AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 INTRIGUE N°1 ▬ behind every smile, devil may hide.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Georgie Keily
the light is all but gone.
avatar

♦ Posts : 7868
Multinicks : teza, jemima, reggie, louisa, matt & selina
♦ Credits : ava@mine ~ sign@tumblr

Status : single mom; flirting in secret w/ irving; still in love with her ex husband
Address : #1523 apple road, w/ rhys
Job/Studies : firefighter.
Quote : remember yourself as a little girl, she is counting on you to protect her.
Activité(s) de quartier : brigade du quartier.


HALL OF FAME
To Do List: having a baby, visit Antwon, stop rushing to him, stop thinking about it, stop being selfish, heal, never open her heart to love again.
Contact List:
RP status: [ ■ ■ ■ ] ; irving - marcus - xavi

Message(#) Sujet: INTRIGUE N°1 ▬ behind every smile, devil may hide. Dim 16 Sep 2012 - 21:54


This Fall on Filthy Secret

« Alors ? Il a parlé ? » L’inspecteur Anton Gilbert sortait de la salle d’interrogatoire, la mine dépitée tandis qu’il retournait à son bureau où son équipier l’attendait. « Tout ce qu’on a pour l’instant c’est cette stupide carte du Joker, et cet imbécile qui répète qu’on l’a payé pour vandaliser le parc avec sa voiture. » Il prit place dans sa chaise lessivé par cet énième bizarrerie de cette fichue banlieue. Son co-équipier Tony Jones, n’arrêtait pas de retourner cette carte encore et encore. Bien qu’ayant été expertisée, aucune empreinte, elle restait une carte banale d’un jeu de cartes ordinaires. A ceci près qu’elle était à l’effigie du Joker. Au début cette histoire fit sourire au poste de police, rappelant bien sur l’ennemi juré de Batman. Les inspecteurs Gilbert et Jones héritèrent des surnoms des héros de cette bande dessiné célèbre. Mais l’affaire restait belle et bien sérieuse. Cet accident avait fait de nombreux blessés graves et légers et un mort. « Y a quelque chose d’autre là-dessous, ce gamin est un peu turbulent mais de là à foncer sur tout ses voisins. » Jones ne put s’empêcher de faire une blague pour détendre l’atmosphère, bien que cela n’était pas du tout le moment idéal. « Peut être qu’il n’aime vraiment pas la politique. » Dit-il tout sourire en se pensant très spirituel. Son co-équipier ne prit pas la peine d’y répondre quoi que ce soit et se contenta de pousser un soupire en réalisant qu’une fois de plus ils allaient avoir des journées difficiles grâce aux habitants de ce quartier en apparence tranquille.
« Gilbert, Jones ! Du nouveau à Ocean Grove. » Une effervescence soudaine réveilla les deux inspecteurs toujours aussi dépités et en proie au doute une fois de plus. « Le Joker ? » que cela pouvait-il être d’autre ? « Un cadavre ! »



Le bruit des gyrophares alertèrent un à un les habitants du quartier. Alba Tallis lâcha son arrosoir pour se précipiter vers la rue. Une foule s’était déjà formée, un périmètre fut vite établie par les policiers. De nombreuses voitures continuaient à affluer, ameutant de plus en plus de monde. Grayson O’Faolain dénia laisser son ordinateur de côté pour aller aux nouvelles. Penny L. Rhodes sorti même en peignoir de bain, inquiète se précipitant vers ses voisins. « Que se passe-t-il ? » Les questions fusaient parmi les voisins, il était tôt, très tôt pour qu’un dimanche matin s’en trouve si soudainement agité. Mais les gyrophares, le ruban, l’équipe médicale .. C’était grave, très grave. « Il s’agit d’une jeune femme je crois. Vous savez la petite illuminée, la sorcière .. » S’empressa de lui répondre Peggy Keyworth qui tendait l’oreille avec attention. « Gemma Wylstan ? Et bien ? Qu’est-ce qu’elle a ? » Holden Bishop ne prit pas la peine de se retourner vers son interlocutrice, trop intrigué par la scène, trop curieux aussi. « Elle est morte. Strangulation apparemment. » Une voisine poussa un cri d’effroi, et puis une autre, tandis qu’un agent passait déjà parmi la foule pour récolter des informations. Les voisins étaient sous le choc, surprit, curieux, voir effrayés. Une strangulation ne pouvait signifier qu’une seule chose .. Un meurtre.

