. Il reprit la parole avant même de la laisser répondre, dans un geste maladroit pour se rattraper.
Ce que je veux dire c’est que… c’est le genre de mecs qui nous apporte vraiment rien dans notre satané vie. C’est pas le genre de personnes que je te souhaite de connaitre… personnellement.
Son regard se posa au loin, sur la mer.
Mais tu sais déjà tout ça.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: Jo | Aide moi à comprendre pourquoi je réagis de cette manière et je te l'expliquerais mieux. Mer 29 Juil 2009 - 11:44

La brise du soir s'engouffrait dans ses cheveux blond qui virevoltaient légèrement dans les airs avant de se reposer sur ses épaules. Cette endroit était calme et reposant, surtout à cette heure tardive. Elle voyait très souvent Josh, et pourtant, il lui semblait que cela faisait une éternité qu'ils étaient séparés et qu'ils se retrouvaient enfin. Il fallait dire que la jeune femme passait tout son temps libre à étudier et ne passait du temps avec son demi-frère qu'en coup de vent ces derniers temps. Elle ferma les yeux et profita de cet instant, heureuse de sentir le bras de Josh autour de sa taille, car même si elle n'osait le dire, elle avait un peu froid. Elle était partie précipitamment et n'avait pas pensée à prendre une veste, laissant à présent ses bras frêles se faire attaquer par le vent. Mais elle n'en avait que faire. En cette instant elle ne pensait qu'à une chose, rendre le sourire à son frère. Elle était dotée d'une grande empathie, surtout lorsque cela touchait les gens qu'elle aimait. Voir son frère triste et en colère la rendait dans le même état.
Je crois que tu as de la chance de ne pas avoir connu notre père. Commença t-il.

Jo' ouvrit les yeux. Il y a quelques années de ça, une telle phrase l'aurait fait sortir de ses gonds. Elle avait toujours souffert de l'absence de son père et rentrait dans une triste colère dès qu'une personne osait en parler. Elle était fragile à cette époque et savoir que sa venue au monde n'était finalement du qu'à un regrettable oubli la faisait souffrir. Parfois, elle sentait le regard de sa mère posé sur elle, et c'était la tristesse et la mélancolie qu'elle trouvait face à elle. Quoi de plus horrible dans la vie d'un enfant que de lire la tristesse et la mélancolie dans les yeux de sa mère lorsqu'elle posait les yeux sur vous ? Plus tard elle comprit que cela n'était du qu'au fait d'être tombée amoureuse de la mauvaise personne et non à sa présence qui la ravissait chaque jour un peu plus. Seulement ça la petite fille ne l'avait pas comprit. Heureusement, Josh avait toujours su lui redonner confiance en elle, ce bien avant qu'il ne se découvre un lien de parenté. Il avait toujours été très lié, et leur relation fusionnelle n'avait fait que s'amplifier avec le temps. La jeune femme vit le regard emplit de regret que lui portait son frère. Il regrettait apparemment ces paroles et ne lui laissa même pas le temps de répondre.
Ce que je veux dire c’est que… c’est le genre de mecs qui nous apporte vraiment rien dans notre satané vie. C’est pas le genre de personnes que je te souhaite de connaître… personnellement.

Elle aurait voulu lui dire qu'elle avait mûrit et qu'elle avait acceptée le fait de ne pas avoir de père, qu'elle avait acceptée que celui ci n'était qu'une ordure. Oui, elle avait longtemps souffert du manque d'un père, elle avait souvent envié Joshua qui avait la chance d'en avoir un. Puis elle avait comprit que le jeune homme souffrait autant qu'elle, si ce n'est plus d'en posséder un; elle avait comprit qu'avoir pour père Harry Stanford n'était finalement pas une chance.
Mais tu sais déjà tout ça.

Elle leva la tête, et pour la première fois depuis son arrivée elle rencontra le regard de son frère. Ses lèvres affichèrent un sourire plein de réconfort et de soutient à son égard. Si il y avait bien une chose qu'elle refusait, c'était que son grand frère s'en veuille pour avoir prononcé une phrase malheureusement si vraie.
En effet. Je sais tous ça. Je sais aussi que tu n'as pas le droit d'être triste par sa faute.
Elle prit entre ses doigts fins ceux de Josh, qu'elle serra très fort, puis posa son regard sur l'étendue bleu à leurs pieds.
Et j'espère que tu sais qu'il a une chance incroyable d'avoir une si géniale progéniture. Tant pis pour lui !
Dire qu'elle avait mûrit était un fait. Elle avait acceptée ces choses de la vie. Ces instants perdus, ceux qui étaient perdus à jamais, malgré les larmes que l'on pouvaient verser. La vie ne lui avait pas offert ces moments la, mais lui en avait fait vivre de bien plus beaux, comme celui ce ce soir, et c'était tout ce qui comptait aujourd'hui.


