AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 STAND | You recognized me? Amazing . ҉ ROWLANDS

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité




Message(#) Sujet: STAND | You recognized me? Amazing . ҉ ROWLANDS Lun 22 Juin 2009 - 7:04






    • Une pile d’assiettes désordonnées, de couleurs fades où le fond semble avoir été raclée plusieurs fois.
    • Une série de trois gourdes en plastique orange, où l’un semble avoir perdu le couvercle.
    • Un abat-jour en dentelle violet.
    • Un immense chandelier en fer forgé décoratif
    • Une bicyclette pour adulte de couleur verte.
    • Un gigantesque miroir à bordures sculptées.
    • Un panier à pic-nic contenant d’objets divers pour enfants allant aux petits personnages des Power Rangers à ceux de Batman.
    • Une chaise en bois, ressemblant à celles qu’on retrouve dans les classes d’école.
    • Des appareils électriques allant au vieux grille-pain jusqu’à la machine à pain qui se retrouve toujours dans son emballage original.
    • Cinq tableaux de couleurs diverses, représentant des paysages arctiques ou aquatiques.
    • Un vase à fleur en forme de nain de jardin.
    • Une penderie en cèdre où il manque une poignée.
    • Une échelle de piscine.
    • Des vêtements pour hommes dans la quarantaine, tous poussiéreux.
    • Uniforme militaire pour un enfant de 12 ans.
    • Un casque de viking en plastique.
    • Une boite en carton contenant une tonne de câbles électriques, pour différentes utilités.
    • Une seconde boîte contenant divers livres, pour les enfants, la cuisine, les voyages, les animaux, etc.
    • Un télescope avec différentes lentilles.
    • Une pile de cousins coordonnés de couleur doré et brune.
    • Un tapis d’entrée au motif de coq.


    Chacune des personnes de la rue Apple Road, ou bien encore ceux venus d’un peu plus loin, avait la chance de pouvoir chercher leur petit bonheur dans l’une des ses choses énumérés un peu plus haut. Le stand avait été monté par Esteban qui se faisait une immense joie d’espérer se débarrasser de toutes ses choses qu’il considérait comme des vieilleries. Il avait sortit la table qu’ils utilisaient habituellement lorsqu’ils avaient la brillante idée de faire un barbecue ou encore d’inviter plus de 4 personnes à souper. Il avait tout organisé, terriblement enjoué à se marrer de voir des gens repartir avec des choses qu’il ne voulait plus revoir et qu’il espérait vivement ne plus remettre la main dessus. Par contre, il n’était pas question pour lui de s’encombrer inutilement d’objets qui avait servis aux autres… ormi si c’était comestible. S’il avait besoin d’un objet, il n’aurait qu’à se rendre dans le magasin le plus prêt et se l’offrir. En plus de l’élément, se débarrasser des trucs inutiles, Esteban y voyait déjà l’avantage de draguer de jolies voisines. Une jolie nappe qui appartenait à sa mère avait été dressée sous la pile d’objets tous étalés sans grand soin dans l’unique but qu’on les regarde ou que l’on bouge d’autres objets pour observer les autres. Beaucoup des visiteurs s’approchaient, espérant se satisfaire de quelconques ragouts ou secrets qu’ils auraient pu découvrir à travers cette vulgaire vente de garage alors qu’ils ne pouvaient que repartir avec quelque chose qu’ils appréciaient, tout en se convainquant que tout semblait être normal. Oui, Esteban Carson restait fidèle à lui-même en tenant son stand de son plus grand sourire Colgate tout en montrant son torse nu. Et rien ne semblait étrange dans sa vente, bien que certains aient pu y reconnaître quelques effets familiers.

