AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 be my geek friend.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité




Message(#) Sujet: be my geek friend. Ven 24 Fév 2012 - 19:47


@ Miami Games Week-End
♤♤

Comme tous les matins et après avoir passé sa soirée à jouer à Call Of Duty, Thalie Ioannis se trémoussait à moitié nue dans la cuisine, son bol de céréales à la main. Beaucoup de monde dans le quartier devaient encore dormir à points fermés, surtout ceux qui s’étaient couchés aussi tard quelle, mais la jeune rousse avait la chance de posséder l’un de ces corps qui ne demandait pas beaucoup d’entretien ; à entendre par là, peu d’heures de sommeil, une alimentation peu recommandée et une alcoolisation régulière à la bière qui ne lui faisait pas prendre un seul gramme. Après avoir terminé son petit-déjeuner et terminé sa petite chorégraphie sur l’une de ses chansons préférées de Nada Surf, elle alla reprendre sa place devant ce symbole de technologie qu’elle vénérait plus que n’importe quel dieu, la télévision. Par automatisme, son doigt pianota sur la télécommande le numéro de la chaine sport, devant laquelle elle essaya tant bien que mal de s’égosiller en silence à chaque annonce des résultats sportifs de la veille. Elyès et Hazel étaient encore enfermés dans leurs chambres et elle ne voulait pas prendre le risque de les réveiller avec ses cris de joie ou ses insultes. Thalie resta avachie dans le canapé une bonne heure avant de se décider à se lever, se rendant compte qu’il était pratiquement l’heure pour elle d’avoir une de ces journées parfaites dans l’un des temples des geeks les plus en vue du week-end. En effet, Miami accueillait pour deux jours seulement l’un des plus grands salons de jeux vidéo et la jeune femme n’aurait raté ça pour rien au monde. Se précipitant sous la douche, elle en sortit quelques minutes plus tard, enfilant un jean et un t-shirt, se plantant devant son miroir, et contrairement aux quatre-vingt-dix autres pourcents de la gente féminine qui habitait dans ce quartier, Thalie se contenta d’appliquer une légère couche de mascara sur ses cils et un peu de gloss sur ses lèvres. Laissant sa crinière rousse telle quelle, elle ne faisait pas partie de ces femmes qui passerait deux heures à coiffer chaque centimètre carrés de cette crinière de feu, elle préférait les laisser au naturel, se sachant peu patiente de réussir l’exploit de les faire ressembler à quelque chose. Attrapant son blouson en cuir et ses petites basket en toile, elle redescendit dans l’entrée ou elle finit de s’habiller, elle prit sa sacoche et sortit enfin, hésitante quant à la direction à prendre pour se rendre à ces fameuses Bilberry Residence. Elle habitait ici depuis quelques mois déjà, mais elle ne sortait pas beaucoup de chez elle, et si elle devait faire un aveu, elle n’était pas vraiment fan du quartier. Haussant les épaules, elle se décida de prendre à droite, se rappelant qu’elle était passée une fois devant ces fameuses résidences alors qu’elle s’était perdue en cherchant le Greynolds Park. En chemin, elle croisa la seule voisine qu’elle trouvait un tant soit peu normal parmi cette foule d’hypocrites, une vielle dame que Thalie accostait chaque fois qu’elle la croisait pour avoir le privilège de passer quelques minutes à caresser son adorable chien. Mais voyant l’heure tourner, c’est à contrecœur qu’elle dut très vite écourter leur conversation et qu’elle reprit sa marche. Arrivée sur place, elle chercha du regard celui qu’elle devait rencontrer et qui avait proposer de faire leur chauffeur, évitant à la jeune rousse d’avouer qu’elle n’était jamais passée derrière un volant et qu’elle ne le ferait pour rien au monde. Ses heures de conduite lui avaient suffi et depuis, elle avait juré de se contenter des transports en communs pour se déplacer. Bien qu’elle ait remarqué que conduire à New-York n’avait rien de comparable à la conduite à Miami. Ses prunelles vertes se posèrent enfin sur la carrure du fameux David Ewart qui se faisait appeler Dave et qu’elle avait rencontré quelques semaines plus tôt en chair et en os et il y a deux mois de cela dans le monde virtuel lors d’une de ses innombrables parties de Call of Duty. Elle le rejoint de son pas grillerait, affichant son plus beau sourire. Elle le savait de nature peu bavarder, mais la jeune Ioannis ne pouvait s’empêcher de tenir sa langue, parler était une chose qu’elle ne réussissait pas à contrôler et ça ne la dérangeait pas de faire la conversation pour deux. « Alors prêt à botter les fesses de tous ces loosers qui se croient imbattable et à mater les hôtesses sexy du salon? » Thalie le savait, il était rare qu’une femme de son âge soit fan de ce genre d’endroit et encore moins qu’elle passe le plus claire de son temps devant des jeux vidéo, mais elle se félicitait de cette particularité qui la rendait unique.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: be my geek friend. Ven 9 Mar 2012 - 17:00

