AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 STAND ; who ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité




Message(#) Sujet: STAND ; who ? Mar 23 Juin 2009 - 10:34



‘Qui ?’ Telle avait été la réaction d'Elvis lorsque sa mère lui avait annoncé qu'Alvira allait venir vivre à Ocean Grove. Après lui avoir rappelé qu'Alvira était sa cousine, la jeune demoiselle lui avait alors répondu un vague ‘OK’, avant de partir, une bouteille de bière à la main. A l'époque, peu lui importait les histoires de familles, les allées-venues de ses voisins. Deux ans auparavant ; à cette époque, l'après-diplôme, son avenir, lui importait plus qu'une cousine lointaine. D'ailleurs, elle n'avait aucun souvenir de cette fille. Elle était sure de l'avait déjà croisé peut-être quelque fois auparavant, mais son visage ne lui revenait pas en mémoire. Ce n'est que plus tard, lorsqu'elle ouvrit un vieil album photo familial qu'elle se rememora ses traits, après être tombé plus ou moins par hasard sur une photo représentant deux jeunes filles, l'une blonde, l'autre brune. C'est la brune qui l'interessait. Elle était légèrement plus petite que la jeune fille qu'était Elvis à l'époque, ses cheveux étaient attachés en une queue de cheval basse négligée, et portait des vêtements sombres qui semblait plus destinés à la période hivernale qu'à l'été ; au contraire de la blonde, qui arborait une robe jaune. Derrière les deux jeunes filles qui posaient à l'extérieur, un ciel couvert annonçant la pluie. La légende titrait : "Alvira and Elvis, august 1998". Depuis, elle était presque sure de ne pas avoir revu cette cousine depuis un sacré bout de temps. Sa mère non plus ne sembalit pas très proche de sa soeur, se contentant d'un coup de téléphone pour la nouvelle année. Elvis ne chercha plus jamais à se renseigner sur cette personne, et lorsque Alvira arriva à Ocean Grove, le quartier où Elvis avait toujours vécu, les deux jeunes femmes continuèrent de vivre en parfaite inconnue comme elles l'avaient toujours fait.

Personne ne connaissait la raison exacte de la venue de sa cousine aux Etats-Unis. Ce n'était surement pas pour voir sa famille, c'était certain, bien que la demoiselle ait d'abord avancé cette version sans jamais la confirmer. il n'y en avait aucune autre. Elvis avait longtemps essayé de se renseigner, d'abord auprès de ses parents, sans succès. Elle essaya aussi auprès d'Alvira, sans succès non plus. La jeune femme brune était entourée de beaucoup de mystère, ce qui ne plaisait guère à Elvis. D'ordinaire, elle n'aurait pas cherché plus loin. Tout ce qu'elle considérait trop dur, trop fatiguant, trop ennuyant était laissé tomber peu de temps après. Elle avait autre chose à foutre dans sa vie que ça, disait-elle alors. Mais cette cousine l'intriguait, il y avait quelque chose qui la dérangeait chez elle. Aussi, elle avait peu à peu abandonner les recherches.
Mais depuis, Elvis avait changée. Elle n'avait pas fait d'études, elle n'avait trouvé aucun job interessant, bref, elle n'avait rien fait de sa vie. La jeune demoiselle continuait de faire la fête comme elle l'avait toujours fait, de boire et de fumer comme elle l'avait toujours fait, de se droguer comme elle l'avait toujours fait. Seule sa vision des choses avait changée. Ce qui aurait pu paraitre plusieurs années auparavant comme un détail insignifiant relevait aujourd'hui de la plus haute importance. Depuis, sa cousine qui était à l'époque comme une iconnue était devenue à ses yeux quelqu'un de plus en plus interessant.