    Les hommes pouvaient être découragés, ou même fâchés, il n’en restait pas moins que les femmes semblaient tout de même apprécier. Ça se voyait à leur visage, bien qu’elles préfèrent vivement ne rien dire pour ne pas provoquer «l’homme de leur vie»… ce qui était totalement n’importe quoi. Esteban s’afférait à être gentil, bien qu’il avait tendance à offrir du favoritisme aux femmes qui se présentaient devant lui. Bien qu’il respectait un certain âge. Les femmes mures à la peau plissée n’étaient pas exactement dans son barème de prédilection. Vers midi, le stand des Carson sembla se vider lentement alors que la plus part des passants s’offraient une pause pour manger quelque chose. Esteban s’offrait une sandwich qu’il avait par miracle réussit à faire lui-même et regardait nonchalamment les maisons en face de lui. Pourtant alors qu’un passant s’approchait de lui, il ne bougea pas de sa position l’air complètement calme et serin. S’il avait pu le reconnaître si rapidement, sans doute s’il n’aurait pas resté assis à manger tranquillement, attendant que le passant jette un œil à toutes ses choses.


      -Donc si quelque chose vous intéresse, faites-moi un prix!


    Une simple formule de politesse, expliquant par la même occasion pourquoi aucune de ses choses ne portait d’étiquettes annonçant un quelconque prix. C’était surtout par insouciance, parce qu’Esteban s’en fichait un peu du prix des choses, tant qu’il s’en débarrassait le plus rapidement possible. Il y avait bien des choses auxquelles il portait une véritable valeur et chacune des choses étalées devant lui n’en faisait pas parties. Mais l’idée de recevoir de l’argent au même titre que de jeter toutes ses choses à la poubelle avait quelque chose de motivant pour Esteban. Il ajoutait parfois à l’un ou l’autre client que ça lui faisait plaisir de rendre services aux autres et qu’il y voyait là comme une bonne action.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: STAND | You recognized me? Amazing . ҉ ROWLANDS Dim 28 Juin 2009 - 16:56

    Déjà plus de deux mois présent à ocean grove et il avait, jusque là, toujours réussi à ne pas croiser son ancien ami. Certes, Neal connaissait toutes les feintes pour fuir la foule - & si Esteban suivait la foule, alors Neal n'aurait aucun mal à ne jamais le croiser. Rowlands sortait de chez son cousin, très tôt le matin et y rentrait quand la nuit était tombé. D'ailleurs à mainte reprise, son cousin lui avait dis qu'il n'était qu'un fantôme pour lui & sa petite amie. Une femme que Neal n'appréciait guère, à cause de différents familiaux va-t-on dire. C'était la raison pour laquelle, il restait encore moins chez eux. Pourtant, malgré ça, le jeune homme gardait en tête toute les personnes qui autrefois étaient amis avec lui.

      FLASH BACK ETE 2001
      (...)
      « & celle-la ? Disait-il en hochant la tête vers une jeune mannequin »
      « Trop grande de taille Avoua son ami, contraint »
      « Et elle ? Pointant du doigt une rouquine »
      « Pas assez blonde... »
      « Et celle avec le foulard ?! Sa bouche se transforma en un sourire moqueur »
      « Haha Neal! Levant les yeux au ciel, il paraissait ironique Que t'es drôle, une mémé...»
      Neal voulait reconnaître que son humour laissait parfois à désirer, mais il n'en eut pas le temps; que Carson était déjà en train de faire une moue. En même temps, Neal voulait lui montrer qu'il était bien trop difficile, il trouvait à chaque fois des excuses interminables pour caser dans la conversation Victoria Blythe. Chose qui ne laissait jamais indifférent Neal, même si il était assez fière que son amie plaise à autant de ses copains. La plupart venaient discuter d'elle avec Rowlands, et ce dernier n'en connaissait pas la raison. Est-ce parce qu'il était son meilleur ami et que tout le monde le savait, ils espéraient donc que Neal allait pouvoir leur arranger l'affaire ? Ou est-ce par curiosité de savoir si Victeal existait bel et bien ? Ce serait un peu sous une forme de politesse pour connaître la vérité ? Ma foi, cela ne déplaisait pas à Neal, qui en jouait forcément. Et Carson connaissait son point faible, il était l'un des seuls à pouvoir casser l'ambiance de Neal, et d'ailleurs dès qu'il pouvait le faire; il ne se gênait pas.
      « Cependant ta copine blonde hummm, avoua t'il sans crainte et en jouant de sa bouche je dirais pas non... »
      « La ferme Carson! »
      Pauvre con!