Dernière édition par Johanna Grace Llewellyn le Jeu 30 Juil 2009 - 11:52, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: Jo | Aide moi à comprendre pourquoi je réagis de cette manière et je te l'expliquerais mieux. Mer 29 Juil 2009 - 14:38

Josh observa silencieusement sa demi-sœur. Sa chevelure or se soulevait et retombait dans un bruit feutré sous l’effet de la brise. Il la surprit à ouvrir lentement les yeux –comme si elle subissait les paroles de son frère- mais heureusement ces derniers ne s’écarquillèrent pas de stupeur comme le jeune homme l’avait craint ; Ce qui la rassura. Blesser Jo était la dernière chose qu’il aurait voulu faire. La jolie blonde avait trop souffert de l’absence d’un père durant toute son enfance et jusqu’à ses 16 ans, elle ne méritait pas cela. Désormais, elle en souffrait certainement encore mais peut être pas de la même manière. Johanna leva les yeux et croisa pour la première fois depuis son arrivée le regard de son frère. Son visage se fissura en un sourire réconfortant. Le jeune homme soutenu son regard.
En effet. Je sais tous ça. Je sais aussi que tu n'as pas le droit d'être triste par sa faute.
Ses doigts fins glissèrent dans ceux de Josh et ce dernier referma sa main sur celle de sa demi-sœur. Il avait encore du mal avec cette appellation « sœur ». Il avait toujours rêvé d’en avoir une, ou même un frère, quelqu’un à qui il pourrait se confier et qui comprendrait vraiment ses problèmes familiaux. Non pas qu’un ami ne serait pas suffisant pour l’écouter se plaindre, mais cet ami aurait beau l’affirmer, il ne pourrait pas comprendre Josh, du moins pas comme Jo le comprenait.
Un faible sourire s’esquissa sur les lèvres du jeune homme, alors qu’il hochait la tête en signe d’approbation.
Et j'espère que tu sais qu'il a une chance incroyable d'avoir une si géniale progéniture. Tant pis pour lui !
Je crois qu’il faudrait le lui dire, le pauvre il ne l’a même pas encore remarqué.
Il ricana légèrement, se passant inconsciemment la main dans sa chevelure brune. Il observa silencieusement Jo, un sourire aux lèvres, avant de rajouter :
Il aurait adoré te connaitre d’avantage. Il t’aurait volontiers échangé contre moi si il en avait eu l’occasion.
C’était une affirmation, Josh en était persuadé. Johanna était tout ce qu’Harry Stanford rêvait d’avoir comme enfant : Intelligente, calme, douce, polie et surtout sérieuse, elle était loin d’être aussi dévergondée que son grand frère. Josh était aussi arrogant qu’insolent, c’était sans doute une des raisons qui faisait qu’il ne s’entendait pas avec son père. Néanmoins c’était loin d’être l’unique raison pour lui ; car Josh rejetait entièrement la faute sur Harry.

A l’instar de sa jeune sœur, Josh posa à son tour le regard sur l’étendue bleu qui s’étendait à leurs pieds, un sourire mélancolique aux lèvres. Il avait envie de sauter impulsivement dans la mer, oublier toutes ces histoires. Oublier, c’était tout ce qu’il désirait. Dans sa vie il y avait énormément de choses pour lesquelles il voudrait ne plus songer. La première d’entre elles était sans doute son père, avec qui il partageait une haine réciproque. La seconde, dans un tout autre registre certes mais également des plus douloureuses, c’était Venus. La sublime brune hantait continuellement ses pensées et ça, depuis bientôt cinq ans. Depuis la première fois qu’elle avait posé ses lèvres sur les siennes. Venus n’était pas la première fille qu’il ait embrassé ; à quatorze ans, il était déjà sortit avec plusieurs demoiselles mais aucune d’entre elles ne lui avait produit le même effet.
Le jeune homme se demanda soudainement si les choses se seraient passées autrement, s’il n’avait pas appris que Jo était sa sœur. Il avait toujours apprécié la jolie blonde, depuis une éternité, depuis la maternelle. Cette forte amitié s’était transformée en amour plus tard, quand il avait enfin l’âge de comprendre. Or cet amour était très différent de celui qu’il portait à Venus. Il avait pour cette dernière un amour grandissant, intense, insurmontable. Un amour très fort, trop fort. Un amour qu’il ne savait assumer.
Josh aimait passionnément Johanna, il l’aimait comme une sœur, il l’avait toujours aimé de cette manière. C’était un amour plus doux –mais pas pour autant moins sincère ni moins important. Un amour...complice. Jo n’était pas comme Venus, Jo était une fleur délicate, une personne à qui il ne pourrait jamais, jamais faire de mal.
Par fierté, Josh faisait du mal à Venus. Il se haïssait pour cela.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: Jo | Aide moi à comprendre pourquoi je réagis de cette manière et je te l'expliquerais mieux. Sam 1 Aoû 2009 - 17:34