Dire que Davey était impatient à l'idée de passer la journée au Salon du Jeu Vidéo était un bien bel euphémisme; car s'il le cachait plutôt bien par une attitude détachée et sereine ; il était littéralement sur-excité à la perspective de découvrir les plus de 3000m² qu'avaient réquisitionnés les organisateurs du Festival pour y planter leurs stands et leurs nombreux espaces multimédia. Le jeune homme avait attendu ce fameux week-end depuis des mois; ne manquant pas de l'inscrire en lettres majuscules sur le calendrier aimanté à son frigo. Réellement passionné par les nouvelles technologies, ca n'était pas simplement pour découvrir les nouvelles consoles qu'il y allait; mais également pour s'imprégner de cette atmosphère qu'il aimait tant. Là-bas, il rencontrerait des gens à qui il pourrait parler librement sans forcément chercher des termes moins techniques, il pourrait aussi apprendre beaucoup d'eux mais également se mettre à jour sur les dernières nouveautés, qu'elles soient du domaine du jeu vidéo ou même des derniers jeux plateaux. Cette sortie représentait pour lui un réel bol d'air frais qu'il associait sûrement à ce que les filles ressentaient lorsqu'elles allaient faire les magasins, à une échelle bien différente toutefois.
Attrapant son trousseau de clés, le jeune homme les rangea dans la poche de son sac à dos avant de le jeter sur son épaule; vérifiant bien une dernière fois son téléphone pour s'assurer qu'il n'avait pas de messages manqués. Sortant son paquet de cigarettes de la poche interne de son blouson en cuir; le jeune homme en alluma une et se dirigea vers l'entrée de la Bilberry; là où il avait rendez-vous avant de se rendre sur place. Car, pour couronner le tout, Dave n'allait pas à ce Festival seul comme les années précédentes ; il avait donné rendez-vous à Thalie Ioannis, une jeune fille tout à fait réelle, en bas de la résidence afin qu'ils y aillent ensemble. Il avait beau avoir rencontré la jeune femme quelques mois plus tôt, le courant était passé et resté. De cette rencontre, il s'en souviendrait probablement longtemps; il était en pleine partie de Call of Duty; son soldat était en train de passer un sale quart d'heure quand, sortant de nul part, il avait reçu l'aide précieuse d'un deuxième homme qui l'avait couvert pour qu'il puisse aller se mettre à l'abri. Il avait réellement apprécié l'aide apportée et avait noué le contact avec ce Marines, découvrant quelques minutes plus tard avec stupéfaction qu'il s'agissait en réalité d'une fille, une rousse qui plus est; un cadeau tombé du ciel que Davey aurait été bien idiot de refuser. Lorsqu'il y repensait, il ne pouvait s'empêcher de hausser les sourcils et d'esquisser un petit sourire en coin. Et lorsqu'il aperçut la chevelure flamboyante de la jeune femme voleter, au loin, il ne put réprimer non plus ce petit sourire qui chatouillait ses lèvres. Tirant sur sa cigarette, il observa la jeune femme s'approcher de manière légère et décontractée et recracha la fumée alors qu'elle s'arrêtait devant lui, tout sourire, décontractée mais tout de même très élégante. Thalie avait ce petit air de fraîcheur qui avait tout de suite mit Davey à l'aise en sa compagnie; lui qui était plutôt du genre tendu et sur la réserve avec la gente féminine (parce qu'il ne la comprenait tout simplement pas), la jolie rousse avait su se démarquer et sa simplicité et son petit côté geek avait bien évidemment charmé le grand châtain dès leur première rencontre officielle. « Salut ma belle » lui dit-il d'un ton chaud, un tantinet charmeur mais pas pour autant dérangeant ou lourd. Puisqu'il savait à quoi s'en tenir avec la jeune femme, il n'avait pas tant de mal à se permettre des petites remarques comme celle-ci. « Alors prêt à botter les fesses de tous ces loosers qui se croient imbattable et à mater les hôtesses sexy du salon? ». lui demanda t-elle d'un ton tout à fait naturel qui eut pour don de faire sourire le jeune homme. Il haussa les sourcils d'un air entendu et intéressé et hocha la tête alors que déjà, il imaginait les hôtesses en mini-tenues ou déguisées en personnages de jeu vidéo se trémousser à travers les espaces multimédias « Tu n'as pas idée! J'attends ce jour depuis des mois. Un salon avec des jeux vidéos et des nanas qui courent partout en micro jupes... Qui serait assez fou pour manquer ça? » lui répondit-il en hochant la tête, son esprit toujours envahit par des images de ce qui pourrait bien se passer une fois sur place. Il redescendit toutefois bien vite de son nuage et dévisagea la jolie rousse « Tu sais que ca t'irait sûrement bien ce genre de tenues à toi aussi... » ne put-il s'empêcher de dire avec un petit sourire taquin au coin des lèvres. Il éclata de rire devant la tête que la jeune femme fit et l'invita finalement à le suivre. Exceptionnellement et parce qu'il avait quelqu'un avec lui, Davey prit la direction du parking où, quelques mois plus tôt, il avait garé sa voiture. Il invita la jeune femme a entrer et s'installa derrière le volant, ouvrant en grand la fenêtre pour aérer l’habitacle qui n'avait pas été ouvert depuis des lustres et qui sentait encore la pizza. Il jeta la casquette rouge de son ancien travail de livreur de pizza sur la banquette arrière et mit le moteur en route « Voyons voir si cette épave marche toujours. J'ai horreur de l'utiliser, l'odeur me rappelle de mauvais souvenirs » entonna t-il en passant un bras par dessus le dossier du siège du passager, afin d'amorcer une marche arrière. « Aujourd'hui, je t'emmène au Paradis ma belle, accroche-toi bien » conclut-il en lui offrant un petit clin d'oeil, passant en même temps la première et démarrant en trombe, comme il avait l'habitude de le faire lorsqu'il utilisait sa voiture comme outil de travail.
Revenir en haut Aller en bas
 

be my geek friend.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
F I L T H Y S E C R E T :: Lieux divers-