    Alors que la plupart des habitants se dépêchaient d'arriver au plus vite à cette enchère - de peur de ne plus avoir aucune affaire, le jeune Rowlands prenait tout son temps. Il s'était levé à une heure assez tôt et s'était volatilisé pour aller acheter quelques trucs à manger; croissants, biscuits etc... Dans la rue apple road, on commençait déjà à étaler les tables, nappes et quelques objets sans valeur. Il avait enfilé un survêtement et cachait sa tête avec la capuche de ce dernier. Les mains dans les poches, yeux rivés sur le sol; il avançait d'un pas rapide, bien que chacun des habitants reconnaissaient Rowlands - ils faisaient comme si il ne le voyait pas. Les petites voisines avaient pourtant le regard porté sur Neal, et un sourire en coin. Mais personne ne lui parlait, personne le remarquait plus que ça, personne ne croisait son regard. Arrivé à l'intersection de sa rue, il retira sa capuche et se mit à courir jusqu'au magasin. En esquivant les malheureux piétons sur son chemin, qui semblaient vouloir arriver avant tout le monde à l'enchère. Plusieurs fois, le garçon soupira en levant les yeux au ciel, ils étaient tous aussi pitoyable. Les enchères dureront un week-end complet alors rien ne le pressait. A croire qu'il était l'exception même... Arrivé devant l'entrée, il y entra et sans hésitation; il savait où allait et quoi prendre. Quelques trucs pour lui, il en avait profiter aussi pour prendre quelques croissants pour le cousin et sa petite amie. Ce n'était pas grand chose, mais c'était mieux que rien. Il en avait aussi pris deux de plus et repartit aussitôt dans la rue et fit la route inverse.

    De retour chez lui, il laissa se fermer la porte en claquant, déposant par la même occasion le sac sur la table, se mit même à ranger la nourriture; laissant le sac de croissants sur la table de la salle à manger. Ils avaient l'habitude de se lever quand Neal était déjà partit, et aujourd'hui rien ne manquait à l'appel. C'était ainsi, qu'il prit le sac comportant les deux croissants et qu'il sortit de la maison. Il ne savait même pas l'heure qu'il était, tout juste qu'il était tôt pour un samedi matin. Cependant, de nombreux couples, enfants se promenaient dans la rue, à la découverte d'un objet en voix de disparition, sans doute. Neal faisait plus attention aux gens qui l'entouraient, qu'aux objets. & son cousin ne tardera d'ailleurs pas à y mettre quelques trucs de son grenier. Non loin de la, Neal aperçu enfin une tête qu'il connaissait bien. Non pas qu'il était rester en contact avec lui, cependant Carson n'avait pas tant changé que ça, il n'avait pas déménagé non plus. D'après le cousin de Neal, il était même devenu un bon garçon, sans trop de problèmes. Il le voyait souvent au coin de la rue, avec pratiquement que des filles ou accompagner de Duncan - ancien ami de Neal également. Et c'était avec une certaine rancoeur qu'il semblait prendre la mesure de son acte : Duncan & Esteban étaient des garçons fidèles - en amitié du moins. C'était avec cette image d'eux, que Neal avait continué de vivre sa nouvelle vie à ocean grove, sans ses deux meilleurs amis. Pourtant, hors mi Dakota & Victoria, ils avaient étés autrefois les personnes les plus proche de lui; mais même ça, ne suffisait pas au jeune homme pour vouloir tout effacer. Bien évidemment, ce n'était pas Neal qui devait leur en vouloir, bien au contraire. Cependant, il ne cessait de penser qu'ils ne formeraient plus jamais le trio des mousquetaires. Ils ne seront plus rien l'un pour l'autre, si ce n'est des anciens meilleurs amis.

