AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 (lennon&kennedy) FUCKING NIGHT !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité




Message(#) Sujet: (lennon&kennedy) FUCKING NIGHT ! Mer 1 Juil 2009 - 19:12

I LIVE A FUCKING AND DIRTY NIGHT !
JOVAN LENNON & JHORDAN KENNEDY & JAYHAN KENNEDY

Ocean Groove; Eté 2002. Jovan & Jhordan.
Il y a de nombreux avantages à êtres jeunes. Aucunes responsabilités, aucune contraintes, juste des jeux, rien des jeux et la tranquillité d'esprit. On a pas à se demander comment payer les factures, ni comment changer cette pièce sur notre voiture qui ne la fait plus avancer, on ne se préoccupe pas encore de l'impact qu'ont vos vêtements sur la société en général, vous ne vous forcez pas à manger épignards & brocolis pour garder la ligne ou encore moins à foutre en l'air votre voisinage pour le simple plaisir de cultiver une relation malsaine. Quoi que même à quatorze ans Jhordan savait déjà bien foutre sa merde chez les voisins pour occuper ses mercredis après-midi de solitude totale. Certe il y avait Jay, mais il fallait avouer que ce mec était relou à partir du délais de cinq minutes de conversation, et encore si vous arrivez à avoir une conversation de plus de cinq minutes avec lui ne tournant ni sur les jeux videos, ni sur le sex, ni sur l'argent ou les insultes vous êtes fort. Mais revenons-en à nos moutons. Cet été 2002 était comme tous les autres été de Jhordan, ou presque. Ce fut cette année que pour la première fois elle connut une peine de coeur.

JHORDAN ▬ Alors tu m'aimes ?
JOVAN ▬ Mmmoui ... un peu en tout cas.
JHORDAN ▬ Un peu comment ?
JOVAN ▬ Un peu comme assé pour t'embrasser.

Très courte conversation mais très joli baisé. Jhordan avait quatorze ans cette année là, Jovan lui en avait quinze. Il était beau, grand et très séduisant par rapport aux autres gars du collège. Le seul et unique véritable problème était que Jovan avait omis de signaler qu'il n'habitait pas Ocean Groove. Auparavant Jhordan ne l'avait jamais vu dans le coin, et croyez moi un mec comme lui elle l'aurait remarqué, même à son âge. Et pour cause elle ne l'avait jamais remarqué car le jeune homme crêchait chez sa mamie pour les vacances d'été. Autre détail frustrant, le lendemain aucun adolescent du doux nom de Jovan Lennon ne répondait à l'appel. Le petit ingrat avait foutu le camps, plié bagage et retourné chez papa/maman, et même à quatorze ans c'est assé frustrant de constater que Mister Summer fou le camp après le premier baisé que vous ayez échangés. Depuis cet été 2002 Jhordan attendait avec impatience chaque autre été pour revoir Jovan et lui mettre le coup de boule du siècle, mais le petit goujat n'avait jamais repointé le bout de son nez.


The Beach; Eté 2009. Jovan, Jhordan & Jayhan.
Aujourd'hui, en ce premier Juillet, Jhordan célébrait avec joie son premier jour de congé depuis qu'elle avait commencée son travail au Parkwest NightClub. Sauf que son jour de congé ne s'avérait pas se passer comme prévu. Morgan était porté disparu depuis quelques semaines, donc aucune partie de jambes en l'air n'avait été planifié avec son futur ex petit copain, Austin quant à lui avait d'autres projet pour ce soir donc il était totalement impossible pour la blondinette d'envisager une quelconque partie de Strip&Sex poker avec son fidele plan cul du moment. Rhys fidele à lui même restait Rhys, le parfait et pur Rhys Blythe, croyant jusqu'aux yeux aux vertus du mariage et de l'amour. Foutaise ! En bref ce soir Jho n'avait rien à se mettre sous la dent, pas même un petit coup vite fait bien fait. En ce mercredi et en se temps plus que chaud bouillant, Jhordan pensa que la Plage gazouillerai certainement plus que les pubs et les boites. Elle enfila donc sa robe la plus légère et sauta dans son cabriolet. Partir à la chasse, oui, mais partir à pied, non, surtout quand on possède sa voiture. Elle arriva donc au lieux dit en quelques minutes au volant de son bolide. C'était assé étrange pour une femme, mais Jhordan ne conduisait pas cette voiture uniquement parce qu'elle se la racontait en ville, mais surtout parce qu'elle adorait les voitures. Sa paires de seins imposante et ses jambes de déesse n'enlevait rien au fait que Jhordan adorait le camboui et ce qu'elle préférait par dessus tout c'était nettoyer titine (sa voiture) en plein été au beau milieu d'Ocean Groove en petite tenue sexy. Enfin bref, elle sortit donc de son cabriolet rouge et commenca son assenssion au coeur de la plage, le bar de la plage. Les pieds dans le sable, ses chaussures en mains elle se dirigea vers le bar et prit place sur l'un des tabourets. En tout il fallait avouer que Jhordan avait légèrement manqué de fler, la plage était déserte tout comme ce foutu bar découvert ! Elle prit donc l'une des décisions les plus dangeureuses de sa vie.