« On va s’amuser ! » Conclut Jones en se retournant vers son partenaire après avoir jeter un coup d’œil à la foule amassée autour de la maison de la victime.



_________________
 
i'll be the one, if you want me to, anywhere, (i would've followed you), say something, i'm giving up on you. (and i will stumble and fall), i'm still learning to love, just starting to crawl
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.filthy-secret.com/t12600-georgie-lonesome-road http://www.filthy-secret.com/t11427-journal-de-bord-de-georgie-keily http://www.filthy-secret.com/t13746-og-n1523-apple-road-famille-jacobsen-keily#513162
Georgie Keily
the light is all but gone.
avatar

♦ Posts : 7868
Multinicks : teza, jemima, reggie, louisa, matt & selina
♦ Credits : ava@mine ~ sign@tumblr

Status : single mom; flirting in secret w/ irving; still in love with her ex husband
Address : #1523 apple road, w/ rhys
Job/Studies : firefighter.
Quote : remember yourself as a little girl, she is counting on you to protect her.
Activité(s) de quartier : brigade du quartier.


HALL OF FAME
To Do List: having a baby, visit Antwon, stop rushing to him, stop thinking about it, stop being selfish, heal, never open her heart to love again.
Contact List:
RP status: [ ■ ■ ■ ] ; irving - marcus - xavi

Message(#) Sujet: Re: INTRIGUE N°1 ▬ behind every smile, devil may hide. Sam 27 Oct 2012 - 17:23



L’inspecteur Tony Jones gribouillait sur son carnet sans la moindre conviction, tentant de rassembler le peu d’éléments qu’ils avaient jusque là. Ocean Grove était toujours aussi secoué par la découverte d’un cadavre. Ce n’était pas comme si c’était inédit et une fois de plus, les regards suspicieux s’enchaînaient sans fin. Mais aucune véritable piste s’était détachée des autres, ils se retrouvaient dans une impasse. « Alors ? » Lui demanda Anton Gilbert, la mine aussi dépité que son coéquipier. « Je déteste travailler dans ces banlieues. » C’était quelque chose qu’ils avaient en commun pour sûr. Ocean Grove était un quartier en apparence tranquille certes, mais avec les années, les services de police, les journalistes et autres résidents de Miami, avaient apprit à quel point les apparences étaient trompeuses. Cambriolages, incendies, empoisonnements, et on en passe des meilleures, les habitants de cette banlieue en avaient vu bien plus que les personnes dites normales. Mais surtout, il y avait une chose rendant cette enquête plus difficile que les autres: les secrets. Dans le soucis de protéger leur petits univers, ils n’étaient pas très loquasses, mieux encore, pour les plus coopératifs, leur santé mentale était à remettre en cause.

Anton Gilbert : « Connaissiez-vous la victime ? »
Zoran Calderone : « J’ai faillis lui faire bouffer ses fichus tracts qu’elle déposait une fois par semaine sur mon pare-brise. Si c’est-ce que vous appelez connaître quelqu’un .. »

Anton Gilbert : « Avez-vous entendu quelque chose d’étrange cette nuit là ? »
Nohe Crowley : « Juste des bruits habituels, rien a signaler d’étrange ou sortant de l’ordinaire. »

Tony Jones : « Saviez-vous si la victime voyait quelqu’un ? »
Nikki Odair : « Un psy ? Aucune idée, mais si c’était pas le cas, elle aurait dû. »
Tony Jones : « Non je veux dire, avait-elle un ami, amant, compagnon. Appelez ça comme vous voudrez. »
Nikki Odair : « Qu’est-ce que j’en sais moi ?! Vous avez de ces questions. »

Neal Moroe : « Une attaque de zombies, je crois que cette petite a beaucoup trop crié au loup si vous voulez mon avis. »

Jillian Benson : « J’ai entendu dire que quelques uns de ses voisins ont entendu une dispute, mais je n’ai aucune idée de qui ça pouvait être. »
Tony Jones : « Vous n’avez pas entendu une autre rumeur ? »
Jillian Benson : « Je ne fais que dire ce qui pourrait vous être utile. Je n’aime pas vos insinuations. »