      « Combien ce télescope ? »


    Pointant du doigt le télescope en question, Esteban ne semblait pas le reconnaître à sa voix. Relevant le visage vers la fameuse voix, Neal affichait un sourire au coin des lèvres tandis qu'il gardait son doigt pointé sur l'objet en question. Sept ans d'absence, ce n'était pas rien; cependant il fallait s'y faire.. Neal serait prêt à repartir du jour au lendemain si sa vie en dépendait une nouvelle fois...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: STAND | You recognized me? Amazing . ҉ ROWLANDS Jeu 2 Juil 2009 - 5:23



      Flashback- Février 2002

        -Alors pourquoi tu voulais me voir Dun?
        -Tu sais quoi? On le reverra plus.

      Esteban était resté silencieux devant son ami. Neal était vraiment partit sans que personne n’en sache rien. Envolé. Esteban s’était présenter à la maison des Rowlands et s’était heurter à une maison vide. Duncan avait essayé, en vain, de contacter ceux qui étaient proches de Neal… Les deux amis s’étaient retrouvés dans une rage intérieure d’incompréhension et de deuil. Après un an, Esteban abandonnait déjà l’espoir de revoir Neal. Mais apparemment ce n’étais pas le cas de Duncan. Prenant place à coté de son meilleur ami, Esteban avait soupiré. Oui il détestait les conversations sérieuses, mais il aurait toujours été là pour ses amis. Même si ça impliquait trouver des mots pour leur remonter le moral.

        -Tu le connais Neal. Il a mille raisons de revenir ici.
        -Ouais mais putain Este, il a disparu du jour au lendemain sans rien nous dire!
        -Il avait peut-être des…
        -Ouais, des raisons de merde. Qu’est-ce que tu crois qu’il nous cachait?
        -Qu’est-ce que j’en sais…



    Esteban détaillais du coin de l’œil ce client qui regardait ce qu’il avait bien à vendre. Pendant un moment il se demanda la motivation du type. Qu’est-ce qu’il espérait trouver dans toutes ses vieilleries? Ou encore, pourquoi est-ce qu’il pensait trouver quelque chose d’intéressant chez lui? Il se répondit tout seul en clamant la curiosité. Alors sans chercher à se poser d’avantages de questions, Esteban attendait patiemment qu’il choisisse quelque chose, ou qu’il parte. Il n’avait pas tellement envie de faire sensation en vantant les mérites de son stand comparé aux autres présents un peu partout dans Ocean Grove. Il n’en avait carrément absolument rien à faire d’être moins fructueux. Tout ce qu’il voulait c’était ne plus voir ses trucs étalés devant lui. C’était pour ça que la veille Esteban avant demander un coup de main à son colocataire pour dépoussiérer quelques recoins louches du sous-sol. Son père pas présent à la maison depuis déjà 1 ans et 4 mois, Esteban avait décidé de prendre les devants ignorant les futures réprimandes de celui-ci… ou encore ceux de sa mère. Surtout que depuis quelques temps, les choses s’étaient envenimées entre lui et sa mère. Un Esteban en colère qui défonce le mur chez son ami Elias, tout simplement parce qu’il souhaiterait que ça mère ne sorte pas avec M. Danison, ce qui impliquerait d’une certaine manière être le voisin d’à coté. Est-ce qu’imaginer la kidnappant pendant la nuit pour l’expédier à Chicago devait être une idée totalement délirante? Parce que malgré lui Esteban y voyait là une très bonne solution pour ne plus la voir dans son champ de vision.