JHORDAN ▬ Une Vodka/Pomme, avec une triple dose de Vodka !

Jhordan travaillait au NightClub le plus branché de Miami et elle connaissait les alcools par coeur, son seul problème ? Elle ne supporte pas l'alcool. Mais la soirée était vraiment pire que très beaucoup supra critique.

Pour pas qu'il y ait de bordel on instaure un ordre; comme je suis la femme je choisis. x)
JHORDAN - JOVAN - JAYHAN



Dernière édition par Jhordan Kennedy le Jeu 2 Juil 2009 - 15:48, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: (lennon&kennedy) FUCKING NIGHT ! Jeu 2 Juil 2009 - 12:03

Premier Juillet 2009. La moitié de l'année passée, et pourtant, ça n'avait pas été une des pires années de Jovan. Bien au contraire. Il était revenu à Miami, là où son bonheur s'était arrêté, et là où il se pourrait qu'il revienne le chercher. Les débuts avaient été difficiles, mais au final, ça s'était révélé plutôt positif. Il était chez lui ici, même s'il galérait dans ce monde de bourges. D'ailleurs, en parlant de celà, il n'avait même plus de travail: il s'était fait viré du Blue Lagoon Bar.


Il y a quelques heures

Jovan s'était rendu au Bleu Lagoon Bar. Il devait travailler aujourd'hui. Arrivé devant le bar, il gara la vieille voiture, et l'arrêta. Il prit ses affaires, sortit de sa bagnole, et se rendit directement dans le bar. En entrant, il se fit poli, et salua tout le monde. Il ne l'aurait pas fait sans doute s'il avait su. Il se mit alors au boulot, et ce fut deux heures plus tard qu'on le coupa alors qu'il essuyait un verre.
- Lennon, viens, faut que je te parle.
Ca commençait mal. Le patron n'appelait pas les gens par leurs noms de famille. Du moins, pas quand la conversation allait être positif. Alors, c'est ça? Scott Matthews l'avait balancé? Ce grand chef cuisinier qui s'était payé sa tête avait décidé de lui en faire voir de toutes les couleurs? Il s'approcha alors du patron qui l'attendait dans un petit couloir. Il ne semblait pas content du tout, et Jovan se dit qu'il allait passer un sale moment si c'était ça.
- Oui?
- Ecoute, j'ai entendu dire que t'avais frappé quelqu'un..
Et blablabla. Ca avait duré plus de cinq minutes, cinq minutes pendant lesquels Jovan avait tenté de s'expliquer, essayant d'en placer une. Mais ce fut aussi cinq minutes pendant lesquels le patron ne voulait pas l'écouter. Le monologue du patron se termina par un:
- T'es viré.
Jovan le regarda alors. Il voulait juste savoir qui avait dit ça, qui avait révelé à la hierarchie qu'il avait frappé un client. Il se demandait si Scott avait pu faire ça, il était bourré. Si ça se trouve, il ne se souvenait même pas de tout ce qu'il s'était passé.
- c'est qui? Qui c'est qui vous a raconté ça?
- Jovan, ça ne servira à rien. Je peux pas garder un serveur qui utilise ses poings.
Il eut alors une illumination.
- C'est Blythe c'est ça?
Le silence du patron en disait long.


Le soir

Jovan s'était fait viré. Il n'avait plus de boulot, et n'avait peut-être même plus les moyens de réussir son avenir. Il avait donc décidé, pour se changer les idées d'oublier tout ça, et d'aller faire un tour à la plage. Il fallait en plus qu'il fasse croire à sa grand-mère qu'il travaillait encore, pour ne pas qu'elle s'inquète. Alors quoi de mieux que sortir? Cette Blythe, il la détestait. Avant, ils ne s'entendaient pas. Mais aujourd'hui, il la détestait réellement. Elle aimait mettre le nez dans les affaires qui ne la regardaient pas. C'était une fouineuse et une garce. Elle n'avait besoin de rien, et trouvait encore le moyen de foutre dans la mouise ceux qui avaient besoin de travailler.
Il était donc allé à la plage. Arrivé là-bas, il alla directement au bar. Avant de se faire viré, il avait eu un important pourboire, alors autant en profiter.