Anton Gilbert : « Vous ne connaissez personne dans son entourage qui aurait pu lui vouloir du mal ? »
Samuel Duprez-Berger : « Elle se prenait pour une sorcière, alors dans ce milieu qui c’est ce qui peut bien leur passer par la tête. Elle a peut être ensorceler la mauvaise personne. »


« Si on résume, Gemma Wylstan était une sorcière qui croyait aux zombies, une geek qui regardait trop la télé et vivait dans un univers différent du notre. » les deux inspecteurs échangèrent un regard complice avant de se tourner vers la rue. Celle-ci était calme comme d’habitude, du moins les habitants vaquaient à leurs occupations comme si de rien était. Quand Cillian Reilly tondait sa pelouse, il lança un regard en douce aux deux agents. De même que Norah Waters lorsqu’elle ouvrit ses rideaux dans un geste apparemment anodin. Lysea Steele regonflait la roue de son vélo, et pourtant, elle portait plus d’attention à la police qu’à la pompe qu’elle tenait entre les mains. Des regards en coin qui passeraient habituellement pour de la simple curiosité, mais aux yeux des deux inspecteurs, les habitants en savaient bien plus qu’ils ne voulaient l’admettre. Peut être même l’ignoraient-ils eux-mêmes pour l’instant. « Une seule question se pose alors. » Anton Gilbert ne cessait de fixer un à un ces visages, tentant d’en percer les mystères, avant de répondre : « Dans quel univers, a-t-elle dérangé quelqu’un ?! »


_________________
 
i'll be the one, if you want me to, anywhere, (i would've followed you), say something, i'm giving up on you. (and i will stumble and fall), i'm still learning to love, just starting to crawl
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.filthy-secret.com/t12600-georgie-lonesome-road http://www.filthy-secret.com/t11427-journal-de-bord-de-georgie-keily http://www.filthy-secret.com/t13746-og-n1523-apple-road-famille-jacobsen-keily#513162
Georgie Keily
the light is all but gone.
avatar

♦ Posts : 7868
Multinicks : teza, jemima, reggie, louisa, matt & selina
♦ Credits : ava@mine ~ sign@tumblr

Status : single mom; flirting in secret w/ irving; still in love with her ex husband
Address : #1523 apple road, w/ rhys
Job/Studies : firefighter.
Quote : remember yourself as a little girl, she is counting on you to protect her.
Activité(s) de quartier : brigade du quartier.


HALL OF FAME
To Do List: having a baby, visit Antwon, stop rushing to him, stop thinking about it, stop being selfish, heal, never open her heart to love again.
Contact List:
RP status: [ ■ ■ ■ ] ; irving - marcus - xavi

Message(#) Sujet: Re: INTRIGUE N°1 ▬ behind every smile, devil may hide. Dim 25 Nov 2012 - 18:33



Les deux inspecteurs s’afféraient sur leurs dossiers, tentant de rassembler les éléments -du moins le peu d’élément en leur possession- pour parvenir à coincer la nouvelle terreur d’Ocean Grove. « Ce quartier ne sera décidément jamais tranquille, rappel-moi de ne jamais m’y installer. » Fini par lancer Tony en s’enfonçant dans son siège. Sa jambe droite bougeait sous la nervosité, désespérant face au manque criard d’éléments. Ce Joker se foutait d’eux et ce n’était pas pour enchanter les deux inspecteurs émérites qui comptaient bien le mettre sous les verrous d’ici peu. « On devrait retourner y faire un tour. » Annonça Anton, toujours aussi peu soucieux des remarques légères de son partenaire. Si tout deux avaient mit plus d’un derrière les barreaux, ils le devaient surement à l’impulsivité du jeune Tony, et à la ténacité Anton Gilbert. Ce duo très efficace pataugeait pourtant dans la semoule, et aucun d’eux n’appréciait de se retrouver face au mur. « Maintenant ? C’est Thanksgiving, une bonne grosse dinde m’attends chez moi et tu veux aller à Ocean Grove ? N’as-tu donc pas de cœur ? » Mais rien à faire, ses simagrées n’eurent pas le moindre effet, l’inspecteur Gilbert s’était déjà levé et avait enfilé son blouson prêt à partir. « Si je rate le meilleur morceau à cause de toi, je te tue ! »