    «Combien ce télescope?» Dérangé dans ses pensées, Esteban releva la tête vers son visiteur avant de suivre des yeux l’objet en question. Qu’est-ce qu’il en savait au fond? Il avait demandé ça il y avait quelques années déjà et le télescope avais eu qu’une et unique utilité. Espionner les voisins. Ou plus précisément les voisines. Mais après un moment il s’était rapidement lassé lorsqu’il remplaçait son voyeurisme pour quelque chose de plus concret. Esteban s’en allait dire un chiffre plus ou moins vague alors qu’il reporta son attention sur l’inconnu et fonça les yeux face au sourire que celui-ci lui offrait. Quelque chose venait de le déranger plus qu’il ne l’aurait cru. Ses pieds venaient de descendre de la table alors qu’il se redressait lentement tout en dévisageant celui-ci. Avait-il resté si longtemps au soleil qu’il avait déjà quelques hallucinations étranges? Dans un sens c’était presque impossible. Complètement confus, Esteban se passa la main dans les cheveux. Il avait l’air d’un idiot qui n’était pas certain de quelque chose. Et pourtant, malgré le fait que devant lui, Neal se tenait… 7 ans ne l’avait presque pas changé si ce n’est qu’il paraissait plus sombre, plus mystérieux. Différent. Loin d’être la personne qu’il se souvenait de connaître.


      -Putain de merde! Qu’est-ce que tu fous ici mec?!


    Il aurait pu sembler fâché. Mais il laissait cette réaction à Duncan qui le ferait amplement pour deux. Et puis ce n’était pas son cas. Esteban était vraiment content si bien qu’il se ficha complètement de ce qu’il faisait pour aller serrer dans ses bras son ami. S’était-il raidit? Qu’est-ce qu’il en avait à faire alors qu’il était si content et surpris, qu’il en riait idiotement? Il était l’insouciant des trois mousquetaires. Le dernier à croire que leur amitié s’était transformée et que face à face ils devenaient de terribles étrangers. Relâchant Neal, Esteban se recula d’un pas ayant totalement oublié le télescope. Il y avait des choses bien plus importantes comme savoir depuis combien de temps son ami était de retour. Et surtout, qu’est-ce qui s’était passé?


      -Faut que j’appelle Duncan! Putain, t’a pas d’idée combien il sera content de savoir que t’es là!



Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: STAND | You recognized me? Amazing . ҉ ROWLANDS Mer 8 Juil 2009 - 13:42

    Il était rare qu'on ignore le jeune homme, en général une multitude de demoiselles se ruaient sur lui pour le questionner. Les premières questions étaient si il était réellement le Rowlands connu d'ocean grove. Beaucoup en avait un souvenir lointain mais existant. Neal avait régulièrement frappé les esprits - que ce soit envers les femmes, mais aussi envers la plupart des hommes montrant la haine éprouvé. Certaines, osaient demander la raison pour laquelle il était parti, pourquoi il était de retour impliquant la possibilité que ce soit pour une Blythe. Aussi imperturbable que possible, il paraissait à chaque fois décontracté - trop même, ce qui déconcertait la plupart des gens. En fait, pour être franc, Neal ne savait même pas ce qu'il foutait ici, sur ce stand en compagnie de Esteban. Pire encore, il ne connaissait encore moins la raison l'ayant poussé à revenir à ocean grove. Peut-être cherchait-il le pardon, peut-être voulait-il retrouver sa jeunesse perdue; peut-être était-il seul maître de sa manipulation ?! Mais ce qui était certain et ce qu'on ne pouvait douter était son retour. Serait-il capable de repartir du jour au lendemain ? Bien sur. En serait-il capable sans en parler aux autres ? A ses yeux, s'était même une obligation. Après tout, il est une personne volage et très solitaire - il préfère ne pas s'attacher, ne pas devoir rendre de compte. Ses sept ans loin des autres n'a fait que renforcé son caractère d'être solitaire. Il aurait préféré ne pas revenir, mais s'y sentait obligé. Pour retrouver entièrement Neal Rowlands - qu'il avait clairement perdu en délaissant Victoria, et si pour se retrouver il devait tout faire pour la reconquérir, il le fera! Sans once de remord, il saura jouer de son charme, de sa manipulation exquise pour renouer contact avec les anciens. Il n'était plus le même; il n'était plus ce gentil Rowlands avec ses connaissances et le méchant, avec ses ennemis. Il était simplement LE Neal Rowlands, prêt à tout pour arriver à ses fins, contre quiconque s'opposant à ses idées. Et même à ceux ne s'y opposant pas. Tandis que la plupart des personnes était à ses côtés, rare lui attachaient une importance particulière - chose qui contrairement à ce qu'on pourrait penser, ne le dérangeait pas plus que ça..