" Un vodka pomme s'il vous plait."

Une jeune femme à côté de lui avait commandé la même chose. Il attendait. Il ne fit pas attention de suite à cette jeune femme. Pourtant, lorsqu'il croisa son regard, il lui sourit. Il l'avait sans doute déjà croisé au bar. Elle lui disait quelqu'un. Elle avait les cheveux blonds, était bien foutu: le genre de filles à qui tu prêtes attention. Peut-être était-ce une de ces clients? Ou du moins, ex-cliente.. Il reporta alors son attention sur le serveur qui lui donna sa boisson. Il but une gorgée. Il avait passé une journée merdique, et il était loin de se douter que la soirée allait être pareil.. Parce qu'il y a des jours comme ça, où rester coucher est la meilleure des solutions.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: (lennon&kennedy) FUCKING NIGHT ! Jeu 2 Juil 2009 - 17:32

    Le soleil, la ciel sans nuage, les oiseaux qui chantent, la plage avec son sable blanc (ou jaune…) et chaud à volonté. Les filles en bikini faisant une partie de beach volley ou alors à faire bronzette allongée là sur le sable laissant les hommes qui passaient admirer leur beauté… Ou encore faisant un jogging matinale au parc. C’est ça l’été à Miami. Ou du moins pour le jeune Kennedy. Enfin il y avait encore des tas de choses, cela était juste pour la journée sinon le soir… C’est alcool coulant à flot et sex à volonté… Le monde de Jayhan se résumait en gros à cela du moins à présent. C’était fous ce que les gens changeaient au fil des années. Hein ? Mais soit n’abordons pas ce sujet pour le moment !

    Assez parler de lui non ? Il était dans les environs de 23 heures au var l’ours polaire quand une jeune femme tomba dans les bras d’un beau jeune homme sans faire exprès. Elle venait de se faire bousculer par un abrutis de première qui était trop bourré pour comprendre quoique se soit. Heureusement pour la jeune femme ou plutôt la belle brune, elle n’avait pas trop mal atterrit. Le beau brun avait un sourire ravageur, un regard à vous faire fondre, et une voix très sensuelle. Le jeune homme trouvait un charme irrésistible à la belle brune, il aimait son regard envoûtant, son sourire ravissant, et sa voix délicieuse qui raisonnait douce à ses oreilles. Elle ria quand elle se retrouva sur lui et lui, il lui sourit. Ils commencèrent à parler. Rien de bien important toute fois, ils n’échangèrent pas leur nom. Malheureusement toute bonne chose ont une fin. Un homme d’environ deux mètres et d’au moins 180 kilos arriva vers la belle et le beau et de sa grosse voix, il accosta le jeune homme « Hey mec c’est ma meuf que tu drague là ! » Le jeune homme avait légèrement du mal à le croire, comment pouvait-elle être avec lui ? Mais la jeune femme s’excusa auprès du beau et se redressa, calmant le jeu alors avec sa brute. Evitant ainsi tout problème.

    Le beau jeune homme secoua la tête ayant encore du mal à croire, se leva et se dirigea vers le bar, il posa ses deux coudes et demanda une bière au barman avec le sourire. Sa commande arriva quelques minutes plus tard, il en but immédiatement une gorgée tout en se tournant du côté de la piste de danse. Il resta dans le bar encore un moment quand il finit par tomber sous le charme d’une magnifique brune. Encore plus belle que celle de tout à l’heure. Il s’approche d’elle et commence à danser avec elle, les minutes passent puis les heures passent, ils rigolent ensemble, se taquinent, se séduisent… Puis vint l’heure de partir, alors le jeune homme propose de la raccompagner chez elle, la jolie femme accepte. Ils partent tous les deux chez elle, y passe un bon moment puis pendant que la jeune femme dors, le bel homme quitte doucement l’appartement.

