AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 dancer in the dark (pv)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité




Message(#) Sujet: dancer in the dark (pv) Dim 26 Fév 2012 - 17:47

On ne peut jamais vraiment renier son passé, quoique l'on fasse ou quoique l'on dise, le passé sera toujours présent, hantant notre esprit de souvenirs plus ou moins glorieux, plus ou moins heureux. Edda a toujours eu une vision compliquée de son passé. Un père absent, peu communicatif et insensible, une mère fantasque et un peu trop égoïste pour être une bonne mère, l'enfance d'Edda n'est pas vraiment celle qu'on voit dans les livres ou dans les films les plus heureux. Très tôt donc, elle a du se créer son mode, une bulle à elle, une bulle dans laquelle elle était le seul maître, un endroit dont elle avait un contrôle total. Ce monde là, c'était la danse. La danse classique. Edda crut assez rapidement que ce monde serait le sien, qu'il serait sa rédemption et son paradis, un lieu où tout irait bien, où tout se passerait comme il fallait, le contraire de sa vie de famille où jamais rien ne semblait tourner rond. Pourtant rapidement, elle comprit que jamais rien n'était rose et qu'elle allait devoir se battre pour survivre, pour ne pas sombrer, pour être qui elle était. Alors elle s'accrocha. Non pas pour les autres, il serait peu honnête de dire qu'elle se fichait des autres mais elle avait une autre motivation, la danse en elle-même. Elle était son seul refuge, sa seule passion et pour ça, Edda considérait qu'elle ne devait jamais la laisser tomber, elle, sa seule amie, la seule chose qui la comprenait. Tout ça, Edda lui donnait également magnifiquement en retour. Depuis ses premiers cours, elle était une des meilleures, celle pour qui ses professeurs voyaient grand, celle qui pouvait et allait sortir de la masse. Edda était douée, et puis que douée, elle était magnifique. Ce ne fut donc pas tellement une surprise lorsqu'elle fut admise au ballet de Miami, plusieurs années avec sa rencontre avec la danse. A cette période là, la jeune Edda ne vivait que pour ça, elle ne voyait pas sa vie être autrement, elle ne se voyait pas laisser tomber sa meilleure amie, son salut. Elle dansait, tous les jours, toutes les heures, toutes les minutes. Elle ne s'arrêtait jamais, jusqu'à avoir les pieds rouges de douleur, compressés dans ses pointes. Elle obtenait des rôles dans des ballets, de la figuration d'abord et puis, elle monta les échelons jusqu'à obtenir quelques premiers rôles. Pourtant, Edda se différenciait de ses camarades. Alors que toutes avaient des rêves de grandes carrières et d'étoiles, Edda, elle, se contentait simplement de ce qu'elle avait ici. Miami et la danse classique n'avaient rien en commun, alors que la première n'était que luxe et vulgarité, la seconde était douce et vaporeuse. Est-ce cela qui commença à s'insinuer dans l'esprit d'Edda ? Personne ne le saura jamais. Toujours est-il que vint le moment où Edda voulut plus. Elle n'avait connu que la danse, rien d'autre et à présent, elle voulait découvrir autre chose, le monde, la vie, tout ce dont elle était prête à faire à présent. Alors, elle salua sa vieille amie non sans quelques larmes et quitta le ballet. Elle arrêta pour passer à une vie différente, celle qui marquait une nouvelle étape, un nouveau chapitre et elle entreprit à faire tout ce dont elle avait toujours rêver de faire mais qu'elle pensait lui être inatteignable.

Mais on ne tourne pas si facilement le dos à quelqu'un et souvent, Edda ressentait le besoin de retourner à la source. Elle sortait ses pointes de leur boîte, son justaucorps et autres accessoires pour se rendre au ballet où elle était toujours la bienvenue. Là elle choisissait une salle vide, lançait une musique au hasard et se laissait transporter. En général, elle était seule et ce n'était pas forcément pour lui déplaire. Parfois quelque peu rouillée, il lui arrivait de manquer un saut ou de chuter comme une débutante. Pourtant, ce jour-là, elle sentit un regard posé sur elle. Edda était encore dos à la vitre qui séparait la salle du couloir mais elle sentait une présence, elle savait qu'elle était observée. Loin de lui mettre une quelconque pression, ce regard la distraya cependant quelque peu. Autrefois, elle était habituée à être regardée, à quoi bon d'ailleurs danser si ce n'est pas pour être regardée mais cette fois-ci, la situation était différente. Cette session était hautement intimiste, elle ne suivait aucune chorégraphie, elle suivait ses envies, son esprit et la musique alors ce regard inconnu la gênait en réalité, il était bien trop intrusif. Edda ne voulait aucunement paraître désagréable mais elle ne supportait pas d'être regardée, elle s'arrêta alors et s'avança vers sa radio pour stopper la musique puis commença à ranger ses affaires dans son sac.
Revenir en haut Aller en bas
 

dancer in the dark (pv)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
F I L T H Y S E C R E T :: Lieux divers-