      « Putain de merde! Qu’est-ce que tu fous ici mec?! Disait-il en souriant, n'osant avancer vers Neal, faut que j’appelle Duncan! Putain, t’a pas d’idée combien il sera content de savoir que t’es là! Ajouta-t'il en osant un pas. Enfin. »


    Le jeune homme était en train de baisser sa main petit à petit, pendant que son ami descendait de la table pour aller le rejoindre. Neal, quand à lui restait immobile. Debout à ses côtés, Esteban n'osait penser à un retour définitif & Neal n'en aurait pas été surpris - si Esteban le lui en aurait fais part. Tout le monde aurait pu rencontrer Neal et, pourquoi pas discuter avec lui. Immédiatement, la personne aurait ressenti les feintes du jeune homme pour être seul. Et oui, il aimait bien trop la solitude pour vouloir se mélanger à la foule. Mais loin de passer pour un être complètement isolé et déconnecté - il connaissait ses limites pour ne pas être coupé du monde extérieur. Bien souvent, il agissait comme un petit manipulateur - rare ont étés les personnes sur qui il se reposait sans vouloir les contrôler. Grand gamin, il a toujours aimé avoir toutes les cartes en main, être le maître du jeu & arrivait à déplacer certains pions selon son humeur et son idée derrière la tête. Non pas qu'il aimait voir son quartier en ruine, mais il n'était pas rare de ne pas le voir lors d'une bagarre entre jeunes, souvent même il y participait. Et quel était le mal à ça ? Étais-ce un mal de s'occuper personnellement des habitants de son quartier ? De vouloir refaire ocean grove à sa façon et de ne garder que de bons éléments ? Même à une dizaine d'années, le trio se plaisait à avoir une telle influence - les filles n'étaient pas rare lorsqu'ils étaient réunis. C'était comme si ils attiraient les gens, les filles surtout; tel du miel attirerait les abeilles. La réaction du jeune homme avait eu tendance à faire fuir Rowlands, qui fit sous ses premières impressions, une moue décontenancée - Carson l'avait pris dans les bras et Neal n'avait pas cherché à le repousser; bien qu'il en fut surpris. A peine lâché, il recula d'un nouveau pas; comme pour reprendre une distance inexistante.

      « Je passais dans le coin et... & quand j'ai vu tout ça dit-il en montrant du doigt les stands autour de lui, j'me devais de rappliquer.. Finit-il par dire, tout penaud »


