AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 TEXTE INDÉPENDANT ▬ Christmas is coming to town

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Georgie Keily
the light is all but gone.
avatar

♦ Posts : 7868
Multinicks : teza, jemima, reggie, louisa, matt & selina
♦ Credits : ava@mine ~ sign@tumblr

Status : single mom; flirting in secret w/ irving; still in love with her ex husband
Address : #1523 apple road, w/ rhys
Job/Studies : firefighter.
Quote : remember yourself as a little girl, she is counting on you to protect her.
Activité(s) de quartier : brigade du quartier.


HALL OF FAME
To Do List: having a baby, visit Antwon, stop rushing to him, stop thinking about it, stop being selfish, heal, never open her heart to love again.
Contact List:
RP status: [ ■ ■ ■ ] ; irving - marcus - xavi

Message(#) Sujet: TEXTE INDÉPENDANT ▬ Christmas is coming to town Sam 20 Déc 2014 - 10:46



IT'S THE MOST WONDERFUL TIME
OF THE YEAR




Si le temps se rafraîchissait à Miami, les cœurs, eux, se réchauffaient à l'approche de Noël. Même les plus réticents, les plus sceptiques ou rabats-joies, ne pouvaient s'empêcher de sourire en voyant l'immense sapin débarquer au centre d'Ocean Grove. Indifférent ou non, le Maire de Miami faisait pourtant bonne figure, il n'avait guère besoin de faire beaucoup d'effort, un regard de sa part suffisait à charmer toutes les bonnes femmes du quartier. Avec beaucoup d'enthousiasme Abby Maslany avait enfilé un chapeau de père Noël et commençait déjà à fouiner dans les cartons que nombreux de ces voisins déposaient au pied du sapin. Plein de bonnes intentions, Joe Kidder avait déboulé brusquement, une échelle sous le bras, passant maladroitement entre ses voisins, manquant d'éborgner la sublime Naomi Lahr. Un véritable ange parmi cette horde de fou furieux souhaitant à tout prix placer l'étoile au sommet. Pour calmer les esprits, Donald Montgomery passait timidement, le regard vissé sur ses chaussures, un plateau à la main rempli de pâtisseries faites maison. Un véritable délice pour ses voisins et une publicité gratuite pour ce gentil pâtissier très discret. Avec beaucoup d'élégance et adressant des sourires à tout va, Shilan Gozlan se mouvait entre les résidents, choppant une décoration par-ci par-là, et aidant généreusement les enfants qui ne parvenaient pas à se faire une petite place. Un merveilleux spectacle, un véritable buffet à volonté pour le footballeur du coin. Lleyton Meyhew n'en perdait pas une miette, son regard traînait d'un postérieur à un autre. Et c'était avec son sourire charmeur qu'il vint aider Antigone Illwood à accrocher une énième guirlande. De son côté Tommy Brythe aidait son fils à enfiler son manteau avec difficulté, le garçonnet ne pouvait s'empêcher de remuer dans tout les sens, pressé de mettre sa petite contribution dans cet immense sapin. Jace Basinger, clope au bec, attitude nonchalante, se contenta d'un haussement d'épaule face à la scène, avant de rentrer chez lui. Une vague hésitation s'était lu dans son regard, mais vraisemblablement l'esprit de Noël n'avait pas encore touché tout le monde. Plus loin, assises sur le bord du trottoir de l'une des nombreuses maison de Lemon Street, Harley Clarke et Jemima Eason s'enfilaient du lait de poule et des cookies tout en pouffant de rire et commentant les moindres faits et gestes des habitants du quartier.

Oui, les températures chutaient considérablement, doudounes et écharpes étaient enfin de sorties.  Pendant ce temps, les rues s'illuminaient, les vitrines revêtaient leurs tenues de fête et l'on croisait de plus en plus de père Noël dans les rues. Pour ceux qui y prêtait attention, de nombreux éclats de rire retentissait partout, croisant ces soupires exaspérés dans les magasins de jouets. Les bras chargés de cadeaux, du bolduc plein les cheveux, une guirlande autour du cou... Noël approchait à grand pas.



_________________
 
i'll be the one, if you want me to, anywhere, (i would've followed you), say something, i'm giving up on you. (and i will stumble and fall), i'm still learning to love, just starting to crawl
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.filthy-secret.com/t12600-georgie-lonesome-road http://www.filthy-secret.com/t11427-journal-de-bord-de-georgie-keily http://www.filthy-secret.com/t13746-og-n1523-apple-road-famille-jacobsen-keily#513162
Georgie Keily
the light is all but gone.
avatar

♦ Posts : 7868
Multinicks : teza, jemima, reggie, louisa, matt & selina
♦ Credits : ava@mine ~ sign@tumblr

Status : single mom; flirting in secret w/ irving; still in love with her ex husband
Address : #1523 apple road, w/ rhys
Job/Studies : firefighter.
Quote : remember yourself as a little girl, she is counting on you to protect her.
Activité(s) de quartier : brigade du quartier.