Une fois n’était pas coutume, toujours rien. Bien sur après le drame survenu à Halloween leur vigilance avait redoublé, des policiers patrouillaient avec les membres de la patrouille du quartier. Néanmoins, seule une carte du Joker fut retrouvée sur place. S’ils avaient pu remonter jusqu’aux nombreux fournisseurs à l’origine de ce chantier titanesque, la piste menait une fois de plus à une impasse. Les fournisseurs furent payés par des tierces personnes -à l’instar du chauffard lors du débat- ces personnes furent elles aussi contactées par téléphone. Celui-ci, un jetable in-traçable empêchait alors de remonter jusqu’à l’insaisissable Joker. Dépités les deux inspecteurs souhaitèrent encore interroger les témoins, mais aucune information supplémentaire ne finit par en ressortir. « Tu crois qu’ils vendent des marrons ici ? Si je n’en ramène pas à Kristin, elle va m’étriper. » Et comme à son habitude, Tony n’en était pas plus bouleversé que cela, au contraire même, il ne pensait qu’à son estomac et à sa soirée de Thanksgiving qu’il était entrain de gâcher dans un quartier, selon lui, morbide. Anton quant à lui demeurait soucieux, observant la petite échoppe comme s’il se trouvait sur une scène de crime. Et s’il était peu probable qu’il trouve un indice entre les boîtes de conserves, en revanche le panneau d’affichage finit par attirer son attention. « Regarde ça ! » Gilbert interpella alors son partenaire qui relâcha à contre cœur une tablette de chocolat fourré aux amendes. « La plus part de ces notes sont signées par le Joker ! » Sans demander la permission au sexagénaire qui tenait le magasin, il retira le panneau du mur, avec comme seul réponse à ses protestations, sa plaque de police. « Finalement, ma femme nous aura un peu aidé aujourd’hui .. »



_________________
 
i'll be the one, if you want me to, anywhere, (i would've followed you), say something, i'm giving up on you. (and i will stumble and fall), i'm still learning to love, just starting to crawl
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.filthy-secret.com/t12600-georgie-lonesome-road http://www.filthy-secret.com/t11427-journal-de-bord-de-georgie-keily http://www.filthy-secret.com/t13746-og-n1523-apple-road-famille-jacobsen-keily#513162
Georgie Keily
the light is all but gone.
avatar

♦ Posts : 7868
Multinicks : teza, jemima, reggie, louisa, matt & selina
♦ Credits : ava@mine ~ sign@tumblr

Status : single mom; flirting in secret w/ irving; still in love with her ex husband
Address : #1523 apple road, w/ rhys
Job/Studies : firefighter.
Quote : remember yourself as a little girl, she is counting on you to protect her.
Activité(s) de quartier : brigade du quartier.


HALL OF FAME
To Do List: having a baby, visit Antwon, stop rushing to him, stop thinking about it, stop being selfish, heal, never open her heart to love again.
Contact List:
RP status: [ ■ ■ ■ ] ; irving - marcus - xavi

Message(#) Sujet: Re: INTRIGUE N°1 ▬ behind every smile, devil may hide. Dim 16 Déc 2012 - 16:43