    Il était encore l’heure de faire la fête ! Sans plus attendre Jay pris ses clics et ses claques pour retourner dans un bar ou mieux encore, à une fête à la plage ! C’était l’été après tout non ? Au tant en profiter pour aller se saouler et draguer et peut-être bien qu’un bain de minuit serait la bienvenue ! Héhé c’est à peine quelques minutes plus tard que le jeune Kennedy arriva à la plage, il gara sa voiture sur le parking et rejoignit les gens qui apparemment s’amusaient comme ils le pouvaient. Jay se dirigea vers le bar sachant qu’un verre ne lui ferait pas de mal. Il s’approcha du comptoir et se commanda une bière bien fraîche. On la lui passa et comme plus tôt dans la soirée, il se retourna pour voir la piste de danse sauf qu’il fut attiré par quelqu’un. Enfin pas attiré, attiré, car qui serait attiré par cette petite blonde, hum bon oui grande blonde qui lui servait de cousine ? Pas lui en tous les cas ! Il s’approcha d’elle avec sa bière à la main et un petit sourire aux lèvres.


    Tiens grand-mère t’as laissé sortir ?

    Qui aurait cru que cette soirée allait être encore plus… amusante pour le jeune Kennedy ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: (lennon&kennedy) FUCKING NIGHT ! Jeu 2 Juil 2009 - 18:22

C'était assé effrayant de constater que la plage était déserte. Certes, il y avait deux, trois personnes qui sa balladaient, ou qui quittaient le bar, mais pas grand monde d'immonile et pire encore pas grand monde de disponible. Alors Jhordan décida étouffer sa peine dans un verre. Quelque chose qu'elle n'avait jamais fait d'ailleurs, étouffer sa peine, tout comme boire d'ailleurs. Jhordan n'était pas une grande buveuse d'alcool, elle était même une petite & mauvaise alcolique. Elle buvait un verre, mais s'arrêtait là. Elle n'avait poussée qu'une fois son taux d'alcolémie au vice et ça avait bien fini à la catastrophe. Le côté positif dans cette histoire c'est qu'elle avait rencontrée un homme, charmant qui plus est. Le fait est qu'elle s'était humiliée le lendemain sous l'effet de la boisson. Elle c'était donc promis de ne jamais reboire à l'excès. C'est pourquoi quand le serveur lui apporta son verre, elle ne préféra pas y toucher.

Au moment où ce dernier posa le breuvage sur le bar, un derrière vint s'assoir sur le tabouret d'à côté. Jhordan aurait presque pu aller remercier le seigneur en se dirigeant vers l'église, mais le plaisir fut vite ruiné quand elle s'apperçut qu'il s'agissait de Jovan. Jovan Lennon, était un adolescent de quinze ans qui avait brisé le coeur de Jhordan il y a sept ans en lui offrant un baiser et en quittant la ville après. Jhordan avait même cru pendant longtemps qu'il avait été jusqu'à quitter le pays. Plus humilliant encore, la jeune femme s'était même rendu chaque été chez la grand-mère de cet homme afin de lui demander quand est-ce que son amoureux allait revenir. Elle avait laché cette histoire d'amoureux deux ans plus tard quand Esteban Carson lui détruisit tout ce qui restait de son coeur et elle n'était plus jamais allé frapper une seule fois à la porte de la vieille dâme.

Jhordan n'avait pas revu Jovan depuis cet été 2002, mais il était clair que son visage l'avait drolement marqué, pour qu'elle se souviene de lui sept ans plus tard, alors qu'il n'avait presque aucune ressemblance avec ce petit garçon que Jhordan avait connu. Il commanda alors une Vodka/Pomme, comme elle, sauf que lui la boirait certainement, alors qu'elle n'y toucherait probablement pas.

JHORDAN ▬ Alors le briseur de coeurs. T'es baisés sont-ils les mêmes qu'il y a sept ans ? Insinifiants et ... courts ?

Peut-être la reconnaitrait-il, peut-être pas. Peut-être avait-il fait ce coup là à un grand nombre de nanas cet été 2002, peut-être Jhordan avait été la seule.
Alors que Jhordan attendait une réponse du jeune homme, un bruit désagréable vint persécutter son oreille droite : Jayhan ! Ce mec était pire qu'un boullet, il s'accrochait autant qu'une sangsue et il était aussi collant que du chewing-gum. Jayhan Kennedy se trouvait être le charmant cousin de Jhordan, d'ordinaire elle le présentait comme son frère, mais il n'était que son cousin. Cela faisait maintenant sept ans qu'ils vivaient sous le même toit, sept ans que Jhordan avait débarqué et il s'agissait de presque sept de malheur. Mais mis à part les petits problèmes de copropriété ils s'entendaient à merveille et s'adorait.