HALL OF FAME
To Do List: having a baby, visit Antwon, stop rushing to him, stop thinking about it, stop being selfish, heal, never open her heart to love again.
Contact List:
RP status: [ ■ ■ ■ ] ; irving - marcus - xavi

Message(#) Sujet: Re: TEXTE INDÉPENDANT ▬ Christmas is coming to town Dim 28 Déc 2014 - 19:38



And if the sky comes falling down
I know I'll make it home to you somehow.




Pourquoi faire de Noël un jour si spécial? En quoi était-ce si particulier? Était-ce les illuminations, apportant toujours plus de magie à cette période de fête? Était-ce le repas en lui-même, l'idée d'offrir toujours plus à ceux que l'on chéri tant? Ou peut être déballer ses paquets, sous un sapin que l'on a soigneusement décorer comme celui de la dernière revue à la mode trônant encore sur la table du salon? Non, toutes ces petites choses se répétaient d'année en année. Les chocolats chauds devant le même film de noël à l'intrigue si prévisible, avaient toujours la même saveur. Les décorations bien que différentes se ressemblaient toutes. Les mets du réveillon étaient toujours les mêmes. On passait des heures en cuisine pour orchestrer le repas parfait, une journée de stresse, minuté, chronométré, le Père Noël lui-même avait des lutins pour pouvoir se décharger un peu. Mais non, Noël devait être spécial, magique, féerique, unique.
La magie était peut être ailleurs...

Un indice se dessinait dans le regard humide de Suzan Miggliazzo. Incapable d'apprécier la vue s'offrant à elle, ne parvenant pas à s'extirper de ses draps. Ce n'était pas la grippe, pas même la cuite de la veille. Non, la jolie brune était simplement hantée par ses souvenirs, résolument seule et pensant à Malcolm Beech et Irving Stevensson qui auraient bien pu lui changer les idées. Un peu de compagnie en sommes. Chose à laquelle Llewyn St-James avait renoncé. Pour lui, Noël n'était rien d'autre qu'un jour comme les autres. Il n'y avait pas de sapin chez lui, pas de décoration ou de reste d'un énorme repas de noël. Il se contentait de subir cette journée comme si rien n'était différent. Pourtant, il entendait les chants à l'extérieur, les rires des enfants qui jouaient et il se sentait d'un seul coup aussi triste que le Grinch dans sa montagne. Il était seul et tout ce qu'il pouvait faire, s'était se cacher sous sa couette. Pour Jolene Milburn, les éclats de rire des enfants jouant sous la neige, étaient à la fois douloureux et plein de promesse. Portant, tristement une main à son ventre, la jeune femme finit par se rendre au cimetière afin de visiter la tombe de ses parents comme elle le faisait chaque année. Une tradition bien triste et pourtant si significative. Elle s'apprêtait à rentrer chez elle alors que son petit-ami, désireux de se faire pardonner lui proposait un week-end à Aspen. C'était donc loin de ses voisins, loin de l'enthousiasme ambiant, que la jeune femme s'envolait. Dans son appartement fraîchement loué et pathétiquement vide, Jemima Eason avait le droit à un réveil en fanfare. Son fidèle ami à quatre pattes regardait la neige tomber depuis plusieurs minutes et ne pouvait attendre plus longtemps pour s'y rouler. C'était donc dans sa grenouillère 'Olaf' que l'australienne était sortie dans le quartier, son téléphone bien au chaud dans la paume de sa main. Ne pouvant s'empêcher d'espérer un coup de file, un petit message de la part de Priam; mais rien. Sa meilleure amie en revanche, une véritable enfant dans l'âme se laissait déborder par son propre enthousiasme. Harley Clarke se précipitait à la fenêtre pour observer la neige tomber. Dix minutes plus tard, la voilà devant sa maison, à former des boules de neige qu'elle s'apprêtait à jeter sur des passants innocents. Si certains se considéraient trop âgés pour ce genre de divertissement, ce n'était pas le cas de Harley qui riait aux éclats et envoyait des milliers de photos/vidéos à son entourage qui ne tarderait probablement pas à la traiter de tous les noms. En dépit de la solitude, certains parvenaient à déambuler dans les rues enneigées avec un débordement d'enthousiasme tel que cela en devenait suspicieux. À l'image d'Abby Maslany, cette dernière se réjouissait de ce Noël comme jamais. Elle fut plus que ravie d'arracher la page de novembre de son calendrier, et à mesure que le 25 se profilait son sourire grandissait. Le mystère était entier, mais au moins, son sourire inondait chacun de ses voisins à en devenir contagieux. Ainsi, même Odelia Duarte qui n'était pas habituée à fêter Noël, s'était décidée à briser la tradition. À l'accoutumé, la brunette se contentait d'observer sa famille adoptive décorer le sapin, cette année, elle comptait bien s'offrir son tête à tête avec son propre sapin. Décorant son arbre, le sourire aux lèvres tandis que les premiers flocons parsemaient les rues du quartier.