Des coups frappés à une porte, quel geste anodin. Que l’on soit entrain de s’activer en cuisine pour une grande tablée, ou peaufiner un maquillage que l’on espère parfait. Pour d’autre, c’est dans un moment aussi simple que savourer une tasse fumante de café en lisant le journal auquel on est abonné depuis des années. Et pourtant, ces quelques coups représenteront une bonne nouvelle peut être bien, ou une très mauvaise surprise pour d’autre. Quoiqu’il en soit, ils seront toujours perçus comme un intrusion dans un quotidien bien rôdé.
La somptueuse jeune femme qui s’afférait sous son évier, bricolait la tuyauterie une fois de plus bouchée. Ce n’était pas ce qui arrêtait cette femme qui avait l’habitude de se débrouiller par ses propres moyens, plutôt qu’attendre le concours d’un homme bien trop payé pour quelque chose qu’elle aurait pu faire elle-même, et sans doute bien mieux. Affublée d’un simple t-shirt grisâtre et d’une paire de jeans un peu délavé, la jeune femme n’était pas moins séduisante pour autant. Ses cheveux en bataille lui donnaient un certain charme et ses courbes étaient subtilement mises en valeurs par cette tenue de bricoleuse du dimanche. « Qu’est-ce que c’est encore ! » fulmina-t-elle tandis qu’elle jetait son torchon salit sur le plan de travail. Persuadée qu’il s’agissait encore du garnement qui vivait à côté, qu’il avait encore une remarque spirituelle à lui communiquer, elle fronça les sourcils d’entré de jeu, bien décidé à le faire déguerpir en un temps records. Mais ce qui l’attendait sur le pas de sa porte était bien différent. « Mlle Reagan Williams ? Vous êtes en état d’arrestation .. » La suite elle n’y prêta pas attention, elle la connaissait déjà. Et si elle se doutait que cela risquait de se produire à n’importe quel moment, elle vivait dans l’espoir qu’elle échapperait à la justice jusqu’à l’aube de ses vieux jours.

« Dois-je répéter les chefs d’accusations qui pèsent contre vous ? » la jeune femme opina du chef mais se contre-fichait que l’on le lui répète ou non. Elle savait très bien ce qu’elle avait fait et ce qui lui était reproché, elle n’avait pas besoin que l’on le lui rappel. Reagan les laissa alors s’amuser, puisqu’ils aimaient tant s’entendre parler. « Utilisation de quatre fausses identités, mariages frauduleux, arnaques. Et enfin mais pas des moindres, braquage à mains armées. Quelque chose à dire ? » La jeune femme se contenta d’observer le silence le plus total, après tout, elle avait le droit de refuser de coopérer sans la présence de son avocat, et elle comptait bien user de ce droit.
Il semblerait que ce Joker, en plus de souhaiter tuer les membres de ce petit quartier prétendument tranquille, se prêtait à la délation. Ce panneau d’affichage, ne contenait pas seulement diverses annonces quelconques et ma foi plutôt ordinaires. Mais des messages dissimulés, dénonçaient alors les plus noirs secrets des résidents. Si les inspecteurs Gilbert et Jones avaient alors suivit cette piste, il semblerait qu’ils aient tout deux suivit la distraction qu’il agitait sous leur nez …



_________________
 
i'll be the one, if you want me to, anywhere, (i would've followed you), say something, i'm giving up on you. (and i will stumble and fall), i'm still learning to love, just starting to crawl
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.filthy-secret.com/t12600-georgie-lonesome-road http://www.filthy-secret.com/t11427-journal-de-bord-de-georgie-keily http://www.filthy-secret.com/t13746-og-n1523-apple-road-famille-jacobsen-keily#513162
Georgie Keily
the light is all but gone.
avatar

♦ Posts : 7868
Multinicks : teza, jemima, reggie, louisa, matt & selina
♦ Credits : ava@mine ~ sign@tumblr

Status : single mom; flirting in secret w/ irving; still in love with her ex husband
Address : #1523 apple road, w/ rhys
Job/Studies : firefighter.
Quote : remember yourself as a little girl, she is counting on you to protect her.
Activité(s) de quartier : brigade du quartier.


HALL OF FAME
To Do List: having a baby, visit Antwon, stop rushing to him, stop thinking about it, stop being selfish, heal, never open her heart to love again.
Contact List:
RP status: [ ■ ■ ■ ] ; irving - marcus - xavi

Message(#) Sujet: Re: INTRIGUE N°1 ▬ behind every smile, devil may hide. Dim 17 Fév 2013 - 17:24



S’il y avait bien une chose que les habitants d’Ocean Grove avaient apprit avec le temps, c’était bien de ne jamais sous-estimer le poids d’un secret. Que celui-ci soit libérateur ou dévastateur, un secret ne laissait jamais personne indifférent. Oui, on ne peut jamais prévoir l’impact qu’aura une révélation sur son entourage. Et tel un effet domino incontrôlable, bien souvent, c’est toute une vie qui finit par s’écrouler. Les habitants du quartier, allaient en avoir une preuve, une fois encore.
« J’aimerai parler aux Agents Gilbert et Jones. Je suis le Joker, et j’ai un nouveau crime à confesser. » S’il n’était pas le premier à venir revendiquer être le Joker, les agents ne pouvaient ignorer cette prétendue nouvelle confession. De plus, l’homme qui venait de se présenter au poste de police, n’était pas n’importe qui..