Mois de juillet ou pas, le vent était toujours présent en bord de mer. Il s'était soudain intensifié, forçant les vagues à grandir d'avantage et à se briser sur les rochers avec plus d'intensité. Le ciel était clair et parsemé d'étoiles. Cette vue enchantait la jeune femme qui ne pouvais s'empêcher de les observer avec un brin de curiosité.
Je crois qu’il faudrait le lui dire, le pauvre il ne l’a même pas encore remarqué.
Oh, il s'en rendra compte un jour, et ce jour il sera trop tard.
Josh avait raison, leur père ignorait la chance qu'il avait d'avoir des enfants comme Joshua et Johanna. Elle était persuadée que son père s'en mordrait les doigts un jour ou l'autre, car malgré tous ses efforts pour se convaincre du contraire, la vérité nous éclate en pleine figure à un moment donné, c'est inévitable. Il était vrai que son frère avait un caractère fort et destructeur autant pour lui que pour les autres qui devenait certainement insupportable pour Harry Stanford. Seulement le jeune homme ne faisait en général pas subir sa mauvaise humeur et ses mauvaises intentions aux personnes qui ne le méritaient pas. Stanford le méritait amplement et Jo savait qu'en temps normal elle aurait soutenue son demi-frère dans sa démarche, si elle n'avait pas remarquée que toute cette histoire le torturait de l'intérieur. Elle détestait le voir souffrir et pensait parfois qu'il devait couper les ponts une fois pour toute avec cet individu. Seulement pour l'instant, Josh faisait ses études, il avait donc besoin de lui, ou plus précisément de son argent, Johanna l'avait comprit. La jeune femme n'avait jamais manquée de rien, mais elle n'avait jamais roulée sur l'or, contrairement à son grand-frère. Le priver de tous ses biens était pour l'instant infaisable. Il en avait besoin. Besoin pour se sentir regarder, mais surtout pour se sentir aimer. Il avait manqué d'amour et d'affection, sa réaction était normal.

Il aurait adoré te connaître d’avantage. Il t’aurait volontiers échangé contre moi si il en avait eu l’occasion.
Elle eu un sourire mélancolique en entendant la réflexion de son frère. Quand elle avait apprit la vérité elle avait souvent rêvée d'être à la place du jeune homme. Mais pour elle ce n'était qu'un rêve, et en vérité elle ne s'était jamais interrogée la dessus. Comment aurait été sa vie si elle avait réellement été à la place de Josh ? Aurait-elle changée aujourd'hui ? Son caractère, sa vision de la vie, auraient-ils été différents ? Probablement. Les épreuves qu'elle a vécues jusqu'à maintenant ont fait d'elle la personne qu'elle est devenue. Quelqu'un qui à sue surmonter ses problèmes, qui n'a jamais perdue son sourire.
Peu être que oui... Mais ça s'est passé autrement, et c'est mieux ainsi tu crois pas...?
Elle avait dit cette phrase avec un ton qui paraissait destinée à la convaincre, pourtant, elle était convaincu que ce qu'elle affirmait était exacte. Les choses étaient biens mieux ainsi.
Toi tu es fait pour rouler en Ferrari, draguer tout ce qui bouge, pendant que moi je me plonge dans mes bouquins en espérant réussir ma vie. C'est comme ça. Elle s'arrêta, les yeux toujours rivés sur les vagues qui déferlaient sur les rochers avec une violence qui devenait pourtant apaisante.
Non, et puis tu m'aurais vu, moi, au volant d'une Ferrari ? Jamais.