Mais si pour certain, l'appel de la solitude semblait inévitable, pour d'autre, Noël était aussi l'occasion de réconciliations inespérées et de réunions inattendues. Ainsi, Basil Lane, toujours un peu amoureux, avait pu profiter de la présence de Parfaite, observant tout deux leurs enfants ouvrir leurs cadeaux, les yeux encore endormis mais l'excitation à son paroxysme alors qu'ils découvraient les joies des jeux sous la neige pour la première fois, sous l’œil attendri de leurs parents. Et dans la catégorie famille atypique je demande Knox Lee Spencer et Adriel Lamontagne. Tout deux réunis par la présence de leur amie et ex pour le premier, Maya et autour de leurs enfants, respectivement Max et Maisy. Et puisque l'esprit de famille était important aux yeux d'Adriel en ce jour de Noël, la mère de sa fille était également de la partie. Ce n'était pas un mal au final, puisque cela permettait à chacun d'entre eux de ne pas être séparés le jour de Noël, et de voir les frimousses de leurs enfants s’épanouir. Et sans surprise, Wanda Marques n'avait pas manqué de s'offrir un matin de fête en compagnie de sa grand-mère, dont la sénilité avait eu le don de donner quelques couleurs extravagantes à l'ambiance de la maisonnée lorsque dernièrement elle était persuadée de retomber au plus innocent des âges. Et forcément, la rouquine jouait volontiers les aïeux en compagnie de Lester Wolveridge, avec pour autre compagnon la plus fertile des imaginations. Et qui dit réunion presque improbable, sous-entends le Noël de deux protagonistes n'affectionnant pas cette fête, mais pourtant membre de la même famille par un incroyable concours de circonstance. Ainsi, Antigone Illwood avait invité Thomas Spark à fêter Noël auprès d'elle. Cette dernière enceinte de 6 mois et ce géniteur prêt à se faire les efforts nécessaires pour cette famille en devenir, avaient consentit à célébrer le 25 décembre entre eux.

Et bien loin de ces réunions atypiques, de ces histoires rocambolesques, de ces incroyables retournement de situations, certains se laissaient pousser des ailes. Un costume rouge sur le dos, une fausse barbe blanche accrochée et un horrible faux-ventre de vieux pépé, Joe Kidder avait l'air d'un crétin. Chez lui, noël était fêté à 300% et même son neveu n'y échappa pas, déguisé en parfait petit lutin. Et cette année, oncle et neveu se rendaient dans un orphelinat du coin distribuer des cadeaux. Ils avaient simplement répondu à une annonce faite par la bénévole A. Eesha Johar, elle aussi déguisée pour ce 25 décembre. Avec le magnifique chiffre qui régnait dans son compte en banque, elle n'avait pas résisté à l'envie de faire sourire les enfants. L'indienne en avait aussi profité pour inviter un certain Cole O'Connor à venir célébrer noël. Son fils allait avoir plein d'amis pour profiter un maximum de cette journée. Où comment nous enseigner l'esprit de noël. En effet, cet élan de générosité s'emparait de bons nombres de personnes à cette époque de l'année. Teza Stark y comprit. La jeune femme avait abandonné sa mine bougonne et bien qu'elle ait fait l'effort de passer le réveillon en compagnie de ses parents, c'était à l'hôpital qu'elle s'était rendue le lendemain matin. Sa voiture aussi remplie que la hôte du Père Noël, Stark distribuait tout ses cadeaux, attendri par les sourires de tout ces enfants et de leurs parents reconnaissants.