« Vous dites être le Joker ? Pouvez-vous, dans ce cas, nous expliquer ce qui s’est passé et en détails je vous prie ?! » Bien que perplexe, Anton prenait son travail au sérieux, en outre il n’avait aucune piste et n’avait pas d’autres choix que de croire ce jeune homme. « J’ai engagé un junkie que j’ai rencontré un soir par hasard au Greynolds Park. Il avait besoin de blé pour sa dope, j’avais besoin d’un imbécile prêt à se jeter dans une foule rassemblée pour un débat politique stérile. J’ai récolté de nombreux secrets grâce aux enregistrements du Maire, des doubles dont j’ai fais l’acquisition avant que tout soit saisit. J’ai ensuite posté plusieurs d’entre eux sur le panneau d’affichage au Grocer’s Shop. J’ai tué ma propre amie, Gemma Wylstan, parce qu’elle en savait beaucoup trop. J’ai racheté la maison abandonnée du quartier sous un faux nom, j’ai dirigé les travaux à distance. J’ai dessiné moi-même les plans de la maison avec les nombreux pièges qui n’ont malheureusement fait aucune victime. J’ai grassement payé le projectionniste ce soir là pour qu’il passe en direct les images des caméras de surveillances de la maison. Et j’ai moi-même fabriqué la bombe que j’ai placé à bord du Yacht sur lequel le Maire a embarqué ce soir .. » Ne dissimulant pas sa surprise, l’Agent Gilbert s’extirpa de sa chaise dans la hâte, il sortit de la salle d’interrogatoire aussi vivement, et de quelques paroles mécaniquement prononcées, envoya des patrouilles au port de Miami. Son regard était vide, dénué de la moindre expression, il ignorait si tout cela était vrai, mais il ne pouvait ignorer le sourire victorieux qu’il avait lu sur les lèvres de ce jeune homme, cette satisfaction dans son regard. Comme s’il semblait heureux, il avait de toute évidence accompli quelque chose de grand. Du moins, c’était le cas dans son esprit tordu et machiavélique. Il avait presque sentit une sincère tristesse lorsqu’il avait avoué le meurtre de la dénommée Gemma Wylstan. Cet homme était parti en véritable croisade, et était prêt à tout sacrifier pour elle, y comprit une véritable amitié. Les mains flanquées sur ses hanches, et après s’être assuré que les effectifs nécessaires étaient partis vers le port, il rejoint ledit Joker, plus abattu que jamais. « Pourquoi ? » lui avait-il alors demandé en toute humilité, une scène bien rare pour cet homme qui croyait en ses capacités d’enquêteur, pour cet homme dont la carrière avait été couronné de nombreux succès. Mais il ne fanfaronnait plus, ne mettait plus en avant son titre. Dans cette pièce exiguë, morne et froide, il n’était ni plus ni moins qu’un homme. Un homme qui, après tant d’années dans les services de police, ne comprenait toujours pas la cruauté dont pouvait faire preuve ses semblables. Mais le Joker lui, exprimait toute la fierté dut à ses actes. S’enfonçant en toute décontraction dans sa chaise, il semblait tout à fait serein, la perspective de la prison ne l’effrayait pas. Il avait accompli son devoir, rien ne comptait plus que cela. « Que vous répétait votre entraîneur de football avant chaque match important, que braillait-il de sa voix caverneuse ? Vous êtes des champions, vous voulez cette victoire ? Prenez là ! Il ne tient qu’à vous de vous dépasser pour obtenir ce que vous souhaitez, de vous battre assez fort pour aller toujours plus loin. Des paroles encourageantes que vous auriez trop prit au pied de la lettre. Était-ce ce que vous, vous êtes dit lorsque vous avez croisé cette superbe rousse ? Déambulant derrière les gradins, chantonnant, et titubant alors qu’elle avait de toute évidence forcé sur la boisson ? Vous la vouliez et vous ne vous êtes pas posé plus de question que cela n’est-ce pas ? Un joueur de football émérite, un papa influent, la jolie Helena a vite reçut ce qu’il fallait pour la faire taire. Ses