Elle le regarda tout en lui souriant avant de lui donner un coup d'épaule amical. La situation pouvait paraître amusante, mais malgré tout, Jo ressentait un brin de tristesse en cet instant. Ce qui était triste, c'était d'assister au carnage qu'il ne cessait d'accroître de jour en jour. Joshua rejetait l'amour, et le maltraitait, torturant parfois les autres, mais surtout lui par la même occasion. C'était à croire qu'il aimait avoir mal, tant il provoquait volontairement son malheur. La jeune blondinette avait l'intention de faire entendre raison au jeune homme, et même si pour l'instant c'était peine perdue, elle n'allait pas baisser les bras pour autant. Elle voulait le voir heureux et même si cette action devait lui prendre des années, elle n'en avait que faire. Elle connaissait son frère. Elle savait que son problème majeur était les sentiments. Il était incapable de les gérer et préférait de loin les rejeter. Sa fierté n'arrangeait pas les choses, au contraire. Si elle pensait à ça, c'était parce qu'elle savait bien ce qui unissait Joshua Stanford à Venus Vasilis. Seuls eux semblaient vouloir le nier. Ils étaient pareils, ce qui compliquait les choses et bien que la volonté de Johanna était forte, leur faire voilr la réalité en face était pour l'instant trop compliqué. Ils se faisaient souffrir, mais lorsque deux personnes sont effrayés par l'amour, lorsque tout deux sont dotés d'une fierté sans limite, même les meilleurs intentions et la plus grande des volontés ne sauraient arranger les choses. Seuls eux pouvaient résoudre leurs problèmes. Mais Johanna n'était pas contre leur donner un petit coup de main.

Au fait, comment va Venus ? Ça fait un moment que je ne l'ai pas vue.
Johanna ne lâcha pas son frère du regard, attendant patiemment sa réponse. Venus et la jeune soeur de Josh s'étaient liées d'une forte amitié. Elles étaient totalement différentes mais parvenaient tout de même à – plus ou moins – se comprendre. Elle savait que son frère risquait d'être irrité par la tournure que prenait leur conversation, mais c'était plus fort qu'elle, elle ne renoncerait pas...


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: Jo | Aide moi à comprendre pourquoi je réagis de cette manière et je te l'expliquerais mieux. Dim 2 Aoû 2009 - 19:02


JOHANNA Oh, il s'en rendra compte un jour, et ce jour il sera trop tard.

Josh hocha brièvement la tête, un faible sourire mélancolique se dessinant sur ses lèvres. Trop tard. Il était déjà trop tard. Harry Stanford était le pire des salauds et il ne changera jamais. Si il y avait bien une chose que Josh avait apprise, c’était que les gens ne changeaient jamais. Ils avaient beau faire tous les efforts du monde, ils resteraient les mêmes et nous continuerons à les retrouver dans chacune de leurs attitudes, perpétuellement.
Lorsque le jeune homme souligna que son père aurait apprécié connaître Jo d’avantage, elle eut également un sourire nostalgique. Cette idée lui était sans doute venue à l’esprit des milliers de fois, au moins autant de fois que Josh s’était imaginé à sa place - car lui aussi avait déjà songé à ce que serait sa vie si leur rôle avait été inversé. Il en venait tout le temps à la même conclusion : il aurait souffert du manque d'un père – et là il souffrait d’en avoir un. Ironie totale. De toute évidence, quelque soit sa fichue place dans ce monde, Harry Stanford occupait au contraire toujours la même. Celle du père qui jamais ne s’était intéressé à sa progéniture, quelle qu’elle soit. Il était tombé bien bas dans son estime.

JOHANNAPeut être que oui... Mais ça s'est passé autrement, et c'est mieux ainsi tu crois pas...?

Josh ne répondit pas, se contentant de laisser voguer son regard sur l’étendue bleu océan que formait la mer. De toute évidence, il n’aurait pas su quoi dire ; Il n’était jamais parvenu à décrocher la réponse à cette question.

JOHANNAToi tu es fait pour rouler en Ferrari, draguer tout ce qui bouge, pendant que moi je me plonge dans mes bouquins en espérant réussir ma vie. C'est comme ça. Non, et puis tu m'aurais vu, moi, au volant d'une Ferrari ? Jamais.

Sa remarque lui fit décrocher un sourire, alors qu’elle lui donnait un coup d’épaule amical. Vu sous cet angle, la réponse paraissait évidente.

JOSHQuestion de tempérament. A ma place, tu aurais très bien pu te plonger dans les bouquins le soir en rentrant d’Harvard ou Princeton - vu notre fortune familiale il se serait fait une joie de te payer une université de l’IVY league. C’était plutôt moi qui serait mal barré, le job que je décrocherais dans quelques années ne payera pas une Ferrari. Sans Ferrari, c’est beaucoup plus hard de séduire les donzelles.