JAYHAN ▬ Tiens grand-mère t'as laissé sortir ?
JHORDAN ▬ Jay ! Quel ... plaisir de te voir. Pause. Dis moi t'aurais pas un truc à faire là tout de suite maintenant, tu sais quelque chose qui se trouve loin de moi ! Comme euh je sais pas moi ... construire un chateau en papier toilette, ou peut-être faire un coucours pour savoir combien de chamalow tu peux mettre dans ta bouche en même temps, c'est cool ça, nan ?

Jay n'était pas le genre de type à faire ce genre de choses totalement stupides et puériles, mais Jhordan était sûre et certaine que ce genre de jeux lui avaient déjà traversé l'esprit.



Dernière édition par Jhordan Kennedy le Jeu 16 Juil 2009 - 21:47, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: (lennon&kennedy) FUCKING NIGHT ! Jeu 2 Juil 2009 - 18:59

Si ça n'avait pas été une journée catastrophique, Jovan aurait presque pu essayer de tenter quelque chose avec sa voisine de gauche, cette fille blonde qui était magnifique. Mais il fallait quand même qu'il se raisonne: il était amoureux d'une fille, et avait même une copine. La première ne voulait rien tenter, et la deuxième étant un leurre. Bref, la vie de Jovan était assez compliqué au niveau sentimental. Comme presque toujours.. Depuis 2006, c'était comme ça. Une fille de temps en temps, par une soirée alcoolisée ou non. Des histoires sans lendemain, et quand il y avait un lendemain, tout se compliquait le sur-lendemain. Aujourd'hui même, il embrassait une fille pour gagner de l'argent, et l'aider à trouver quelque chose. Autrement dit, tout était une catastrophe pour sa vie sentimentale.
Il aurait donc bien pu essayer de se tourner vers la jeune fille, entamer la discussion, et pourquoi pas l'attirer plus tard dans son lit si c'était réciproque -bah oui, Mamie est sourde, et la nuit elle enlève ses appareils auditifs.

Mais il n'en fit rien. Il avait eu une dure journée, ne pensait qu'à son travail perdu. Il n'avait même plus l'argent pour tout payer, et plutôt que d'essayer de trouver du boulot, il était là, assis dans un bar, à boire de l'alcool. Ouais, l'alcool aidait à noyer les désespoirs. Mais ça rendait encore le trou financier plus gros. C'était ça le pire.
Il avait donc mit sa main sur son verre, ayant détourné l'attention de la jeune femme. Il avait du la voir au bar, c'était sans doute pour ça qu'il semblait la connaitre. Pourtant, il sentait le regard de la jeune femme sur lui. Et bientôt, il fut même surprit de l'entendre prononcer quelques mots. Il se retourna alors vers elle, se demandant ce qu'elle avait. Baisers insignifiants, et courts? Sept ans? Briseur de coeurs? Mais elle était folle ou quoi? Ils ne se connaissaient même pas, et elle lui parlait comme si c'était naturel. Jovan la regarda en fronçant les sourcils.

Elle avait commandé un vodka-pomme. Ca ne changeait rien à sa vie, il y a sept ans, ils ne buvaient pas. Et puis, d'ailleurs, il y a sept ans, il n'était même pas à Miami. un type s'approcha alors de la jeune fille, et vint se coller à côté de son oreille. Jovan le regarda. Il était grand, brun. Bref, un type comme on en voit souvent ici. Il n'avait jamais croisé sa copine. Il en était presque certain. Du moins, presque. Parce qu'à partir du moment où la jeune fille ouvrit la bouche de nouveau, et que le type parla d'une mamie, Jovan comprit alors de suite de qui il s'agissait. Aie.. Il se souvenait maintenant parfaitement d'elle. Elle s'appellait Jhordan Kennedy, et vivait chez sa mamie. Elle avait un an de moins que lui, et ils s'étaient croisés, l'été 2002. Peut-être l'avait-il embrassé. Apparemment oui d'après ce qu'elle disait.

" Ah, je vois.. J'ai les deux Kennedy en face de moi à ce que je comprends."


Il les regarda tour à tour. Il s'entendait bien avec Jay durant cet été. Ils avaient passé de bons moments ensemble. Ils avaient fait quelques bétises, et jouaient au foot ou au basket. Au final, il avait embrassé sa petite cousine, il s'en souvenait maintenant. Insignifiant, et court? Qu'est-ce qu'il avait fait au juste? Il ne s'en rappelait plus.
Peut-être l'avait-il laissé, et était-il parti comme ça. Mais en même temps, ce n'était pas le genre de Jovan. Peut-être alors il l'avait embrassé comme ça, et elle, elle avait prit ça pour un grand amour. En tout cas, jamais Jo ne se souvenait l'avoir embrassé parce qu'il l'aimait passionnément. Il regarda alors Jhordan et demanda.