Aujourd'hui, jour de vide grenier. Les deux rues principales du quartier Ocean Grove, Apple Road et Lemon Street, grouillaient de monde, chacune regorgeant d'acheteurs et de vendeurs amateurs. Presque chaque voisin était posté devant sa porte, un stand rempli d'objets ou de meubles plus ou moins vieux dont il souhaitait se débarasser. On y trouvait de tout, du guide touristique de l'Allemagne datant de 1992, au tableau représentant des pêcheurs peint par l'arrière grand-mère qu'on avait accroché pour lui faire plaisir, mais qui depuis était morte. Certains y étaient tout de même persuadés que l'on pouvait y trouver des offres interessantes. On voyait ainsi les passants se promener avec un vieil abajour sous le bras possédant encore l'étiquette d'achat, ou encore un avec un carton rempli de playmobil. Au dessus d'eux, le soleil éclatant semblait bruler tout homme qui sortait de l'ombre. Une chaleure épouvantable régnait, et pourtant, les températures affolantes n'avaient pas semblés déranger les achats. Pour Elvis, en revanche, c'était trop. Elle était restée sagement chez elle, avant de sortir quand la maison s'était aussi transformé en véritable en four. Elvis n'avait rien à vendre. Aucune vieillerie, rien dont elle souhait se débarasser. Lorsqu'elle avait quitté le foyer familial, elle n'avait pratiquemment rien emporter, ce contentant des affaires et des meubles qu'elle possédait dans sa chambre. Depuis, cette pièce était vide, et ses parents l'avaient sans doute transformés en débaras, en souvenir d'elle. Tout ce qu'elle possédait chez elle était flambant neuf. Rien ne sentait la poussière, rien n'avait l'air d'avoir dépassé la date de garantie. Elle aimait son chez-elle, qui rayonnait toujours. Dès qu'elle se sentait lassée d'un meuble, ou qu'il présentant une marque de faiblesse, elle le jettait, tout simplement. Donner à des associations ou vendre ne lui avait jamais traversé l'esprit. Elle jetait, purement et simplement.

Sa cousine, possédait au contraire un stand, juste devant sa maison. En se promenant dans Lemon Street, la jeune femme observa qu'il ne faisait pas parti des plus rempli, bien qu'il regorge tout de même d'offre interessante. Comment est-ce qu'Alvira réusissait à tenir avec cette chaleur ? Surtout après l'Irlande. Elvis savait qu'elle était parti après, mais elle ne savait pas où elle était allée. Peut-être dans un endroit chaud, justement. En tout cas, elle semblait s'ennuyer fermement, ne possédant pas de clientèle particulière. Surement à cause de sa réputation étrange, qu'elle trainait ici depuis son arrivée. La jolie blonde avait longtemps entendue des comme commérages à son sujet, mais ils s'étaient peu à peu apaisés. Bien qu'elle continuait d'entendre encore que sa cousine était peut-être une tueuse en série venue à Ocean Grove en mission. Ridicule. Elle ne faisait pas partie des plus aimées, et Alvira le savait surement. Cet instant était le moment idéal pour aller la voir, de bavarder, et de lui arracher peut-être quelques informations. C'est ce qu'elle fit. Elle prit deux bières fraiches de son frigo, et traversa en direction du stand de sa cousine, qui était encore seule.
Avec un sourire accueillant qu'Alvira lui rendit à moitié lorsqu'elle l'aperçu, Elvis arriva au stand. Elle essayait de paraitre le plus aimable possible, comme si elle n'était qu'une gentille voisine qui venait donner un coup de main.


    [size=9]ELVIS -Salut ! Tu t'en sors ?
    Elle lui tendit une des deux bierres.
    ELVIS - J'ai pensé que t'en voudrais peut-être une avec cette chaleur, elles sortent tout juste du frigo.




Dernière édition par Elvis Richards le Ven 3 Juil 2009 - 12:11, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: STAND ; who ? Jeu 2 Juil 2009 - 11:48