Comme si l’argent était la seule chose qui plaisait aux femmes. Josh plaisantait, il ne croyait pas vraiment aux préjugés soulignant que les femmes épousaient toutes un mari fortuné pour après le tromper avec le jardinier. De toute évidence si il n’avait pas la fortune de son père, Josh occuperait certainement la place du jardinier.
Le jeune homme échangea un sourire complice avec Johanna.

JOHANNA Au fait, comment va Venus ? Ça fait un moment que je ne l'ai pas vue.

Il ne s’attendait absolument pas à ce qu’elle évoque le sujet. Par réflexe, Josh ne put s’empêcher de se raider légèrement. Si Jo n’avait pas vu Venus depuis un moment, ce n’était pas étonnant. Sans doute cette dernière essayait d’éviter la sœur de celui qui la faisait souffrir, de celui qu’elle haïssait désormais. Peut être Venus retrouvait Josh dans les yeux de Johanna, peut être qu’elle lui faisait penser à lui lorsque la jolie blonde esquissait un simple sourire. Peut être également que Venus n’avait plus jamais envie de parler de celui qui lui fendait le cœur.

JOSHElle va bien… sans doute.

En réalité, il n’en savait rien. Elle ne semblait pas ressentir une quelconque tristesse ; toutefois Venus avait toujours été un mystère et elle ne montrait pas le moindre de ses sentiments – surtout pas à lui. Bon sang, qu’est ce qu’il l’aimait. Mais bon sang ! Qu’est ce qu’il pouvait la détester de lui faire ressentir ça.

JOSHNotre dernière rencontre ne s’est pas très bien déroulée, avoua-t-il –il ne pouvait de toute manière rien cacher à sa sœur. Or la dernière fois que je l’ai vu, elle était dans les bras de –c’est quoi son nom déjà ?- ah oui, le grand brun qui a tout l’air de sortir d’un boys band. Rhys, c’est ça. Rhys Blythe.

Une pointe de jalousie se ressentait dans le son de sa voix. Josh fronça les sourcils.

JOSH Ils avaient l’air de bien s’amuser.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: Jo | Aide moi à comprendre pourquoi je réagis de cette manière et je te l'expliquerais mieux. Mer 26 Aoû 2009 - 13:59

Question de tempérament. A ma place, tu aurais très bien pu te plonger dans les bouquins le soir en rentrant d’Harvard ou Princeton - vu notre fortune familiale il se serait fait une joie de te payer une université de l’IVY league. C’était plutôt moi qui serait mal barré, le job que je décrocherais dans quelques années ne payera pas une Ferrari. Sans Ferrari, c’est beaucoup plus hard de séduire les donzelles.

Johanna avait fait partie de celles qui avaient rêvée d'aller un jour étudier dans les meilleures universités, telle qu'Harvard ou Princeton. Josh avait raison, si elle avait été à sa place, son père aurait certainement fait en sorte de réaliser son rêve. Un rêve de petite fille qu'elle avait acceptée d'oublier. Elle était bonne élève et n'aurait certainement pas de mal à s'en sortir. Elle avait ensuite comprit que même pour une place dans une école renommée, elle n'aurait pas échangée sa place contre celle de son demi-frère. Évidemment il avait l'argent, et tout ce qu'il pouvait désirer. De son côté, Jo ne manquait de rien, et elle avait la seule chose dont manquait Joshua: de l'amour. Sa carapace n'en laissait rien paraître, mais elle savait qu'il souffrait de l'absence d'amour de son père. Elle aussi, manquait parfois de cet amour, mais on s'habitue à tout. La jeune fille n'avait jamais connu son père. Elle était capable de le reconnaître dans la rue, mais ignorait tout de lui. Elle n'avait que cette image négative que lui rapportait son frère. Elle avait vécue sans père et s'y était habituer. Pour Josh s'était différent. Il avait été élevé en sa présence, et à présent il le détestait. Johanna le détestait plus pour faire souffrir son frère que pour l'avoir abandonnée. Elle regarda la mer intensément et décida qu'il valait mieux changer de sujet.
Elle se rendit compte immédiatement que Venus était le deuxième sujet sensible. Seulement il était trop tard pour revenir en arrière. Son frère se raidit, comme toujours lorsque ce prénom faisait surface.