D'autres familles, d'autres spectacles parfois surprenant. Rejetant l'idée d'un Noël en tête avec soi-même, des duos parfois inattendues pouvaient ainsi se former, à l'image de Naomi Lahr et Irving Stevensson. Bien que colocataires, c'était à l'initiative du brun, délaissant enfin son travail que tout deux avaient pu se découvrir une attirance mutuelle. Un jeu de séduction mais pour quel aboutissement? Qui avait cédé le premier? Pendant que la neige tombait derrière leur fenêtre, à l'intérieur, cette relation prenait une tout autre tournure. Un peu plus loin, c'était une fois encore deux colocataires qui se retrouvaient autour d'un bonzai de Noël. Emrys Redkins et G. Dagher Nystrand s'étaient réunis autour de cet arbre à décorer un peu à la dernière minute. Qu'importe, lorsque la présence de l'autre était en définitif le plus important. Puis il y avait les traditionnelles (ou pas) réunions de famille. Ainsi la maison des Winston avait, quant à elle, retrouvé des allures de fourmilière lorsque la plupart des aînés n'avaient pas manqué de profiter du toit familial, et plus encore du talent culinaire de maman et du pied de sapin généreusement garni par papa, pour s'offrir une matinée plus que convivial (et surtout assourdissante lorsque le prix ira à celui qui se fera le plus entendre au cœur de cette foule digne du plus confus des black friday). Ambiance plus masculine chez les Byrne, qui, ignorant la foule à l'extérieur s'étaient reclus dans la maison de l'aîné de la famille. Et tandis que Luther proposait une matinée jeux vidéos en compagnie de Call of Duty, Ronan acceptait la bouche pleine des chocolats qu'il venait de s'enfiler en 'cachette'. Mais une famille unie, c'était peut être tout ce qu'il manquait à certain. Ce pourquoi, Oliver Brett se retrouvait de garde à l'hôpital, pour mieux fuir les éclats de rire et les jouets qu'il n'y avait pas au détour d'un sapin illuminé, Vesper s'était laissée tenter par l'invitation du patriarche Crowley, qui avait réussi l'exploit de réunir l'ensemble de ses filles et petites-filles autour de la tablée familiale (non pas sans quelques chamailleries habituelles). Et plutôt que de se joindre au second Noël de sa fille au détour de cette joyeuse sauterie, Elyès Antwonn avait quant à lui préféré passer ce matin de fête avec son indésirable colocataire - qui n'avait finalement rien de si indésirable : de quoi offrir à Hazel Fawkes un tête-à-tête avec le père fouettard plutôt qu'avec le père Noël ! Et la famille étant ce qu'il y avait de plus important chez les Hendrix, Jace Basinger et Lola Burgess avaient mit un point d'honneur à être ensemble pour Noël. Se retrouvant à présent à deux, c'était d'autant plus important pour eux. Mais ne faisant rien comme les autres, ces deux là avaient passé le réveillon à dévorer des sucreries en regardant des programmes idiots à la télé avant d'avoir eu l'idée de confectionner des brownies à la marijuana. N'ayant pas fermé l’œil de la nuit et sous l'emprise de leurs biscuits aux plantes magiques, les Hendrix, une assiette chacun sous le bras, étaient sortis partager les fruits de quelques minutes de pâtisserie avec leurs voisins. Et dans le genre farceur, les Wayland en tenaient une couche. Dissimulés derrière un buisson, Meera et son frère Milo, s'amusaient à balancer des boules de neige à qui voulait bien passer devant eux. Bien sur, ils comptaient les points, et 50 de plus pour Milo qui venait d'en balancer une en pleine tête de ce pauvre Donald Montgomery.

Peut être était-ce aussi simple. Qu'importe qu'il y ait une dinde aux marrons ou un bol de riz. Qu'il y ait 20, 10 ou aucun cadeau sous un sapin présent ou non. Ce n'était pas là le véritable esprit de Noël. Les illuminations bien que magnifiques à regarder n'étaient pas la raison de ces sourires. Un Noël n'était unique que par la présence de ceux que l'on aime, que par la joie dans le regard moins chanceux que nous, que dans les souvenirs partagés. Il n'y avait rien de spectaculaire, seulement de l'amour, un moment spécial en compagnie d'amis, de famille, ou de parfaits inconnus, avec toujours en tête, le bonheur des autres avant le sien. La générosité, le partage, la sincérité avant tout. C'était peut être tout simplement cela, l'esprit de Noël.




_________________
 
i'll be the one, if you want me to, anywhere, (i would've followed you), say something, i'm giving up on you. (and i will stumble and fall), i'm still learning to love, just starting to crawl
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.filthy-secret.com/t12600-georgie-lonesome-road http://www.filthy-secret.com/t11427-journal-de-bord-de-georgie-keily http://www.filthy-secret.com/t13746-og-n1523-apple-road-famille-jacobsen-keily#513162
 

TEXTE INDÉPENDANT ▬ Christmas is coming to town

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
F I L T H Y S E C R E T :: ▪ ADMINISTRATION ▪ :: the pretty lies, the ugly truth :: Previous Seasons :: Season 7-