    Les vide grenier ne faisaient pas parti du quotidien de la jeune femme et pourtant cette année elle avait décidé de se prêter au jeu, ayant un tas d'affaires inutiles qui trainaient chez elle. Ainsi donc, Alvira Devlin fit naître devant chez elle un stand plus ou moins garni en objets de valeur. Certes elle n'avait pas le stand le plus prestigieux mais ses objets avaient le mérite d'être bien traités et de bonne qualité. En tant qu'historienne elle mettait un point d'honneur à savoir parfaitement d'où venait chacun de ses objets. Il lui était ainsi plus facile de négocier un prix. Elle possédait un grand nombre de connaissances, impossible de la duper et les quelques passants qui s'étaient attardés devant elle l'avait compris. Assise sur le perron de sa demeure là où le soleil tapait moins fort et une vague parcelle d'ombre naissait, Alvira tentait de faire face à la chaleur insoutenable du jour. Elle avait toujours détestait la chaleur, même sur cette maudite île. Malheureusement elle avait choisi de s'installer à Miami, l'endroit le plus chaud sur terre selon elle. L'Irlande et son climat plus clément lui manquait énormément. Qui plus est sa peau supportait mal le soleil, par chance elle ne bronzait que très peu. Il s'agissait là d'une chose que sa mère lui avait transmis, la seule et unique chose qu'elles avaient en commun. Le peu de client qui s'attardait sur son stand lui permettait au moins de ne pas trop bouger et donc d'éviter les coups de chaleur. Que n'aurait-elle pas donné pour plonger dans une piscine. Bien que l'île ne lui manquait absolument pas, elle regrettait les jours de baignade dans la mer froide. Fermant les yeux, comme si cela allait changer quelque chose ou que le souvenir de l'eau sur sa peau l'aiderait à se rafraichir, elle écoutait néanmoins le bruit constant des gens marchant et s'énervant contre le soleil. Il n'y avait malheureusement pas grand chose à faire si ce n'est s'hydrater régulièrement. Un soupir s'échappa de sa bouche tandis qu'elle rouvrait les yeux pour découvrir sa cousine Elvis s'approchait. Que lui voulait-elle encore ? Découvrir le pourquoi du comment sans doute. C'était devenu une habitude chez la jolie blonde. Elles n'avaient jamais été très proche si ce n'est dans leur enfance à en juger par quelques photos. Puis, avec le temps et le déménagement d'Alvira, elles s'étaient totalement perdues de vue, surtout que leur mères n'étaient pas très proches non plus. A peine un coup de fil par an. De toute évidence la famille Richards ignorait beaucoup de chose sur le compte des Devlin. Cela ne semblait déranger personne qu'Alvira ai disparue sans nouvelle. Cela l'arrangeait bien au fond, au moins personne ne lui posait de questions. Personne mis à part Elvis bien sur. Alvira prenait un malin plaisir à l'envoyer sur de fausses pistes ou à la faire tourner en rond. Elle n'appréciait pas qu'on se mêle ainsi de sa vie privé, surtout qu'elles n'avaient pas grand choses en commun, elles étaient pour ainsi dire de parfaites étrangères l'une pour l'autre. Néanmoins elle ne niait pas apprécier sa cousine. C'était une fille gentille dans le fond. Même si elle n'avait que peu de souvenirs la concernant, elle savait que les deux petites filles s'aimaient beaucoup à l'époque. Enfant unique, Alvira voyait Elvis comme une sœur. Les choses avaient bien changé depuis. Lorsqu'elle fût assez près d'elle et qu'Elvis lui fit son plus beau sourire, Alvira ne pu que le lui rendre bien que son propre sourire fût moins sincère. Tout en répondant à sa question, elle prit avec joie, et soulagement, la bière qu'elle lui tendait. Enfin quelque chose de frais qui pourrait lui faire oublier l'espace d'un instant cette chaleur.

    - Et bien comme tu peux le voir il n'y a pas foule autour de moi.

    Un nouveau sourire vint éclairer son visage tandis qu'elle tapotait la marche près d'elle afin qu'Elvis vienne s'y asseoir. Elle n'avait pas vraiment envie de discuter mais savait pertinemment que sa cousine ne lâcherait pas le morceau. Si elles devaient parler alors mieux valait qu'elles soient sur le même niveau plutôt que de forcer Alvira à se rompre le cou. Ouvrant sa bière d'une main experte, comme si elle avait fait cela toute sa vie, Alvira pressa la bouteille fraiche contre sa peau, ce qui lui procura quelques frissons bienvenue.

    - Merci, j'en avais bien besoin !
Revenir en haut Aller en bas
 

STAND ; who ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
F I L T H Y S E C R E T :: Le vide grenier caritatif-