Elle va bien… sans doute

Elle ressentit soudain un pincement au cœur, car elle sentit dans sa voix qu'il souffrait. Il souffrait parce qu'il l'aimait. Ce qui était dure à comprendre, c'était qu'elle l'aimait également, Johanna en était persuadée. Ils devaient s'en être rendus compte eux aussi, mais il préférait ne pas l'admettre. Il préférait se faire souffrir.

Notre dernière rencontre ne s’est pas très bien déroulée. Or la dernière fois que je l’ai vu, elle était dans les bras de –c’est quoi son nom déjà ?- ah oui, le grand brun qui a tout l’air de sortir d’un boys band. Rhys, c’est ça. Rhys Blythe. Ils avaient l’air de bien s’amuser

Elle ne put rater la pointe de jalousie qui trainait dans sa voix. D'ailleurs il était possible que Venus se soit amuser avec Rhys avec l'espoir de le rendre jaloux. Elle secoua la tête et tourna la tête pour le regarder. Elle ne comprenait pas pourquoi ils s'obstinaient à cacher leur amour, pourquoi ils s'obstinaient à se faire du mal. Perdre son temps comme il le faisait la rendait folle de rage, et elle avait parfois envie de secouer son frère par les épaules histoire de le faire réagir. Seulement avec Josh, cela risquait de le butter d'avantage. Elle plongea son regard dans le sien, espérant y trouver la réponse à ses questions, mais elle n'y voyait rien. Son frère était une personne extrêmement douée pour cacher ses sentiments. Avec elle, c'était plus difficile parce qu'elle le connaissait par cœur. Mais lorsqu'il s'agissait de Venus, même lui semblait perdu.

Pourquoi vous vous faites souffrir comme ça... Je ne comprend pas ?

Après tout c'était leurs histoires et elle ne devait peu être pas s'en mêler. Mais c'était plus fort qu'elle. Voir l'une des personnes qu'elle aimait le plus au monde, souffrir en silence la mettait hors d'elle, et elle aurait aimée soigner ses blessures, mais eux seuls en avait le pouvoir. C'est ce qui effrayait Jo, car elle savait qu'à ce rythme, la douleur qui les liaient ne ferait qu'augmenter. Elle posa son regard sur les étoiles et soupira. Pourquoi les gens étaient t-ils si compliquées lorsqu'il s'agissait d'amour ? Elle prit une poignée de sable dans sa main, et le jeta dans l'océan sous ses pieds.

Josh, la vie est courte et imprévisible. Si ça se trouve demain je vais traverser la rue et me faire renverser par une voiture. On ne sait pas ce qui peut se passer. Et vous deux, vous gaspiller votre temps à vous faire du mal alors que vous pourriez être heureux...

Elle reposa ses yeux remplis d'émotion sur son frère, se demandant si elle obtiendrait une réponde de sa part ce soir.



Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: Jo | Aide moi à comprendre pourquoi je réagis de cette manière et je te l'expliquerais mieux. Mer 26 Aoû 2009 - 16:12

    « Il n'existe au monde que deux tragédies: ne
    pas obtenir ce que l'on désire, et l'obtenir. »
    Oswar Wilde


    - Pourquoi vous vous faites souffrir comme ça... Je ne comprends pas ?
    Pourquoi.
    Pourquoi ?
    Elle n’était pas la seule à ne pas comprendre – et de loin. Les deux principaux concernés ne comprenaient pas non plus. Les plus proches amis de Joshua – qui n’avaient pas pu louper son attirance réciproque et son jeu du « je t’aime moi non plus » avec la jeune brune – ne comprenaient pas non plus. Il était de même avec les amis de Venus. La plupart des gens faisait comme si de rien n’était, comme si ils n’étaient pas au courant, mais au final, QUI n’était pas au courant ? Cela sonnait comme une évidence. Une cruelle évidence.
    Josh préférait sans doute se mentir. Au final, Venus et lui étaient sans doute les deux seules personnes à ne pas croire en cet amour, bien que le mot soit sans doute mal choisit. Ce n’était pas de l’amour, c’était bien plus fort que cela. Ce n’était pas uniquement deux adolescents qui avaient une simple attirance physique entre eux, c’était bien plus que cela. C’était compliqué – trop compliqué – autant pour l’un que pour l’autre. Josh avait la nette impression de connaître Venus depuis une éternité, d’avoir parcouru tant d’obstacles et d’avoir fait tant de chemin avec elle que finalement, peut être avait-il peur de gâcher tout cette vie –LEUR vie- en assumant ce qu'il ressentait à son égard. En outre, sa fierté y était certainement pour quelque chose. Il ne devait pas se monter faible, l’amour était une faiblesse ; surtout quand il s’agissait de s’enticher de Venus Vasilis. D’une certaine manière, il aurait été beaucoup plus simple de ressentir les mêmes sentiments pour une jeune fille naïve, influençable et sans caractère. La vie en avait décidé autrement.