" Je peux savoir pourquoi tu dis ça? "
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: (lennon&kennedy) FUCKING NIGHT ! Sam 4 Juil 2009 - 15:04

    Le jeune Kennedy ne put s’empêcher d’avoir un sourire aux lèvres en entendant la remarque de sa cousine. Elle était toujours là même et pour rien au monde il voudrait qu’elle change. Il secoua la tête allant faire à son tour une petite remarque mais le jeune homme à côté de Jhordan s’adressa à cette dernière. Apparemment elle lui avait parlé. Tiens il la dérangeait peut-être en pleine drague ! En voilà une bonne nouvelle non ? Buvant une gorgée de sa bière, Jay croisa ensuite les bras, très intéressé par ce qu’il se passait et surtout se demandant ce qui allait se passer. Il écouta le jeune homme puis fronça les sourcils… Il les connaissait et n’avait pas l’air ravi de les voir en tous les cas. Le jeune Kennedy essaya de se souvenir de ce dernier, hum pas très facile alors qu’il avait bu il y a quelques heures et surtout qu’il déteste réfléchir… Tout de même, il trouva rapidement. Le jeune Lennon en personne ! Alors là, Jay ne s’attendait pas à se retrouver en compagnie de sa cousine mais également de celui qui avait brisé le cœur a Jho’ il y avait quelques années. Ce dernier s’ayant volatilisé du jour au lendemain. Piouf ! Ce dernier n’avait pas l’air très au courant de ce qu’il se passait. Faut dire qu’après avoir embrasser Jhordan, il avait disparu et les deux cousins ne l’avaient plus revus depuis, et du temps s’était écrouler depuis ! Avec toutes les femmes de la terre, il avait de quoi oublié un baiser d’adolescence non ? Hum soit ! Jayhan s’était toujours demander d’ailleurs si Jovan était parti à cause du baiser ou pour autre chose ? Mais soit !

    S’approchant de Jovan et de Jhordan, il se retrouva quasiment au milieu des deux. Il voulait absolument participer à la discussion bien que sa cousine aurait sûrement préféré qu’il aille voir ailleurs… mais comme quoi… Dans la vie on ne peut pas avoir toujours se qu’on désire hein ? ^^ Jay changea ses bras de place en plaçant l’une dans sa poche et l’autre la bière à la main accoudé sur le bas.


    Alors il est temps d’avoir une petite explication Lennon ! Ou étais-tu passé après le baiser hein ?

    De quoi se mêlait-il ? Et bien des affaires de sa cousine bien sûr ! C’était connu d’ailleurs, Jay aimait bien fourrer son nez dans ce qu’il ne le regardait pas et encore plus quand il s’agit de sa cousine chérie… Hum ! Surtout que durant ces trois dernières années, il n’avait pas été là pour elle, que se soit pour l’aider, la soutenir, pour l’embêter ou encore la taquiner et rendre ses journées meilleures… oui bon pas exactement meilleures mais presque ! Jay avait son regard qui se baladait entre Jovan et sa cousine, une fois ils étaient posés sur le jeune homme et la seconde d’après sur Jhordan. Il savait que cette dernière allait riposter à sa remarque, n’appréciant pas du tout qu’il se mêle de ça… Mais c’était toujours mieux quand elle n’aimait pas qu’il participe a la convers’… non ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: (lennon&kennedy) FUCKING NIGHT ! Jeu 16 Juil 2009 - 22:23

Un jour quelqu'un a dit 'On choisit ses amis, mais on ne choisit pas sa famille', pour Jhordan ces paroles n'avaient jamais vraiment eut un sens à ses yeux. Il est vrai que l'on ne choisit pas les membres de sa famille, mais quand on y réfléchis bien, on ne choisit pas non plus certains de nos amis. La jeune femme avait passée pas mal de temps à se demander qu'elle était la réelle signification de cette phrase. N'ayant jamais eut de famille à proprement parlé ce ne fut pas chose facile que de trouver une réponse à cette énigme. Un géniteur absent & violent, un mère six pieds sous terre, puis de nouveau un père six pieds sous terre, tout était alors devenu assé complexe pour Jhordan quand il fallu définir le mot 'famille'. Était alors venu à elle, et une fois encore sans sa bénédiction, sans sa propre volonté, sa grand-mère et son cousin. Elle avait donc commençait à comprendre ce qu'étais réellement une famille. Jhordan eut donc sept ans quand elle pu enfin dire elle aussi qu'elle avait une famille. Mais un bonheur est souvent, bien trop souvent, accompagné d'un malheur. Dans le cas présent on ne peut pas réellement appeler cela un malheur, le nom exact a donner serait ... Jayhan ! A sept ans Jhordan comprit le sens du mot famille et presque au même moment elle compris l'implicite de 'On ne choisit pas sa famille'. C'était alors enchainé tout un tas de drame lié à ce cousin. Jayhan était vraiment le boulet dans toute sa splendeur, le bout-en-train et la scène qui se déroulait sous ses yeux témoignait de manière positive ce que pensait Jhordan a propos de son cousin.