    Devant le sourire amicale de son ami, Neal arrivait à se détendre quelque peu. Sur les nerfs il savait qu'un jour ou l'autre, la vérité éclatera. Chose qu'il ne voulait pas, il avait donc pris la décision qu'il changerait de conversation, dès que celle-ci se rapprocherait de son retour. C'était la raison pour laquelle, il préférait éviter de préciser la date de ce dernier - soit en avril 2009. Nous sommes tout de même en juin, donc si calcul bon, cela fait depuis plus de deux mois qu'il était présent dans sa ville natale. Et il connaissait suffisamment le jeune homme pour savoir que ce détail ne lui échappera pas. C'était d'ailleurs l'un des seuls détails que Carson en parlera sérieusement. C'était absurde pour Neal de voir un ami tel que lui - rieur, blagueur, chieur - se préoccupait autant d'un passé que Neal n'était pas fier. Il aurait préféré affiché sur son front : le passé doit rester passé. Regardons l'avenir! Histoire de bien faire comprendre qu'il ne voulait pas en parler mais si il avait songé à l'écrire, le dire - il n'était pas prêt à le faire. Cela aurait inciter bien plus de gens à connaître ses raisons et Neal était une personne détachée, souvent magicien. Un peu comme si il envoyait en l'air un bouquet, pour faire passer en dessous la table d'autres informations. Et sans trop attendre, il recula d'un pas, à nouveau; renfermant ces mains dans les poches. La capuche de son survêtement le cachait soigneusement et les lunettes de soleil lui permettait la vue de ce qu'il désirait sans se faire prendre au piège; chose qu'il appréciait. Neal fit une moue davantage plus visible, se renfermant presque dans un silence absolue, lorsqu'on vînt lui parler de... De Duncan Thomas. Ses yeux sombres soigneusement caché derrière la paire de lunette pourrait même y être décelée. Malgré lui! Il n'était pas venu ici pour entendre parler de cet homme, dont Neal semblait lui en vouloir. Est-ce une fausse illusion ou la stricte vérité ? A découvrir...

      « Inutile de perdre ton temps Esteban, dit-il en rapport à Duncan »


    Ce n'était pas méchant, ce n'était pas contre Carson. Mais Neal avait été peut-être légèrement plus proche de Duncan que de Esteban; il s'imaginait donc que ce dernier aurait eu plus de mal que son ami Esteban. Se faire à l'idée du retour d'une personne tel que lui, n'était sûrement pas facile - la relation entretenue était très exclusive, très proche, très lourde pour vouloir oser tout rompre du jour au lendemain. Et sans aucune explication, ni même sans parler de son envie de partir. Si ils avaient étés rien qu'un tout petit peu intelligent, ils auraient probablement penser que c'était de la faute du père - Neal n'ayant que douze - treize n'aurait pas pu partir seul. Mais apparemment ils rejetaient l'entière faute sur le camarade Rowlands. La raison pour laquelle Neal était plus proche de Dun que d'Este ? Peut-être qu'il y a des secrets encore bien cachés, il doit y avoir des choses inavouable aux monde entier, au peuple d'ocean grove. Ceci étant la relation fusionnelle entre les trois meilleurs amis étaient très forte, trop pour Neal peut-être ?! Il se sentait pris au piège, humilié de ne pas pouvoir faire bande à part. Il aimait beaucoup ses amis, c'est vrai; mais de là à rester toute sa vie avec eux, ça lui semblait impossible. Il ne voulait pas leur faire de mal, il ne voulait pas les blessés; il voulait juste prendre du recule, ne plus être rattaché au petit clan qu'ils avaient formés. Et puis entre Neste ( Neal&Esteban ), la relation était souvent plus réservé, plus dur qu'avec Necan ( Neal&Duncan ). Esteban recherchait toujours l'affrontement, il avait ce besoin de vouloir commander, il ressemblait bien trop à Neal. Il était gentil mais aimait titiller, c'était plus fort que lui. Alors mordant à l'hameçon, en temps qu'un vrai pitbull; Neal tombait à chaque fois dans le panneau et ça se finissait parfois très mal, en bagarre, à l'hôpital, ou chacun de son côté en boudant - et j'en passe. Alors que Duncan était plus méchant qu'eux intérieurement, il agissait moins en gamin et était sûrement le plus calme des trois, il arrivait à rétablir l'ordre avant le déchirement fatal. Seulement le lendemain la roue tournait, et le quotidien reprenait son chemin : soirée, bagarre et hôpital. C'était le quotidien de la bourgeoisie d'ocean grove.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





Message(#) Sujet: Re: STAND | You recognized me? Amazing . ҉ ROWLANDS

Revenir en haut Aller en bas
 

STAND | You recognized me? Amazing . ҉ ROWLANDS

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
F I L T H Y S E C R E T :: Le vide grenier caritatif-