    Johanna venait de mettre l’accent sur un de ses points faibles. Il n’en avait foutrement aucune idée… et c’était bien ça le problème. Dit comme cela, cella paraissait tellement… simple. Mais après tout, était-ce aussi compliqué qu’il en avait l’impression ? Ne lui suffisait-il pas d’aller voir Venus, de se tenir devant elle et de tout lui avouer ? Il n’avait qu’à prononcer les trois mots fatidiques qu’elle attendait depuis tout ce temps. Peut être qu’au final c’était lui et lui seul qui compliquait les choses ? Peut être. Peut être aussi qu’on ne le saura jamais.
    Jo semblait avoir remarqué qu’il n’avait rien à répondre à cela car elle reprit la parole. Décidément, il ne pouvait rien lui cacher.
    - Josh, la vie est courte et imprévisible. Si ça se trouve demain je vais traverser la rue et me faire renverser par une voiture. On ne sait pas ce qui peut se passer. Et vous deux, vous gaspiller votre temps à vous faire du mal alors que vous pourriez être heureux...
    - Je sais, mais…
    Pour une fois qu’il n’était pas sur la défensive. D’ordinaire il mentait, il disait qu’il n’y avait strictement rien entre eux et qu’on se faisait des idées fausses. Toutefois, il ne chercha pas le regard de sa jeune sœur cette fois ci. Au contraire, il l’évita, préférant lorgner la mer que d’assumer ses paroles en la regardant dans les yeux.
    Josh était hésitant, cherchant à mettre des mots sur ses pensées.
    - Non… en fait c’est très faux. Je n’en sais foutrement rien. Pourquoi je réagis de cette manière ? Aucune idée. Peut être sommes nous pas fait pour être ensemble, peut être aussi que je si j’étais moins con je pourrais…
    Il s’était subitement levé, sans que rien ne l’ait prévu. Il était debout sur la jetée, droit comme un « i », les poignets fermement crispés et son regard balayant l’horizon. Il n’avait jamais était aussi sincère, jamais il n’avait réellement avoué ce qu’il ressentait à quiconque, même pas à Jo, qui était certainement la personne à qui il faisait le plus confiance. Son regard était devenu glacé, on ne peut plus sévère. Il s’avança lentement, ses pieds atteignirent bientôt le bout de la jetée. Dans un élan de lâcheté, il aurait pu se laisser tomber dans l’eau glacée plutôt que d’essayer de trouver des explications à ses réactions idiotes, plutôt que d’éclaircir Johanna et de l’aider à comprendre. Mais comment pouvait-t-il expliquer quelque chose que lui-même ne saisissait pas ?
    - … lui dire à quel point je l’aime, conclu-t-il dans un soupire à peine audible.
    Josh tenta de se ressaisir. Doucement, il tourna la tête vers sa sœur, plongeant son regard triste dans le sien. C’était bien la première fois qu’il paraissait aussi dépité… depuis longtemps.
    - De toute manière, il est trop tard. Venus ne veut plus jamais entendre parler de moi et je suis certain qu’elle a déjà cherché ses affaires à la villa et que bientôt elle emménagera avec un autre colocataire, quelqu’un de mieux pour elle, qui saura la rendre heureuse et lui donner ce qu’elle recherche.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: Jo | Aide moi à comprendre pourquoi je réagis de cette manière et je te l'expliquerais mieux. Mer 30 Sep 2009 - 21:19