Jovan : Ah, je vois.. J'ai les deux Kennedy en face de moi à ce que je comprends.
Jhordan : Braaaavo ! Et t'as trouvé ça tout seul ou quelqu'un te l'a soufflé ?

Accompagnée de cette ironie et de ce foutage de gueule Jhordan lança des regards tout autour des trois jeunes gens pour mimer ses paroles. A la recherche d'un potentiel souffleur. Jhordan savait pertinemment que personne ne venait de souffler la réponse à un million à l'oreille de Lennon, mais disons que les souvenirs du passés cumulés à la soirée merdique qu'elle passait, ajouté au fait que son cousin se trouvait à une distance de moins de dix mètres d'elle, la mettait salement en rage. De toute manière six jours et demi sur sept Jhordan ressentait le besoin de s'exprimer avec mesquinerie et moquerie envers les gens, pleine de rage ou non, c'était un peu sa marque de fabrication, les gens parlaient d'elle comme quelqu'un de vulgaire et violent, de méchant et sarcastique, de mesquin et mauvais et c'est d'ailleurs ce qu'elle préférait dans les rumeurs qui tournaient à son sujet. Sauf que dans son cas il s'était avéré qu'aucune de ses rumeurs étaient fausses, donc autant dire que ces rumeurs n'en étaient pas.

Jovan : Je peux savoir pourquoi tu dis ça ?
Jhordan entrouvrit sa bouche pour répondre, ou plutôt pour mordre sur Jovan, mais Jayhan commença a prendre ses aises. La blondinette n'eut pas le temps de répondre à la question du jeune homme que la grosse tête de Jayhan vint se fondre entre Jovan et elle, banane jusqu'aux oreilles le jeune homme articula une phrase au milieu d'une conversation qui ne le concernait même pas, autant dire qu'il agissait comme à son habitude.

Jayhan : Alors il est temps d’avoir une petite explication Lennon ! Ou étais-tu passé après le baiser hein ?

A l'entente de cette phrase Jhordan eut une secousse de panique qui lui fit déscendre son verre de Vodka/Pomme, très corsé, d'une traite. Cachée par son cousin qui jouait les inspecteurs gadgets entre les deux anciens partenaires de bisous, Jhordan tira la grimace en avalant la triple dose de Vodka qu'elle venait d'ingérer sans être remarquée. Pour une serveuse sa capacité à encaisser un maximum de verres était plutôt très subjective et mauvaise, ce qui était plutôt étrange. Paniquée à l'idée de découvrir pourquoi Lennon avait quitté la ville il y a sept ans Jhordan venait d'ingurgiter quelque chose qu'elle regreterai sans aucun doute plus tard. Après que le contenu de son verre ait finit dans son estomac Jhordan frappa violement le verre vide et retourné contre le bar.

Jhordan : La même chose !

Un verre c'était déjà très risqué, mais un deuxième c'était carrément un sucuide organisé. Jhordan sortit donc sa tête de derrière son cousin, toujours posté entre elle et le briseur de coeur enfantin.

Jhordan : Le crétin marque un point. Où étais-tu Lennon ? Ca nous intéresse, je t'en pris raconte nous.

Un vulgaire et sourire forcé aux lèvres Jhordan se repositionna derrière Jayhan afin de pouvoir reéceptionner son second verre. Une fois encore elle le but sans s'arrêter et fit les mêmes gestes pour marquer son énervement. Verre vide et retourné violement sur le bar. Maintenant la blondinette était prête à écouter ce que Jovan Lennon, briseur de coeur 2002 avait à dire pour sa défence.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: (lennon&kennedy) FUCKING NIGHT ! Lun 20 Juil 2009 - 14:24