ecchymoses, son traumatisme, ses cauchemars, rien de tout cela n’a été prit au sérieux. Et si cette lettre tombait entre de mauvaises mains ? Et si l’une de vos voisines apprenait qu’elle vivait aux côtés d’un violeur ? Et si vous aviez finalement ce que vous méritez?! » Déconcerté, l’agent Gilbert revint s’assoir en face du Joker. Il n’avait pas comprit, à quoi rimait ce charabia ? Il semblait récité ces quelques lignes, douloureusement et amèrement. « Le lundi 20 juillet 2009, j’ai reçu une lettre pourpre, je n’étais pas le premier dans ce cas à Ocean Grove, et certainement pas le dernier. La présomption d’innocence n’a jamais fait partie des pratiques du Corbeau. Que l’histoire soit véridique ou non, cela ne l’intéressait pas. Cette lettre n’est pas restée secrète, l’une de mes voisines est tombée dessus un jour, comme il l’avait prédit. J’étais alors fiché, le violeur d’Ocean Grove. On vandalisait ma maison, ma voiture, on me tournait le dos, mes plus vieux amis ne s’affichaient plus avec moi. Les mères et leurs enfants changeaient de trottoir, j’ai finalement été renvoyé de mon équipe de foot. J’ai décidé de quitter le quartier le jour où 6 hommes, 6 de mes voisins avec qui j’avais allumé de nombreux barbecues, m’attendaient chez moi, des battes de baseball dans les mains. » Il fit alors une pause dans son récit, si son sourire satisfait ne semblait pas disparaître, ses mains, elles, tremblaient de rage. « Je n’ai jamais touché Helena, je l’ai trouvé et j’ai appelé les urgences. Mais la famille de son véritable agresseur n’avait pas les moyens que j’avais. » Peut être que dans d’autres circonstances, l’inspecteur aurait put être touché par cette révélation. Une configuration de l’histoire où ce jeune garçon meurtrit et brisé ne se serait pas transformé en meurtrier. « Et vous vous êtes vengé, vous avez tenté de tuer le maximum d’habitants, votre amie, pour vous venger ? Cela a-t-il changé quelque chose ? Vont-ils se retourner vers vous sans vous regarder avec dégoût ? » Un rire sinistre s’extirpa de ses lèvres, avant qu’il ne tape avec fureur sur la table métallique. « Oui! ils ne valent pas mieux que moi, pas mieux que mon père. Ils sont tous pourris jusqu’à l’os, ce quartier aurait dut être rasé lorsque l’occasion s’est présentée. » « Cela n’explique en rien ce que vous avez fait subir à tout ces innocents… » de deux coups frappé contre la porte de la salle, Tony Jones fit son entrée accompagné de deux autres collègues. « Shane Jackolson, vous êtes en état d’arrestation… » Mais il n’écoutait déjà plus, sa seule pensée allait alors vers son père. Doug Jackolson, le précédent Maire de Miami, qui avait alors tout tenté pour venger son fils et détruire ce quartier maudit. Son fils n’avait peut être rien détruit, mais personne n’oublierait son nom, ni ce qu’il avait pu faire. Alors qu’il était embarqué par trois policiers, le jeune homme se retourna brusquement, dardant l’agent Gilbert de ses prunelles noires. « Personne n’est innocent à Ocean Grove .. »



_________________
 
i'll be the one, if you want me to, anywhere, (i would've followed you), say something, i'm giving up on you. (and i will stumble and fall), i'm still learning to love, just starting to crawl
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.filthy-secret.com/t12600-georgie-lonesome-road http://www.filthy-secret.com/t11427-journal-de-bord-de-georgie-keily http://www.filthy-secret.com/t13746-og-n1523-apple-road-famille-jacobsen-keily#513162
Contenu sponsorisé





Message(#) Sujet: Re: INTRIGUE N°1 ▬ behind every smile, devil may hide.

Revenir en haut Aller en bas
 

INTRIGUE N°1 ▬ behind every smile, devil may hide.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
F I L T H Y S E C R E T :: ▪ ADMINISTRATION ▪ :: the pretty lies, the ugly truth :: Previous Seasons :: Season 5-