    Son frère se leva brutalement. Elle l'observa et écouta en silence ce qu'il avait tant de peine à s'avouer. Le couper dans son élan maintenant serait une idiotie. La jeune femme connaissait bien son demi-frère, et avouer ses sentiments et ses regrets étaient certainement la chose la plus difficile pour lui. Une fois son discours terminé, elle laissa le silence s'installer un moment, préférant le laisser cogiter sur ce qu'il venait de lui confier, tout en réfléchissant à la réponse qu'elle pouvait lui donnée. Tout se bousculait dans l'esprit de Johanna. D'habitude, elle savait tout de suite quel terme employé pour réconforter son frère, pour le faire sourire, mais cette histoire était bien trop compliquée pour que les mots viennent d'eux même. Considérant qu'elle l'avait laisser seul avec ses pensées bien assez longtemps, elle se leva et s'approcha lentement de lui. Elle resta simplement près de lui, à observer le spectacle qui s'offrait à eux depuis leur arrivé. Johanna ne pouvait en jurer, mais elle avait l'impression que l'eau était plus mouvementée tout à coup. Elle jeta un regard à son frère, sans pour autant parler, ou encore moins le toucher. Il ne l'aurait certainement pas repousser, mais Josh était quelqu'un d'inexpressif, surtout dans ces moments là, bien que la jeune femme n'avait pas à se plaindre car elle était l'une des personnes avec qui il était le plus proche, le plus protecteur. Elle laissa s'endurcir ce silence de plomb. Ce n'était pas un silence qui pouvait les mettre mal à l'aise. C'était un silence pensif chargé d'incompréhension. Bien qu'elle était sa sœur et qu'il lui portait énormément d'affection , il ne ferait pas le premier pas pour le briser. Il avait mit son cœur à nu et c'était assez pénible comme ça pour Joshua Stanford. Elle enlaça ses doigts fins dans les siens, comme pour lui faire sentir qu'elle était là pour lui, et ce pour toujours. Ses réflexions personnelles sur la manière d'aborder les choses n'avaient strictement servies à rien, mais elle décida de briser ce silence sans fin.

    Il n'est jamais trop tard Josh...

    Évidemment c'était une phrase d'une absurdité parfaite. Elle regretta soudainement de l'avoir dit car Jo' elle même n'avait jamais été approuvée cette phrase qu'elle entendait à tout bout de champs. Elle savait qu'à un moment ou à un autre, il était trop tard, et qu'on ne pouvait jamais revenir en arrière, malgré tout nos efforts. Ce qui était fait l'était à jamais.

    Bon d'accord, je te l'accorde, c'est la phrase la plus inappropriée que j'ai dut sortir depuis mes dix ans. Le problème c'est que... C'est que je sais absolument pas quoi te dire Josh, et encore moins quoi faire pour t'aider à régler tes problèmes.

    Elle fit une pause et posa son regard maladroit sur lui. Elle détestait au plus haut point ce genre de situation. Elle n'assumait pas le fait de ne pas pouvoir aider les gens qu'elle aime, et malheureusement avec un Stanford pour demi-frère, qui récolte les ennuis, qui est décalé sentimentalement, ce genre de situation tant redoutée arrivait souvent.

    Vous êtes tous les deux responsables dans cette histoire, et ce qui est dingue c'est que toi comme elle, c'est exactement pour la même raison: incapacité à aimer l'autre. A partir de là je vois pas où vous pourriez bien aller. J'ai pas envie de te démoraliser plus qu'autre chose, mais au fond de toi même tu sais que j'ai raison.

    Sans l'avoir voulu elle avait un employé un ton dur. Elle s'en voulait d'avoir été aussi brutale avec lui et appréhendait un peu sa réaction. Le fait qu'il lui en veuille, ou qu'il soit encore plus mal qu'il n'était serait une tragédie pour la jeune Llewellyn. Elle retira sa main maladroitement, ayant soudain peur qu'il la repousse sois l'effet d'une frustration soudaine. Elle ne l'aurait pas supporté et avait préféré prendre les devants en retirant ses doigts des siens. Elle croisa les bras sur son ventre, appréciant la sensation du vent qui s'engouffrait dans ses cheveux. Elle savait qu'elle avait tord de craindre la réaction de son frère. Il pouvait s'énerver bien sur, partir en claquant la porte derrière lui si il le fallait, mais il regrettait souvent son impulsivité et revenait vers elle si celle-ci avait eu raison. Elle n'avait jamais voulue l'avouer, mais l'amour fraternelle qu'elle portait envers Josh lui faisait peur. Elle avait peur qu'il la délaisse, voir pire, qu'il l'abandonne, comme l'avait fait leur père respectif dix-neuf ans plus tôt. Pourtant, Joshua avait été là à chaque instant de sa vie, mais malgré tout, cette crainte la poursuivait, qu'elle le veuille ou non.
    Spoiler:
     
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





Message(#) Sujet: Re: Jo | Aide moi à comprendre pourquoi je réagis de cette manière et je te l'expliquerais mieux.

Revenir en haut Aller en bas
 

Jo | Aide moi à comprendre pourquoi je réagis de cette manière et je te l'expliquerais mieux.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
F I L T H Y S E C R E T :: Crandon Park Beach & Port of Miami-