Si on avait dit ce matin à Jovan qu'il passerait une journée et une soirée aussi merdiques, il vous aurait rit au nez. Et puis encore? Qu'est-ce qu'il pourrait bien se passer qui rende cette journée désagréable? Il était à mille lieux d'imaginer tout ça. A mille lieux d'imaginer qu'il n'aurait plus de boulot. A mille lieux d'imaginer qu'il allait devoir s'expliquer sur un fait qui datait de 2002. Et pourtant, c'était bien ce qu'il s'était passé, et ce qui allait se passer.
il avait en face de lui, les deux Kennedy. Deux cousins.. Aussi chien et chat l'un que l'autre, et aussi aimant l'un l'autre. C'était un peu bizarre. Ils se renvoyaient les pics, mais ça se voyait, ils s'aimaient beaucoup. Autant dire qu'ils étaient chien et chat tout les deux.
Jovan regarda d'abord le garçon. Puis la fille. Il était vrai qu'elle ressemblait encore beaucoup à la petite Jhordan qu'il avait connu. Qui te l'a dit? On te l'a soufflé? A sa remarque, Jovan ne put s'empêcher de rigoler. C'était plus un rire moqueur. Comme si il avait eu besoin que quelqu'un lui souffle qui c'était. Elle était si transparente? et Jovan l'aurait embrassé juste comme ça, histoire d'embrasser un fantôme? il ne répondit rien à celà, de per de vexer la jeune Kennedy si, au contraire, il ouvrait la bouche.
Son regard se posa sur son cousin. Celui-ci voulait savoir où il était passé après le baiser. Et pour avoir une réponse à sa question, le jeune homme s'était rapproché d'eux. Tiens donc.. où était-il bien passé après le baiser? Ainsi donc, ils en étaient à cette période de la vie? pour répondre, revenons un peu en arrière.

C'était en 2002. Jovan avait à l'époque 15 ans. Il était revenu à Ocean Grove parce que son père devait faire une tournée avec l'orchestre, et que sa mère, elle aussi devait partir. Ils avaient laissé Jo aux soins de ses grands-parents, Charlize et Rohan Lennon. Mais autant vous dire que les premiers instants avaient été difficiles. Il ne tenait pas plus que ça à revenir à Miami après tout ce qui s'était passé. Alors, il avait fait des connaissances, s'était fait des amis avec lequel il passait du temps, histoire de ne plus trop penser à cette histoire de noyade. Et au final, il avait même embrassé Jhordan Kennedy, alors que lui-même avait une petite amie, là-bas à Boston. Le lendemain, ses parents l'avaient ramené. Il était parti sans rien dire. Il faut dire que lui, n'avait prêté aucune attention au baiser.

Jhordan devait avoir peur de sa réponse, parce que dès qu'elle entendit la question, elle se mit à boire presque cul-sec sa vodka et en redemanda. Tiens, elle avait la descente facile. Il la regarda boire, et engloutir sa vodka. Puis, celle-ci reposa la question. Alors où était-il passé? Il devait vraiment répondre correctement, ou devrait-il un peu modifier, histoire de ne pas la vexer. En même temps, qui se vexerait pour une histoire vieille de 7 ans? Mais en même temps, c'était peut-être le premier amour de la jeune fille. Lui-même avait 14 ans quand il avait embrassé pour la première fois une fille. peut-être c'était la même chose pour elle.
Sa main droite sur son verre de vodka, Jo en but une gorgée. Il regarda alors la jeune fille, et demanda.

" Tu veux vraiment savoir pourquoi j'étais pas là le lendemain? "


Il se retourna alors vers le jeune homme. Ca allait être à lui qu'il allait dire ce qu'il voulait dire.

" t'es prêt à la consoler? "


Puis, il se retourna vers la jeune fille. Allez savoir ce qu'il lui prit de dire ça. Mais peut-être était-ce dû à tout ce qui s'était passé aujourd'hui, et ce matin même. Peut-être était-ce la fatigue cumulée à l'énervement. Peut-être était-ce tout simplement parce que Jovan avait envie d'en finir rapidement.. toujours est-il qu'il lui dit.

" Je n'y ai prêté aucune importance à ce baiser. J'avais déjà une copine à Boston pour tout te dire. Et le lendemain, j'ai dû repartir là-bas... "


Oui, vous l'avez sans doute remarquer: Jovan manque de tact. L'histoire de la petite copine à Boston, il aurait pu la zapper.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





Message(#) Sujet: Re: (lennon&kennedy) FUCKING NIGHT !

Revenir en haut Aller en bas
 

(lennon&kennedy) FUCKING NIGHT !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
F I L T H Y S E C R E T :: Crandon Park Beach & Port of Miami-